posté le 14-03-2011 à 01:55:36

Parti Démocratique Gabonais : Le 43ème anniversaire du PDG en France

Le bureau fédéral et l’ensemble de ses organes spécialisés (UFPDG et UJPDG) se sont réunis à Paris le samedi 12 mars, date anniversaire des 43 ans d’existence du PDG.

Cette réunion avait pour principal ordre du jour la célébration en différé du 12 mars en France. Les participants ont échangés sur les modalités et les moyens d’organisation de cet anniversaire.

 

 

 

De l’avis de l'ensemble des participants, cette célébration sera axée sur la réflexion autour de deux thématiques du projet de société « l’avenir en confiance » du Président Ali Bongo Ondimba.

Se positionnant dans le PDG comme une force de propositions, la Fédération PDG de France a initié depuis longtemps un débat autour des sujets impliquant tant le fonctionnement du parti que les ceux relatifs à la politique du gouvernement.

 

La date de célébration et les thèmes seront communiqués ultérieurement.

----------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-03-2011 à 00:46:11

Conseil Gabonais de France : Election du nouveau Président

Le Conseil des Gabonais de France est une association regroupant tous les gabonais vivant en France sans exclusion. Il est une Fédération de toutes les associations gabonaises de France, créées sous le régime de la loi 1901.

 

Après la démission de son président élu en 2009, le CGF n’avait plus de Président depuis plus d’un an. L’élection du nouveau Président qui dirigera cette structure jusqu’en avril 2012 se fera ce samedi 19 mars 2011 à Paris. Trois candidatures ont été enregistrées pour ce scrutin. Le collège électoral est composé des présidents des associations.

 

Pour rappel, l’article premier des statuts du CGF stipule : Le CGF a pour buts 

 

  • De fédérer les associations Gabonaises de France et d’encourager nos compatriotes à créer des associations,
  • De faciliter les échanges entre les ressortissants gabonais, les associations gabonaises et les services diplomatiques et consulaires.
  • D’aider à la protection, à la sécurisation et à la défenses des intérêts des gabonais de France.
  • D’aider au financement des actes de solidarité et d’entraide des ressortissants gabonais en France à partir de leurs associations en région.
  • De faire prévaloir les notions d’entraide, de solidarité, d’équité et de fraternité en apportant une assistance morale, pédagogique et technique aux membres de la communauté gabonaise de France.
  • D’informer les membres de la communauté  Gabonaise  sur les questions pratiques touchant leur vie en France : droits, enseignement, sécurité sociale etc. 
  • D’inviter les membres de la communauté gabonaise à se faire recenser par leurs autorités diplomatiques et consulaires, 
    D’être consultés par les Chefs de postes diplomatiques et consulaires sur toutes les questions touchant  à notre communauté.
  • D’attirer l’attention des autorités gabonaises de tutelle (ambassade, ministères,…) sur les conditions de vie et d’équité des ressortissants gabonais en France par le biais de pétitions, de rapports, de projets et de missions, et de les inviter à agir promptement ensemble.

Le nouveau président aura donc la lourde charge de rendre la structure de nouveau attractive.

----------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 13-03-2011 à 02:14:01

SPORT : Les Panthères du Gabon en Gironde

 A l'attention de la diaspora gabonaise de France et particulièrement les gabonais de bordeaux, poitiers, tours, toulouse, pau et l'ensemble de la région  sud ouest.

 

L'équipe nationale gabonaise Les PANTHERES rencontrera en match amical l'équipe des girondins de BORDEAUX, le 26 mars à bordeaux.
 

Les PANTHERES auront besoin de votre soutien. Soyez donc nombreux dans les tribunes.

 

Retrouver toutes les infos sur les panthères :

http://www.les-pantheres.com/

 

----------------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 13-03-2011 à 01:42:00

Ministère de l'Energie et des ressources Hydrauliques : Quelle politique de l'eau potable pour l'Emergence ?

ACTIONS PRIORITAIRES DANS LE DOMAINE DE L’EAU POTABLE

 

 

 

 

Le service public de l’eau potable connaît comme celui de l'électricité des dysfonctionnements graves marqués par : 

 

• Un réseau de transport et de distribution saturé et vétuste, dont les fuites représentent l’équivalent de 20 à 30 000 m3/J.

