posté le 15-06-2011 à 04:28:35

Un Programme national de gestion urbaine partagée des déchets solides au Gabon

Un programme national de gestion urbaine partagée des déchets solides au Gabon (PRONAGUP) a été mis en place, mardi à Libreville, à l'issue d'une rencontre ayant regroupé autour du directeur général de l'environnement, M. Louis Léandre Ebobola Tsibah, des représentants du ministère des finances, des collectivités locales et du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

 

Le programme de trois ans va concerner, dans un premier temps, les municipalités de trois villes gabonaises, notamment Libreville, la capitale, Port-Gentil, la capitale économique (ouest), et Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, dans le nord du pays.

 

Le PNUD va débloquer 135.000.000 de FCFA dans le cadre du projet, exécuté par le gouvernement gabonais par le biais du ministère de l’habitat, de l’urbanisme de l’écologie et du développement, pour un coût global estimé à 450.000.000 FCFA.

 

Les promoteurs vont fournir 157.950.000 FCFA alors que les municipalités de Libreville, Port-Gentil et Oyem vont contribuer respectivement à hauteur de 30.000.000 FCFA, 21.000.000 FCFA et 15.000.000 de FCFA.

 

Outre la pré collecte des ordures, les trois municipalités gabonaises vont mener des campagne de sensibilisation en direction des ménages, pour un peu plus de salubrité dans les quartiers sous intégrés.

 

Pour résoudre l’épineux problème de la gestion des déchets urbains, l’Etat gabonais a sollicité et obtenu du PNUD un appui pour la mise en place d’un programme national de gestion des déchets solides.

 

Selon le PNUD, la mauvaise gestion des déchets ménagers dans les quartiers sous-intégrés constituent un danger pour l’environnement car ces déchets ont un impact considérable au niveau du sol, de l’eau et de l’air.

 

L’accumulation et l’infiltration dans le sol des jus de lixiviat, riches en métaux lourds (plomb, cadmium, zinc, mercure..), polluent le sol et la nappe phréatique.

 

La pollution de l’eau et le mauvais fonctionnement des ouvrages d’assainissement rejettent de grandes quantités de déchets sur la plage alors que l’incinération des déchets par les populations, dégage du phosgène, aussi nommé dichlorure de méthanoyle, oxychlorure de carbone ou dichlorure de carbonyle est un gaz très toxique à température ambiante, qui appartient à la classe des agents suffocants, comme le dichlore, le sulfure d'hydrogène ou le dibrome.

 

Pour leur part, les ordures non enlevées génèrent du méthane qui est un gaz destructeur de la couche d’Ozone. Dans leur phase de fermentation, ces ordures participent également à la pollution de l’air.

-------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-06-2011 à 20:51:38

Vers la construction d’un CHU dans le centre du Gabon

 

La ville de Lambaréné dans le centre du Gabon sera dotée d’un Centre hospitalier universitaire (CHU) en 2013, a annoncé le président gabonais, Ali Bongo Ondimba à l’issue d’une rencontre vendredi dernier, à New York (Etats-Unis) avec des représentants de la fondation Albert Schweitzer et de la prestigieuse université américaine d’Harvard.

 

‘’Ce CHU aura pour mission le suivi et l’évaluation scientifique des problèmes de santé primaire de la région, prenant en compte les maladies telles que la tuberculose, le VIH/Sida, le paludisme et la santé de la reproduction, ainsi que l’amélioration des soins infirmiers, la recherche scientifique et épidémiologique’’, a déclaré le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

 

Pour le démarrage des travaux de cet hôpital, Ali Bongo Ondimba a affirmé qu’une enveloppe de plus de 500 millions de FCFA est déjà dégagée en attendant une contribution des donateurs internationaux dont des privés américains.

 

L’inauguration de ce futur CHU en 2013, coïncidera avec le centenaire de l’arrivé du docteur Schweitzer au Gabon, notamment dans la ville de Lambaréné dans le centre du pays, où il exerça la médecine jusqu’à la fin de sa vie en 1965.

