posté le 09-06-2011 à 23:26:16

Gabon-USA : Tête à tête attendu ce jour entre Barack Obama et Ali Bongo Ondimba

Aux Etats-Unis depuis le début de la semaine pour assister au Conseil de Sécurité de l’ONU, dont le Gabon assure la présidence durant le mois de juin, le président Ali Bongo Ondimba sera reçu ce jeudi 9 juin à la Maison Blanche par son homologue américain, Barack Obama.

 

Au cours de leur entretien, les deux présidents aborderont ensemble des sujets régionaux et bilatéraux stratégiques, notamment les dernières évolutions dans les domaines de la sécurité, de la démocratie, de la gouvernance et du développement économique.
Ce sera la première rencontre entre les deux présidents depuis l’arrivée au pouvoir, en 2009,  d’Ali Bongo Ondimba.  Mais pas le premier contact.

 

En avril dernier, le président Obama avait téléphoné au chef de l’Etat gabonais pour s’entretenir de la situation en Côte d'Ivoire. Les deux présidents avaient alors partagé leurs inquiétudes face à la poursuite de la violence dans ce pays et avaient discuté de la nécessité de mettre fin à la crise le plus vite possible.

 

Le président Obama avait profité de cet appel pour remercier le président Bongo Ondimba pour ses qualités de chef d’Etat et du rôle important que joue le Gabon en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU depuis janvier 2010.
 Reconnu depuis longtemps pour son rôle stratégique dans la promotion de la paix et de la stabilité en  Afrique, le Gabon avait d’ailleurs été choisi par l’ONU pour accueillir, à partir de mars 2011 à Libreville, un bureau régional des Nations Unies pour le maintien de la paix et la prévention des conflits en Afrique centrale.

 

La volonté du président Ali Bongo Ondimba est ainsi de continuer à faire du Gabon un acteur stratégique aux niveaux panafricain et international, notamment auprès de l’Union africaine et des Nations unies.

-------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 09-06-2011 à 09:12:51

Le Premier ministre gabonais lance l’année internationale des forêts

 Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a procédé mardi à Libreville à l’ouverture officielle de la semaine de l’environnement et au lancement de l’année internationale des forêts, évènement placé par l’Organisation des Nations unies, son initiateur, sous le thème ‘’les forêts pour la vie’’.


 

La forêt couvre plus de 80% du territoire (22 millions d’ha) du Gabon, pays du bassin du Congo, 2ème poumon écologique de la planète, après l’Amazonie, qui a placé 11% de son territoire de 267.667 km2 en parcs nationaux, dans le souci de préserver les écosystèmes.

 

‘’La préservation des forêts reste un enjeu majeur pour notre pays’’, a déclaré M. Biyoghé Mba, ajoutant que les ‘’écosystèmes forestiers comptent parmi les plus productifs des écosystèmes terrestres’’.

 

‘’Ils sont d’un grand intérêt non seulement du point de vue de l’agriculture, mais aussi dans l’atténuation des effets du changement climatique’’, a dit le chef du gouvernement gabonais estimant que ‘’les problématiques environnementales ne doivent pas être des questions abstraites, seulement destinées aux spécialistes’’.

 

‘’Ils doivent être à la portée de tous’’, a ajouté M. Biyoghé Mba, invitant ‘’chacun d’entre nous à se les approprier’’, en vue ‘’d’une participation concrète aux efforts de conservation des ressources naturelles végétales et fauniques ainsi que pour ‘’la préservation d’un environnement salubre par une gestion rigoureuse des déchets générés par nos activités’’.

 

Pour sa part, le ministre des eaux et forêts, Christian Magnagna, a affirmé que ‘’les forêts jouent un rôle clé dans le maintien d’une stabilité climatique et environnementale globale’’.

 

‘’Elles (les forêts) jouent également un rôle vital dans la survie et le bien-être des peuples à travers le monde, pour l’ensemble des 7 milliards d’habitants de la planète’’, a ajouté M. Magnagna.