 

• Des infrastructures électriques en zone rurale hors d’usage, des pompes et des bornes fontaines défectueuses. Dans l’agglomération de Libreville, la situation de la desserte en eau potable dans le périmètre urbain est marquée ces derniers temps par de fortes perturbations du service public.

 

Plusieurs quartiers sont concernés par une alimentation irrégulière en eau potable. Il s’agit aussi bien des points hauts de la ville que des quartiers périphériques éloignés des centres de livraison.

Cette situation éprouvante pour les populations et qui persiste depuis 2003, est le résultat de la saturation du réseau de production, de transport et de distribution d’eau potable liée à la forte croissance de la demande. 

A cet effet, le plan d’action prioritaire du Ministère de l'Energie vise principalement à améliorer la desserte  en eau potable dans les quartiers dépourvus ou irrégulièrement alimentés dans l’agglomération de Libreville.

 

Deux projets nouveaux et une opération d’urgence réalisés en 2010 devraient permettre de soulager les populations à Libreville. De même, la réalisation effective de trois projets en cours devrait permettre de répondre aux difficultés des populations en milieu rural.

 

a- Projets exécutés en 2010 dans la capitale gabonaise

 
a-1 Audit Technique du réseau de distribution d’eau potable de la région de Libreville- Réparation des fuites.
 

Le premier projet concerne la réalisation d’un audit technique du réseau d’eau potable de la région de Libreville pour permettre de réparer les fuites sur le réseau de la SEEG et de récupérer pour la distribution 20 à 30 000 m3 par jour et combler le déficit actuel. 

 

Le résultat escompté de ce projet est le renforcement des réseaux existants dans le domaine concédé et la réhabilitation des réseaux privés appartenant à l’Etat (Ecoles, Universités, Hôpitaux, casernes).

 

a-2 Investissements structurants SEEG- Contre partie renforcement du stockage et transfert Eau potable de Libreville

 
Ce projet concerne le marché des travaux PK9-PK6 pour le « Renforcement de l’adduction d’eau potable de Libreville » avec le Groupement SOBEA-SATOM/ ENTRACO, à travers la construction de deux réservoirs et d’une nouvelle conduite entre le PK6 et le PK9. 

 

Le résultat attendu de ces travaux est d’augmenter la quantité d’eau transportée entre Ntoum et Libreville de 157 000 m3/j à 168 000 m3/j et porter de 30 000 à 48 000 m3/j, les capacités de stockage. Ceci devrait se traduire par une réduction sensible du déficit journalier en eau potable avec une meilleure desserte des quartiers hauts tels que la RTG, Gros Bouquet et la zone nord de Libreville. 

De même, l’approvisionnement escompté des réservoirs du PK6 devraient également favoriser une amélioration significative de la desserte des quartiers, Kinguélé, Dragon, Beau séjour et des quartiers Sud de la capitale.

 

a-3 Densification de réseaux d’eau potable dans le domaine concédé à la SEEG

 

Il s’agit du projet de densification de réseaux d’eau potable dans le domaine concédé à la SEEG. Les travaux consiste en la réalisation des extensions des réseaux aux quartiers Alibandeng, Bikélé et dans la commune de Ntoum, afin d’alimenter les populations situées dans ces zones non pourvues.

 

b- Projets en cours en milieu rural 

En milieu rural, l’action prioritaire consiste essentiellement à réhabiliter les ouvrages d’hydraulique villageoise et la réalisation des nouveaux forages dans certaines localités.

------------

Fédération PDG de France

 

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 13-03-2011 à 01:06:02

Quelle politique énergétique pour l'Emergence ?

Face aux coupures abusives et aux pénuries en eau potable dans certaines zones du pays, le Ministre de l'Energie et des Hydrocarbures, M. Regis  IMMONGAULT a présenté courant 2010 le plan d'action prioritaire.