 

Lambaréné est l’une des villes plus connu à l’extérieur du pays, en raison de la notoriété de ce médecin d’origine alsacienne et prix Nobel de paix en 1952.

------------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-06-2011 à 14:50:45

L’évacuation de Minkébé s’est déroulée dans des conditions satisfaisantes, selon le gouvernement gabonais

Le gouvernement gabonais a annoncé, dans un communiqué rendu public, mardi à Libreville, que l’expulsion de quelque 4700 immigrés clandestins du site de Minkébé, dans le nord-est du Gabon, ‘’s’est déroulée dans des conditions satisfaisantes’’.

 

‘’Aucun acte de violence et aucune exaction n’ont été commis sur les expulsés’’, indique le communiqué du ministère de la défense, portant ‘’un démenti formel aux allégations tendancieuses de certains médias qui ne reflètent nullement la réalité’’.

 

‘’Chaque individu a pu choisir ce qu’il emportait avec lui, avant de quitter sa case. En définitive, aucun incident, fut-il mineur, n’a été déploré’’, ajoute le communiqué.

 

Le texte justifie les expulsions par la ‘’recrudescence du braconnage à grande échelle des éléphants de l’ordre d’une vingtaine par jour et de l’intensification de l’exploitation anarchique de l’or’’ sur le site de Minkébé, désormais fermé pour tous depuis le jeudi 2 juin dernier.

 

‘’En plus de ces activités, Minkébé est devenu le lieu de tous les trafics, notamment du transport des clandestins, de la circulation de toutes sortes de drogues, de la prostitution, de la prolifération des armes à feu de petit calibre’’, poursuit le communiqué, soulignant que ‘’cette situation préoccupante a atteint son paroxysme avec la découverte récente de 30 carcasse fraîches d’éléphants abattus par des braconniers dans la réserve de Wanga Wongué.

 

Selon le communiqué du ministère de la défense, les premiers départs volontaires des clandestins ont eu lieu dans la journée du mercredi 1er juin 2011 par la rivière, en direction de Mayebout, étape intermédiaire avant Makokou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), et par la piste de Djoum, en direction du Cameroun voisin, notamment à l’aide d’une quinzaine de pirogues.

 

Au cours de la conférence de presse clôturant le conseil des ministres délocalisé tenu à Koula-Moutou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est), le président Ali Bongo avait qualifié de ‘’scandaleux’’, la situation à Minkébé.

 

Le chef de l’Etat avait indiqué avoir été obligé d’envoyer les militaires pour veiller à la sécurité du site sur lequel ont été dénombrés 5100 individus, dont seulement 400 Gabonais constituant la population habituelle de Minkébé, un site qui fait partie des 13 parcs nationaux représentant 11% du territoire national, crées en 2002 par le gouvernement gabonais, dans le cadre de la protection de l’environnement et la préservation des écosystèmes.

 

Les 4700 autres personnes étant des immigrés clandestins en provenance de 14 pays africains, a précisé le ministère de la défense nationale dans son communiqué.

----------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 12-06-2011 à 20:57:58

1er salon du bâtiment et de l’industrie du 16 au 18 juin au Gabon

Un salon du bâtiment et de l’industrie, le premier du genre au Gabon, se déroulera du 16 au 18 juin prochain à Libreville, à l’initiative du groupe Bernabé pro, spécialisé dans la quincaillerie, le matériel industriel, la métallurgie et les matériaux divers.

 

Une trentaine de sociétés des secteurs de l’industrie, des infrastructures, dont la Société de construction bâtiment (SOCOBA-EDTPL), SOGAFRIC, SOLTRALGA, l’opérateur de téléphonie Moov (...), ainsi que des professionnels du bâtiment (menuisiers, maçons, architectes, conducteurs de travaux, opérateurs immobiliers (...), prendront part à cette manifestation organisée avec l’appui des ministères gabonais de l’Economie et de l’Equipement.