 

‘’L’Année internationale des forêts est destinée non seulement à la promotion de la bonne gestion, de la conservation et du développement durable de tous les types d’écosystèmes naturels de la planète, mais aussi au renforcement de l’engagement politique et de la sensibilisation des populations’’, a-t-il expliqué.

 

L’Assemblée générale des Nations unies a déclaré l’année 2011, Année internationale des forêts ; afin de sensibiliser le public sur la gestion durable, la conservation et le développement durable de tous types de forêts’’.

---------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 09-06-2011 à 09:03:42

2ème anniversaire du décès du Président Omar Bongo Ondimba : L’archevêque du Gabon invite à préserver son héritage

L'archevêque du Gabon, Mgr Basile Mvé Engone, a invité, mercredi à Libreville, les nouvelles autorités gabonaises à préserver l'héritage du président Omar Bongo Ondimba, décédé le 8 juin 2009 à Barcelone, dans le nord-est de l'Espagne.

 

"Le président Omar Bongo Ondimba a donné une place importante à la concertation, allant même jusqu’à s’humilier pour rendre possible la paix des braves", a déclaré le prélat, dans son homélie, lors d’une messe d’action de grâce célébrée à la cathédrale Notre Dame de l’Assomption de Libreville, à l’occasion du 2ème anniversaire du décès du président Omar Bongo Ondimba.

 

"Ceux qui étaient contre lui sont revenus à lui en convivialité, en corresponsabilité, et parfois même en complicité’’, a poursuivi Mgr Mvé Engone, lors de l’office religieux qui a rassemblé la famille du disparu, le gotha politique et de nombreux fidèles.

 

"La concertation pour lui prenait en compte la contradiction dans le but d’une conception commune en vue de la construction positive de notre pays’’, a-t-il expliqué, fustigeant l’exploitation abusive d’un discours qualifié de testamentaire prononcé par le président Omar Bongo quelques mois avant son décès.

 

"Nous nous souvenons des adieux de feu le président Omar Bongo Ondimba à travers les derniers messages et discours et beaucoup aujourd’hui en font des slogans, des refrains comme pour dire qu’ils ont compris".

 

"Il ne s’agit pas de faire des slogans ou des refrains, il s’agit de prendre conscience et de se convertir, de changer ses comportements", a martelé l’Archevêque de Libreville.

 

"Dieu ne nous a pas dit de faire du Gabon ce que nous sommes entrain de faire", a déclaré le prélat, paraphrasant le président Omar Bongo Ondimba. "Alors que nous a-t-il dit ?", a-t-il interrogé.

 

"Jésus sait que la victoire entre le mal et le bien ne s’obtient qu’en donnant sa vie pour les hommes, en refusant la logique égoïste de l’amour pour soi. Donc, je vous invite à vivre dans l’unité, la fraternité (...). C’est cela l’exemple à suivre", a déclaré Basile Mvé Engone, ajoutant : "d’autres modèles conduisent au chaos à l’échec".

 

"Nous sommes rassemblés pour faire mémoire d’un illustre fils de notre pays qui avait ses qualités et ses défauts, qui a conduit pendant plus de quatre décennies notre pays le Gabon. Chacun peut faire le bilan mais nous pouvons nous accorder de l’importance qu’Omar Bongo Ondimba a eu pour garantir l’unité de notre pays", a-t-il conclu.

 

Mort à Barcelone, le 8 juin 2009, à l’âge de 73 ans, Omar Bongo Ondimba avait succédé à Léon Mba, le père de l’indépendance, décédé le 28 novembre 1967 à Paris (France).

 

Faustin Boukoubi, le secrétaire genéral du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir), une formation créée par le président Omar Bongo Ondimba le 12 mars 1968, a fait le déplacement de Franceville, dans le sud-est du pays, pour déposer une gerbe de fleurs sur le mausolée de l’illustre disparu, à l’occasion du 2ème anniversaire de sa mort.

 

Les télévisions nationales ont voulu marquer cette journée du souvenir en rediffusant de larges extraits des obsèques et des évènements majeurs de la vie et des réalisations politiques et économiques d’Omar Bongo Ondimba.

