posté le 17-04-2011 à 18:39:51

Une association féminine du nord du Gabon remporte l’édition 2011 du Grand prix du Président de la République

L’association Ntam Ane Bingokome, localisée à Bitam, chef-lieu du département de Ntem, dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, a remporté la 14ème édition du Grand prix du président de la République pour la promotion des activités socio-économiques des femmes.

 

Doté d’une enveloppe de 10 millions de FCFA, le prix a été remis, samedi à Libreville, à la présidente de l’association Marie Odette Mougissi Ikapi par le président Ali Bongo Ondimba, au cours d’une cérémonie officielle organisée au Palais présidentiel.

 

Ntam Ane Bingokome a été préférée à neuf autres associations féminines œuvrant dans l’agriculture et l’élevage, thème de l’édition 2011 du Grand prix du président de la République, institué en 1998 par le défunt président Omar Bongo Ondimba, pour promouvoir une large autonomisation de la femme gabonaise.

 

Les neuf associations ont reçu chacune un prix d’encouragement d’un montant de 3 millions de FCFA.

 

‘’Mon ambition de réduire la dépendance alimentaire de notre pays, s’appuie essentiellement sur le savoir faire et l’ingéniosité des femmes’’, a déclaré le président Ali Bongo Ondimba, lors de la cérémonie de remise des prix au palais présidentiel.

 

Selon le chef de l’Etat, à partir du secteur de l’agriculture peut se jouer une économie basée sur la valorisation des ressources humaines capable de faire du Gabon une référence régionale dans plusieurs domaines dont les femmes pourraient être les principales promotrices.

 

‘’Je reste persuadé qu’à travers ce concours, les femmes contribueront à l’essor de ce secteur et s’assumeront en tant qu’agents économiques indispensables’’, a-t-il conclu.

 

La remise du Grand prix du président de la République pour la promotion des activités socioéconomiques des femmes constitue le point culminant de la journée nationale de la femme, célébrée chaque année au Gabon le 16 avril.

 

Cette année l’évènement était axé sur le thème central ‘’la contribution socioéconomique de la femme gabonaise pour un Gabon émergent’’.

-----------------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-04-2011 à 23:34:10

Recherche : Le Premier Ministre ouvre les travaux de la 28e session du CAMES

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba a ouvert ce jeudi 14 avril 2011 à Libreville, les travaux de la 28ème session du conseil des ministre du CAMES, en présence du ministre gabonais de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, de l’Innovation et de la Culture, Séraphin Moundounga et du Secrétaire général  Pr Moustapha Sall.

 

A cette occasion, Paul Biyoghé Mba, intervenant à la suite du ministre en charge de la Recherche scientifique et du secrétaire général du CAMES,  a défini le CAMES comme étant ‘’l’instance d’harmonisation, de mutualisation, de nos politiques de résolution de nos problèmes communs d’Enseignement supérieur’’.

 

Aussi en regardant le parcours élogieux du CAMES, le chef du gouvernement s’est-il dit ‘’fier’’ de cette institution qui œuvre depuis 1968 et des fils d’Afrique qui ont su piloter pour la dimension et la visibilité internationale conférée à l’institution ces dernières années.

 

Si fierté est également allée à l’endroit des présidents qui se sont succédé à la tête du Gabon pour leur ‘’perspicacité par rapport à leur engagement ‘’toujours plus marqué vis-à-vis du secteur de l’Enseignement supérieur’’.

 

Selon Paul Biyoghé Mba, les deux premiers présidents du Gabon ont été des pionniers du CAMES car ils ont préparé et adhéré à l’accord de création. Le troisième, Ali Bongo Ondimba, est en train de le renforcer, convaincu que l’émergence d’un pays ne peut se concevoir sans la formation des cadres stratégiques. C’est la deuxième fois que Libreville abrite une session du conseil des ministres des pays membres du CAMES.

 

Le Gabon a été toujours un pays d’accueil des manifestations des instances du CAMES. De même, les universités gabonaises ont déjà abrité de nombreuses sessions du concours d’agrégation de Médecine, Droit, Economie et Gestion. Des sessions des CCI/CTS, des sessions aussi du Programme pharmacopée, un atelier interafricain francophone sur l’assurance qualité.