 

Présent au Gabon depuis un demi-siècle, Bernabé Pro, qui emploie plus de 200 personnes en majorité des nationaux et possède trois succursales, dont deux à Port-Gentil, la capitale économique et une à Libreville, a convié aux assises ses fournisseurs de notoriété mondiale, notamment l’entreprise BOSH, pionnière dans le domaine des appareillages électriques, BRISCARD, spécialisée dans la serrurerie, pour qu’ils apportent leur savoir-faire et fassent profiter leur expérience aux opérateurs économiques gabonais.

 

En marge du salon sera organisée une conférence sur le thème : "Construction durable et l’habitat de demain".

 

"Les matériaux de demain doivent désormais s’adapter aux spécificités locales", a déclaré, au cours d’une conférence de presse, vendredi dernier à Libreville, le directeur commercial et marketing Afrique du groupe Bernabé Pro, Thierry Mahloul.

 

Selon M. Mahloul, la géographie, la culture et le niveau de développement d’un pays influent directement sur les types et les modes de construction.

 

Ce premier salon du bâtiment "vise à créer un espace d’échange de formation et d’informations, favorable au développement des liens commerciaux et d’affaires entre différents acteurs de l’économie du secteur infrastructures au Gabon’’, a-t-il conclu.

-------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 11-06-2011 à 20:31:02

Diplomatie / USA / Visite : satisfécit de Barack Obama à Ali Bongo Ondimba

Au terme de son entrevue avec le Chef de l’Exécutif américain, Barack Obama, Ali Bongo Ondimba a reçu de son homologue, un satisfécit sur la politique de restructuration de l’économie et de son ambitieux projet de faire du Gabon, un pays émergent avec l’imminence d’une arrivée massive des investisseurs.

Pour le Président Américain, le Gabon est sur la bonne voie grâce à la vision de son Chef de l’Etat qui a su juguler les effets induits d’une période postélectorale mouvementée, ainsi que d’une politique d’ouverture vers des partenaires au développement, rassurés, grâce à un environnement des affaires attrayant. Le soutien de Barack Obama à son homologue résulte aussi de la mise en œuvre d’une politique d’ouverture et de transparence menée depuis bientôt deux ans, notamment dans des domaines économiques, social, environnemental, sans oublier de nombreuses réformes courageuses entreprises par lui. Le Chef de la Maison blanche a aussi salué et encouragé la détermination de son invité dans le renforcement  du rôle des institutions et des droits de l’homme, la bonne gouvernance, si chères à la politique américaine.

Barack Obama a par ailleurs invité son hôte à s’investir davantage dans la consolidation des institutions démocratiques et des libertés individuelles. Il a également salué la bravoure dont a fait preuve le peuple gabonais lors de la gestion d’une transition tant redoutée par plusieurs pays. La maison blanche encourage les dirigeants gabonais à persévérer dans la voie d’une consolidation des acquis de la démocratie afin que chaque institution continue de jouer pleinement  son rôle.

S’agissant de la politique économique insufflée par le Chef de l’Etat, Barack Obama a affiché son encouragement vis-à-vis des progrès réalisés par le Gabon dans la recherche des partenaires et a indiqué son soutien aux efforts réalisés par son homologue à travers des relations d’affaire gagnant-gagnant.

Les trois piliers contenus dans le projet de société du chef de l’Etat, à savoir, le Gabon vert, le Gabon industriel et le Gabon des services ont reçu l’adhésion totale des autorités américaines. Washington s’est par ailleurs engagé auprès de Libreville par le retour annoncé du Corps de la paix américain dans notre pays. En somme, la rencontre entre Ali Bongo Ondimba et Barack Obama aura été bénéfique pour le Gabon qui vient de se voir décerné un satisfécit de la maison blanche en matière du respect des droits de l’homme et de la consolidation des institutions démocratiques, fer de lance de la politique américaine dans le monde.
--------------
Fédération PDG de France
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011