 

 

 

 

En effet, le secteur de l’énergie et d’eau connaît depuis plusieurs années une situation préoccupante, marquée par des pénuries d’eau potable, des interruptions intempestives de courant dans le domaine concédé à la SEEG, et par un accès difficile à ces services de base pour les populations habitant en zone rurale; créant ainsi un véritable malaise à travers tout le pays.

 

Conformément à la lettre de cadrage du Président de la République, Chef de l’Etat et à la lettre de mission du Premier Ministre, ce plan d’action prioritaire a comme objectif de mettre fin en partie aux difficultés actuelles dans un horizon de deux ans (2010-2011).

 

Ainsi, il comprend des actions visant à réduire de manière significative la fréquence des délestages et de pénuries d’eau qu’éprouvent les populations de Libreville et de certains centres de l’intérieur du pays.

 

Compte tenu du retard accumulé en matière d’investissement, de la forte croissance de la demande en milieu urbain, des capacités limitées de la SEEG et de la nécessité de soutenir le Gabon Industriel, les problèmes actuels ne pourront être résolus de façon durable qu’à moyen et long terme.

Par conséquent, ce plan d’action prioritaire présente dix sept projets.  Il s’agit des projets nouveaux, des projets en cours et des opérations d’urgence dont la mise en œuvre effective permettrait de soulager les populations, en attendant la réalisation des investissements structurants, pris en compte dans le programme d’investissement pluriannuel (2010-2016) du Département. 

 

ACTIONS PRIORITAIRES DANS LE DOMAINE DE ÉLECTRICITÉ

 

A court terme, la priorité du Département Ministériel est d’apporter une réponse rapide aux problèmes de délestages, de coupures de courant et de sécuriser la desserte du réseau électrique dans la région de Libreville. Deux projets nouveaux et six projets en cours visent cet objectif prioritaire.

 

a- Programme de construction d’une Centrale à Gaz à Owendo.

Les travaux de cette nouvelle centrale thermique à gaz d’une puissance installée de 35 MW dans la première phase ont démarré.

 

b- Sécurisation de l’alimentation électrique de la région de Libreville.

 Les travaux de ce projet concernent l’installation de certains postes de transformation à Agondjè, Ntoum, Bissegué, et de lignes aériennes et souterraines.

 

Les travaux devraient au total durer deux (2) ans. Sur la base du programme initial, à la fin de l’année 2010, les travaux du poste d’Agondjé et de sa ligne d’alimentation à partir du Poste d’Ambowé ont été livrés. Ceci permettra à la SEEG de poursuivre l’extension du réseau électrique des quartiers situés au Nord de Libreville et du futur stade de l’Amitié Sino-gabonaise à partir de ces installations.

Le résultat attendu de ce projet est la réduction de la fréquence des coupures et de décharger les postes saturés de l’ordre de 20 à 30%.

 

c- Projets en cours

En dehors de ces deux projets concernant Libreville, le programme d’action prioritaire comprend également l’achèvement de six projets en cours dont les travaux pour la plupart ont été suspendus depuis 1993 pour défaut de paiements par l’Etat dans les provinces de l’Estuaire, le Woleu-Ntem, l’Ogooué Lolo et le Haut-Ogooué.

Les projets en cours sont le suivants : 

1- Programme de coopération Gabon-Espagne : Ligne de transport d’énergie 20 kV Libreville-Cap Esterias, 30 kV Franceville- Andjogo-Okondja et création des réseaux électriques dans les villages du Dpt de la Mpassa fin des travaux 2011. Les travaux du Cap-Estérias seront achevés à fin juin. 

2- Extension des réseaux électriques 20 kV route Ntoum-Cocobeach ;

3- Electrification hôpital village Ebeigne ;

4- Poursuite électrification Commune de Lastourville : Extensions de réseaux électriques ;

5- Akiéni-Kassiélé : Extensions des réseaux électriques ;

6- Ligne Okouya-Onga : Electrification de la commune d’Onga à partir d’Akiéni.

 

A côté de ces projets en cours, il est à noter que l’action du Ministère reste toujours concentrée sur son projet de grande envergure : la construction du barrage hydroélectrique de Grand Poubara.

 ---------------

Fédération PDG de France

 

 

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011