 

Dans cette optique, le Gabon s’est investi dans la promotion des enseignants aux différents grades du CAMES afin d’en faire des cadres universitaires compétitifs. C’est pourquoi, le Premier ministre a insisté sur l’importance que l’université africaine soit envisagée comme espace de production d’un savoir endogène, en phase avec les réalités africaines et participant à l’enrichissement du patrimoine public mondial

 

Toutefois, le Premier ministre a reconnu l’innovation cette année qui consiste à célébrer un triple événement. D’une part la session proprement dite, la désignation du nouveau Secrétaire général du CAMES avec une candidature gabonaise pour la poursuite dynamique de l’œuvre et pour relever les nouveaux défis et enjeux universitaires. D’autre part, la distinction honorifique dans l’Ordre international des Palmes académiques (OIPA) du Président Ali Bongo Ondimba, pour l’œuvre qu’il accomplit pour l’Enseignement supérieur et la Recherche au niveau du Gabon en particulier et de l’Afrique en général.

 

En définitive, Paul Biyoghé Mba a rendu hommage à tous les acteurs qui ont contribué à donner au CAMES ses lettres de noblesse, notamment la Communauté francophone de Belgique.

 

Les présentes assises de Libreville sont prévues pour s’achever ce vendredi 15 avril 2011.

------------------------

Fédération PDG de France

source : Primature

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-04-2011 à 16:45:11

Patrice Trovoada reçu par le Chef de l’Etat

Patrice Emery Trovoada, Premier ministre de la République de Sao Tomé et Principe, arrivé à Libreville, le 13 avril 2011 dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail a été reçu dès son arrivée en audience par le Président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.
Au cours de cette rencontre, le chef du gouvernement et le Président de la République ont évoqué les sujets d’actualité de l’heure, tout en échangeant sur les points sur la coopération entre les deux pays.

 

Il a été longuement question d’une dynamisation de l’axe São Tomé Libreville sur plusieurs domaines d’intérêt commun. Il faut dire que le Président de la République et le Premier ministre Santoméen entretiennent de plus de longues dates des relations d’amitié qu’ils entendent mettre au service de l’excellente coopération qui existe entre les deux pays.

----------------------

Fédération PDG de France

Source :  Primature

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-04-2011 à 16:39:08

La majorité républicaine chez Ali Bongo Ondimba

 

 Les partis politiques, membres de la majorité républicaine pour l’émergence, un groupe de formations politiques soutenant l’action du Chef de l’Etat ont échangé, le 13 avril  au palais présidentiel avec Ali Bongo Ondimba.

 

Il s’agissait pour le chef de cet ensemble, d’échanger avec les partis qui soutiennent son action à la tête de l’Etat et de faire des projections sur l’avenir de la majorité républicaine suivant les échéances électorales à venir. Autour du président de la République, les uns et les autres se sont exprimés sur l’avenir de cet ensemble et également sur certains points d’ordre structurel à partir desquels ils avaient mis en place un secrétariat permanent.

 

A l’orée du renouvellement de la seconde Chambre du Parlement, les partis de la majorité veulent s’exprimer d’une même voix face à un électorat souvent hésitant et indécis.

------------------

Fédération PDG de France

Source : Primature

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-04-2011 à 02:07:33

Le Président du Conseil national de la communication reçu au Palais du bord de mer

Le Président du Conseil national de la communication (CNC), Jean Ovono Essono, accompagné des conseillers membres a été reçu en audience par le Président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le 12 avril 2011 à Libreville. Au cours de cette audience, le président du CNC a expliqué au Chef de l’Etat le fonctionnement de l’institution dont il a la charge et les difficultés qu’elle rencontre au quotidien.

 

L’occasion était ainsi donnée aux conseillers de s’ouvrir au Chef de l’Etat et de plaider pour une communication émergente. Jean Ovono Essono a dit que le CNC n’était pas une épée de Damoclès pour les communicateurs, mais simplement une institution dont le rôle majeur demeure la pédagogie, l’éducation et la sensibilisation des médias sur leurs droits et devoirs.

 

Le Président de la République pour sa part a réitéré la volonté et la disponibilité du gouvernement de la République à soutenir le travail du CNC et a appelé les communicateurs à la justesse de l’information et à une crédibilisation des faits rapportés. Ali Bongo Ondimba a appelé à une presse émergente et impartiale dans le traitement de l’information. Pour lui, il faut que le quatrième pouvoir joue valablement et véritablement son rôle d’aiguillon de la culture démocratique au Gabon.

----------------------

Fédération PDG de France

Source : Primature

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011