---------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 09-06-2011 à 08:53:11

Les élections législatives maintenues au Gabon avant la fin 2011

Le Gouvernement gabonais a décidé de maintenir les élections législatives prévues au Gabon avant la fin de l’année 2011, suite au rejet, par la Cour constitutionnelle, de sa requête plaidant pour un report du scrutin pour permettre l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. 

 

"Le gouvernement de la République prend acte de cette décision de la haute juridiction", souligne un communiqué de la Primature lu mardi soir à la télévision nationale par le ministre gabonais de la communication Paul Ndong Nguema.

 

"Cette décision ne peut faire l’objet d’aucun recours. En conséquence, le gouvernement va organiser les élections législatives conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur", indique le communiqué.

 

Appelée à une large concertation le 9 mai dernier par le président Ali Bongo Ondimba, la classe politique gabonaise (pouvoir, opposition et société civile) avait, de manière consensuelle, souhaité le report du scrutin.

 

Les acteurs politiques estimaient en effet que l’administration ne pouvait, dans les délais constitutionnels, organiser les élections législatives en intégrant les données biométriques dans le processus électoral.

 

Après audition des acteurs politiques, la Cour constitionnelle n’aurait pas été convaincu par les arguments développés pour évoquer un cas de force majeure, seul susceptible de motiver un report éventuel des législatives.

 

Dans son communiqué, le gouvernement a toutefois réaffirmé aux acteurs politiques et à l’ensemble des citoyens sa ferme volonté à promouvoir et à renforcer la transparence électorale à chacune des étapes du processus électoral.

 

"Le gouvernement est déterminé à oeuvrer pour l’introduction de la biométrie dans le processus électoral en s’assurant préalablement des capacités financières et humaines qu’exige l’appropriation de cette technologie", poursuit le communiqué.

 

Avant la décision de la Cour constitutionnelle, le gouvernement avait convoqué la commission mixte paritaire du parlement (Assemblée nationale et Sénat) pour l’adoption, en termes identiques, de la proposition de loi fixant les limites de l’usage de l’informatique, loi conditionnant la mise en oeuvre de la biométrie, conclut le communiqué.

-----------------

Fédération PDG de France

source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 08-06-2011 à 11:05:43

PREMIÈRE JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA VEUVE LE 23 JUIN PROCHAIN

 

 

La Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, est engagée dans la promotion et la protection des droits des personnes fragilisées.

 

Sous son impulsion, le Gabon a porté aux Nations Unies un projet de résolution qui a été adoptée par l’Assemblée Générale des Nations-Unies le 21 décembre 2010 à l’occasion d’une séance plénière (résolution 65/189).

 

Cette résolution institue une « Journée Internationale des Veuves » le 23 juin de chaque année.

 

Cette résolution, qui a été adoptée par consensus, a bénéficié du co-parrainage de 56 pays, dont une majorité d’Afrique.

 

Par cet acte, la Communauté internationale s’est engagée à accorder une attention particulière à la situation des veuves dans le monde.

 

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba, avec l’appui des institutions gabonaises, de partenaires externes et de la société civile, souhaite porter haut la sensibilisation internationale et appuyer la mise en œuvre de mesures améliorant les conditions de vie des veuves au Gabon et dans le Monde – et ce de façon continue et durable.

 

Après avoir été la Marraine du projet de résolution présenté aux Nations Unies, Sylvia Bongo Ondimba pourrait devenir l’Ambassadrice des Veuves, et prêter sa voix aux sans voix.

 

Les objectifs globaux répondent à la nécessité de :
- Renforcer le plaidoyer auprès des institutions et des décideurs politiques ;
- Mobiliser les partenaires, les leaders d’opinion et la société civile ;
- Informer et sensibiliser les communautés et le grand public.

 

Pour en savoir plus, visitez le site de la Première Dame Sylvia Bongo Ondimba :

http://www.fondationsylviabongoondimba.org/

---------------------

Fédération PDG de France

Source : Présidence de la République

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011