posté le 29-03-2011 à 00:35:15

Faire du Gabon un pays prospère : Ali Bongo Ondimba depuis Makokou

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a déclaré à son arrivée, lundi à Makokou, chef-lieu de la province de l'Ogooué-Ivindo (nord-est), qu'il veut faire du Gabon une nation prospère, un modèle de développement économique et social et une terre où il fait bon vivre.

 

‘’La politique de l’émergence m’oblige à faire du Gabon une nation prospère, un modèle de développement économique et social, une terre où il fait bon vivre et, en d’autres termes, un pays compétitif, capable de rivaliser avec d’autres en Afrique, mais aussi dans le monde’’, a affirmé Ali bongo Ondimba, sous les acclamations nourries des habitants de Makokou, venus en masse l’accueillir à l’aéroport Epassandjé pour sa première visite dans la localité depuis son accession à la magistrature suprême le 16 octobre 2009.

 

’’L’émergence n’est pas un simple slogan, c’est un comportement, une manière de mettre en œuvre la nouvelle ambition du Gabon. C’est-à-dire une réalité qui se traduit dans une communauté de destin’’, a expliqué le chef de l’Etat.

 

Il a ajouté que la politique qu’il conduit exige une relation active et solidaire entre le chef de l’Etat, le gouvernement et les populations. Il s’agit de rapprocher davantage le pouvoir exécutif des populations pour lesquelles il œuvre’’, a-t-il souligné.

 

‘’C’est le sens que je donne au conseil des ministres délocalisé. Le contact direct que j’établis avec les populations du pays profond en cette circonstance à la fois fraternelle, citoyenne et Républicaine’’, a-t-il ajouté.

-------------------

Fédération PDG de France

source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 28-03-2011 à 19:46:16

La Lopé en images

Découvrir en images le site classé patrimoine mondial de l'UNESCO : Le Parc national de la Lopé.
 

 Transgabonais tranversant la lopé
 

  Le Fleuve ogooué en période de crue
 

  Le Fleuve l'ogooué
 

Le bois en attente d'acheminement sur Libreville
 

  un tourisme maitrisé
 
-------------------
Fédération PDG de France
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 28-03-2011 à 18:50:56

4ème Conseil de Ministres délocalisé dans l'ogooué Ivindo : La parc National de la Lopé

Le président Ali Bongo Ondimba séjourne depuis ce matin dans la province de l'ogooué Ivindo pour son 4ème conseil de Ministres délocalisé.Le Chef de l'état visitera les grands centres de  cette province : Makokou, Boué, Ovan, Mékambo.

 

 

 

 

C'est dans cette province que l'on retrouve le site classé au patrimoine mondiale de l'UNESCO en 2007. Ce site n'est autre que le célèbre parc national de la Lopé.

 

 LE PARC NATIONAL DE LA LOPÉ

Date de création : 2002
Superficie : 4970 km²
Point culminant : Mont Iboundji, 972m. Deux autres sommets à 960m d’altitude.

Localisation : Le long du fleuve Ogooué, situé à la jonction de l'Ogooué-Ivindo, de l'Ogooué-Lolo et du Moyen-Ogooué

Provinces : Ogooué-Ivindo, Ogooué-Lolo, Moyen-Ogooué, Ngounié
Villes les plus proches : Lopé, Booué
Gare ferroviaire : Lopé
Topographie : Massif du Chaillu
Principaux cours d’eau : Ogooué, Offoué
Habitats : Forêt humide primaire et secondaire, forêts galeries, savane

Particularité : Paysage de mosaïque de forêt et de savane. Les plus grandes concentrations de mandrills, des traces de l'homme datant de plus de 400 000 ans

Statut : Site du patrimoine mondial, site critique pour la conservation (UICN)

 


Une densité élevée de mammifères

Le Parc National de la Lopé abrite les plus hautes densités de mammifères connues d’une forêt pluviale, notamment le record de trois éléphants par kilomètre carré dans les forêts à marantacées du nord. Ces forêts sont entourées par des savanes anciennes âgées de plus de 40 000 ans.
La Lopé est mondialement renommée pour les spectaculaires mandrills. On a compté plus d’un millier d’individus dans un seul groupe (1 350 mandrills recensés en 1996) : c’est le plus grand rassemblement connu de primates (à l’exception de l’espèce humaine). Ces dernières années, la plus riche information scientifique sur ces singes est venu de la Lopé. Il en est de même pour la recherche sur les gorilles et sur les éléphants de la forêt. Les potamochères se rassemblent également en grands troupeaux dans le Parc.

