posté le 21-04-2011 à 00:09:42

Environnement : Le Gabon veut se doter d’une fondation pour le financement de ses treize parcs nationaux

Le Gabon veut mettre sur pied une fondation pour le financement des treize parcs nationaux représentant 11% du territoire national, érigés dans le pays 2002.

 

L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), avec l’aide des experts camerounais et péruviens, a entamé lundi à Libreville, une réflexion en vue de la création de la fondation.

 

‘’Les objectifs visés par ces rencontres sont multiples et consistent à inviter les différents acteurs (administration, secteur privé, etc.) à explorer les enjeux et les opportunités de la mise en place de la fondation, conformément à la législation nationale et aux opportunités actuelles de financements internationaux de la conservation’’, a expliqué M. Lee White, directeur général de l’ANPN.

 

Il s’agit également d’inviter les partenaires à améliorer leur connaissance du processus, de ses opportunités et risques, et des possibilités qui sont actuellement offertes en matière de financement durable, afin d’initier réellement le processus en leur donnant la possibilité de faire connaître leurs besoins en matière d’information et de ressources haumines.

 

Le directeur de la fondation camerounaise de la tri-nationale de la Sanagha et de la fondation péruvienne ont exposé sur les missions, les objectifs, la structure légale, les organes de gestion, la constitution du capital, les critères d’éligibilité aux financements extérieurs et les financements générés par les placements dans le cadre d’une fondation appuyant les aires protégées.

 

Dans son exposé, le président du réseau des fonds pour l’environnement d’Amérique latine et des Caraïbes, Alberto Panagua, a indiqué que si les débuts de la mise en place d’un fonds de financement des aires protégées sont balbutiants, la suite débouche sur des retombées fructueuses.

 

L’atelier qui s’achève jeudi prochain doit fixer les contours de la future fondation devant servir de source de financement des parcs nationaux gabonais qui tardent véritablement à mettre en place une véritable politique de promotion de l’écotourisme.

-----------------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

chemise lacoste  le 11-06-2011 à 05:34:35  (site)

En fait, c'est mon premier voyage à votre blog! Nous sommes une des oies des bénévoles, et a commencé dans la communauté avec un modèles de niche écologique de nouvelles initiatives. Votre blog de fournir des informations utiles à nos efforts. Vous devez être un super boulot! Quoi qu'il en soit, ma langue, cela ne devrait pas avoir trop de bon approvisionnement.

 
 
posté le 20-04-2011 à 10:46:09

Le Président Ali Bongo Ondimba à Rome dans les prochains jours

 

 Le Président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba est attendu à Rome, en Italie dans les prochains jours pour une visite d’amitié et de travail.

 

C’est la principale information retenue de l’audience que le Chef de l’Etat a accordée, le 19 avril 2011, à S.E. Raffaele De Benedictis, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d’Italie au Gabon.Au cours de cette rencontre, le Président de la République et le diplomate italien ont passé au peigne fin, les relations entre les deux pays. Il s’agissait de leur renforcement dans une diversification qui soit porteuse d’un nouvel élan dans plusieurs domaines, notamment les travaux publics et le commerce de matériaux.

 

Le diplomate italien qui a officiellement exprimé le vœu de Rome de recevoir le Président gabonais dans les prochains jours a dit que le séjour  italien du N°1 gabonais sera mis à profit pour organiser et faciliter les rencontres d’affaires entre les délégations des deux pays. L’Italie, comme plusieurs autres pays européens entretient des relations de coopération avec le Gabon depuis plusieurs années et le voyage en vue du Chef de l’Etat  permettra de donner un sérieux coup d’accélérateur à cette vieille amitié.

---------------

Fédération PDG de France

Source : Primature

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

lacoste soldes  le 11-06-2011 à 05:35:52  (site)

Je pense que cela est quelque peu ennuyeux ancien site, mais je suis content que j'ai visités. Je vais poster un lien sur ma page de blog. Je crois que mes visiteurs seront utiles.

 
 
posté le 20-04-2011 à 00:40:22

Le Président au Niger pour l'Investiture de Mahamadou Issoufou le 7 avril dernier

Le Président Ali Bongo Ondimba a assisté le 7 avril dernier à l’accession de Mahamadou Issoufou à la Magistrature Suprême du Niger. Plus de 3 000 invités officiels avaient fait le déplacement, notamment des Chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que les représentants des organisations régionales et internationales.
 
Retour en images.
 

Le Président Ali Bongo ondimba à son arrivée
 
 
 

  La communauté gabonaise du Niger salue le Président Ali
 

 Echange avec le Président Nigerien
 ---------------------
Fédération PDG de France
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 19-04-2011 à 23:15:19

Création des PME par des jeunes gabonais

Le ministère gabonais des Petites et moyennes entreprises et petites et des Petites et moyennes industries (PME-PMI) a lancé, lundi à Libreville, un concours visant à encourager la création des PME par des jeunes gabonais. 

 

Selon le ministre des PME-PMI, Jean Félix Mouloungui, les lauréats bénéficieront d’une enveloppe de 20 millions de FCFA pour lancer leurs affaires et seront accompagnés dans le processus par l’Agence nationale de la promotion de la PME-PMI, PROMOGABON, organe technique de ce ministère.

 

Les jeunes entrepreneurs bénéficieront d’une formation avant et après la création de l’entreprise, d’une évaluation régulière des comptes d’exploitation et des résultats et d’un soutien psychologique au cours des trois premières années d’existence de la structure, a indiqué pour sa part, Georgette Ongala, directrice générale de PROMOGABON, chargé de piloter le projet.

 

Baptisé ‘’Mon projet’’, le concours initié par le ministère des PME-PMI est ouvert aux Gabonais de 20 à 40 ans.

 

‘’Tous les secteurs d’activités sont concernés. Seules la pertinence et l’originalité compte dans ce concours qui met en compétition les Gabonais de deux sexes’’, a affirmé Mme Ongala.

 

Les inscriptions au concours se font par SMS. 70% des porteurs des projets sont des personnes sans emploi, âgées de 25 à 45 ans et ayant un niveau d’études primaires ou secondaire, avec une expérience professionnelle avérée, selon des statistiques établies par PROMOGABON.

 

Le secteur des PME-PMI au Gabon est occupé par des expatriés, notamment Français, Libanais, et Ouest-africains. Les Gabonais sont quasiment inexistants dans ce secteur que les économistes qualifient de catalyseur pour le développement du pays.

----------------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

lacoste polo  le 11-06-2011 à 05:36:13  (site)

J'admire votre blog, il remplit un grand nombre d'informations. Il suffit d'un an de ce blog visiteurs!

 
 
posté le 19-04-2011 à 17:56:19

Economie : La BGFI s'ouvre à l'international

Avec l’installation en terre Camerounaise le mois de mars dernier de la banque gabonaise et française internationale (BGFI), c’est le système bancaire gabonais qui se voit ainsi sollicité sur le plan international après les succursales de Malabo, Pointe Noire au Congo, Paris et récemment Madagascar.

 

Sur le plan purement monétaire, les banques gabonaises sont très souvent citées comme étant les plus stables et les plus rassurantes quant à l’hébergement d’une économie de marché en phase avec l’évolution internationale. Aussi, avec l’avènement de la BGFI au Cameroun qui demeure cependant l’un des plus important marché d’Afrique centrale, l’environnement des affaires devrait acquérir une nouvelle expérience en se frottant au marché dynamique que représente la plate-forme de ce pays, considéré comme la locomotive de la C.E.E.A.C.

 

La banque gabonaise-française internationale (BGFI), présentée comme le premier groupe financier d’Afrique centrale, a officiellement démarré, courant mars 2011, ses activités au Cameroun qui devrait, selon les observateurs, devenir l’une des plaques tournantes, d’après le plan de développement prévu par cette institution financière, rapporte lesafriques.com.La Banque gabonaise et française internationale (BGFI Bank) a officiellement démarré ses activités au Cameroun, le 7 mars 2011, avec l’inauguration de sa toute première agence dans la métropole économique de Douala.

 

L’ouverture de cette agence intervient six mois après l’obtention de l’agrément auprès de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) et le quitus du gouvernement camerounais. BGFI Bank arrive dans un environnement bancaire ouvert, marqué par la présence des filiales des multinationales françaises, américaines et britanniques, aux côtés de banques africaines et camerounaises, le tout comptant une douzaine d’institutions bancaires en activité au Cameroun.

 

Le plan de développement décliné par le directeur général de la BGFI Bank pour le Cameroun, Eric Masbou, prévoit, pour cette année, l’ouverture de trois autres agences, dont une à Yaoundé et deux à Douala, capitale économique qui regorge plus de 70 % de l’économie nationale.

-------------

Fédération PDG de France

Source : Primature

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011