Le site fondateur du tourisme technologique

Grand massif forestier le plus accessible en Afrique équatoriale et centre de recherche scientifique reconnu, le parc national de la Lopé mérite le titre de fondateur du « tourisme technologique » en Afrique.
L'idée consiste à créer un modèle d'écotourisme inédit utilisant les nouvelles technologies pour voir de près une faune habituellement approchée seulement des scientifiques. A la Lopé, la technologie serait disponible pour des milliers de visiteurs, intégrée à des méthodes d'interprétation innovantes afin de rendre accessibles les sciences de la nature. Des investissements permettront d'améliorer les infrastructures telles que la gare et l'entrée du parc pour la satisfaction des visiteurs.
De plus, la vallée de l'Ogooué est un riche sanctuaire préhistorique. La Lopé est l'un des sites archéologiques les plus anciens en Afrique, avec des pointes de flèche de l'Age de la Pierre, des gravures rupestres de l'Age du Fer et d'autres signes d'occupation humaine vieux de 400 000 ans. De nombreux restes de villages préhistoriques, objets de recherches scientifiques, sont encore visibles sur les sommets de collines en savane et sont l'occasion pour les visiteurs de faire un voyage dans le temps.

La Lopé est un site idéal pour la recherche en forêt. La Station d'Etude des Gorilles et des Chimpanzés (SEGC) et un centre de formation en pleine expansion ont fait connaître ce site dans le monde scientifique.

-----------------

Fédération PDG de France

source : Gabon vert

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 28-03-2011 à 17:38:45

Ali Bongo Ondimba rend hommage aux cadres de l'ogooué-Ivindo décédés

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a rendu lundi, un vibrant hommage aux hauts cadres originaires de la province de l’Ogooué-Ivindo décédés, lors de son discours prononcé à son arrivée à Makokou, où il présidera mercredi prochain le quatrième conseil des ministres délocalisé.

 

‘’Je voudrais saisir de partager avec vous, la vive émotion que je ressens à me souvenir des dignes aînés et fils de cette terre de l’Ogooué-Ivindo qui ont tant apporté à notre pays et qui nous ont malheureusement déjà quitté’’, a déclaré Ali Bongo Ondimba la voix pleine d’émotions.

 

Il a dit penser à Alexandre Sambat, ancien ministre et fondateur du parti le Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP), Hadj Moapa Beotsa, ancien ministre et ancien membre influent du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), Etienne Matoué, ancien maire de la commune de Makokou, Pierre Mebalé, ancien ministre sous les présidents Léon Mba et Omar Bongo, Raphaël Mouapa Walla, ancien délégué ministériel et directeur de la Société nationale des transports maritime (SONATRAM) aujourd’hui disparue, Daniel N’na Ekakam, ancien haut dignitaire de l’Etat etc.

 

‘’Nous avons en mémoire leur contribution inlassable à l’édification de notre beau pays’’, a dit le président Ali Bongo Ondimba.

 

Le président, Ali Bongo Ondimba séjourne depuis ce lundi dans la province de l’Ogooué-Ivindo dans le cadre de la tenue du quatrième conseil des ministres délocalisé, après ceux tenus à Port-Gentil (sud-ouest), Oyem (Nord) et Tchibanga (sud).

 

Avant ce conseil des ministres, le chef de l’Etat s’est rendu à Mékambo dans le département de la Zadié, un périple qu’il poursuivra mardi par Ovan (département de la Voung) et Booué (département de la Lopé).

-----------------

Fédération PDG de France

source : AGP

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 28-03-2011 à 17:33:21

Liesse à Makokou à l'arrivée du président Ali Bongo ondimba

 

 

 Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a été accueilli lundi matin à Makokou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est) dans une liesse populaire à l'aéroport ''Epassendjé'', une arrivée retransmise en direct à la télévision nationale (RTG 1).

 

Le président Ali Bongo Ondimba accompagné de son épouse a pris un véritable bain de foule à l’aéroport ‘’Apassendjé’’ pris d’assaut par des milliers des habitants de Makokou agitant fanion du drapeau national, vert, jaune et bleu.

 

Ali Bongo Ondimba brisant le protocole a serré la main de centaines de personnes venues lui exprimer leurs gratitudes.

 

Après l’accueil, le chef de l’Etat a écouté les allocutions du maire de la commune de Makokou, Faustin Mbounda et du député du Rassemblement de la démocratie et le progrès (RDP, majorité républicaine), Alain Claude Bilié-Bi-Nzé.

 

Le chef de l’Etat dans une brève réponse a remercié les populations venues massivement l’accueillir à l’aéroport de Makokou.

 

Après ce cérémonial, le président, Ali Bongo devrait se rendre à Mékambo, à près de 200 km nord-est de Makokou et frontalier du Congo Brazzaville.

 

Selon le programme, il poursuivra son périple mardi, par Ovan (la Voung) et Booué (La Lopé), avant la tenue mercredi prochain à Makokou du quatrième conseil des ministres délocalisé.

-------------

Fédération PDG de France

source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011