posté le 29-07-2011 à 18:41:26

Le Conseil d’Etat confirme la dissolution de l’UN

Le Conseil d’Etat a confirmé, jeudi à Libreville, la dissolution de l’Union nationale (UN, opposition) suite au recours introduit par le président cette formation politique, Zacharie Myboto, donnant de facto raison au ministère de l’Intérieur qui avait prononcé la dissolution du parti après l’auto proclamation, le 25 janvier 2011, de son secrétaire exécutif, André Mba Obame comme président de la République.

La juridiction s’est prononcée au cours d’une audience publique après avoir entendu les deux parties.

Le président de l’ex UN, M. Myboto a appuyé sa requête en arguant que l’auto investiture d’André Mba Obame n’engageait pas le parti.

 

Selon lui, M. Mba Obame s’est auto proclamé président de la République parce qu’il revendiquait sa victoire lors de l’élection présidentielle anticipée d’août 2009.

Argumentaire battu en brèche par le conseil du gouvernement, Me Maryse Issembé, qui a estimé que l’atteinte à la forme républicaine de l’Etat était établie et que l’Union nationale avait cautionné cet acte, en acceptant que cette parodie de prestation de serment se déroule dans les locaux de son siège.

Mieux a, poursuivi, Me Issembe, les membres du présumé gouvernement parallèle et les cadres de l’ex UN avaient ensuite organisé une marche dirigée par l’ancien ministre de l’Intérieur. Avec les ministres de son gouvernement, André Mba Obame avait trouvé refuge dans les locaux du Programme des nations unies pour le développement (PNUD) après avoir posé cet acte répréhensible contraire aux lois en vigueur au Gabon.

En outre, Zacharie Myboto a été également débouté par les juges du Conseil d’Etat suite au recours qu’il avait et qui visait à récuser certains magistrats de cette haute juridiction en matière administrative.

Pour, Me Issembé, ce recours n’a pas respecté la procédure prévue, tout comme celui-ci aurait pu être fait lors de l’audience de mardi dernier pour respecter les délais.

L’UN a été dissout en janvier dernier par le ministre de l’Intérieur suite à l’auto investiture d’André Mba Obame en qualité de président de la République gabonaise.

Quelques mois plus tard, l’ancien secrétaire exécutif de l’UN a vu son immunité parlementaire levé dans la perspective d’éventuelles poursuites judiciaires.

André Mba Obame a conservé son mandat de député du 1er siège du Haut Como dans la province du Woleu-Ntem (nord) après une élection partielle organisée suite à son éviction du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

Les cadres de ce parti de l’opposition étaient pour la plupart d’anciens barons du parti au pouvoir, dont les anciens Premiers ministres, Casimir Oyé Mba et Jean Eyeghé Ndong.

----------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 28-07-2011 à 13:04:32

Haut-Ogooué : les terrains de football de la CAN 2012 au stade des finitions

A moins de 178 jours du coup d'envoi de la 28ème Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de football que le Gabon doit accueillir avec la Guinée-Equatoriale en 2012, les chantiers en cours de réalisation dans la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du Gabon, dans la perspective de cette compétition sont au stade des finitions.

 

Des avancées significatives ont été enregistrées sur plusieurs d’entre eux, notamment les terrains de football, qui pourraient être livrés dans les délais.

 

Il en est ainsi du stade d’entrainement de Moanda, la 2ème ville de la province, dont les travaux sont pratiquement achevés. Il ne reste à l’entreprise SOCOFI en charge du chantier, qu’à mettre la dernière main aux finitions et à poser les sièges, une opération qui se déroulera lorsque la tribune sera recouverte de sa charpente métallique.

 

Une pelouse verdoyante bien entretenue occupe d’ores et déjà la grande aire qui servira de terrain de jeu. Un mur de sécurité a été érigé autour du stade comme indiqué dans le cahier des charges.

 

"Il n’y a plus d’inquiétude à se faire", a affirmé Hussein Renami, un responsable de l’entreprise SOCOFI.

 

Selon M. Renami, le chantier sera livré avant octobre, à condition toutefois que les entreprises partenaires s’attaquent à temps à leurs tâches, notamment la piste d’athlétisme et les voies d’accès dont la construction incombe respectivement aux entreprises SOCOBA et SOCO-BTP.

 

Le stade d’entrainements de Mbaya, à l’ouest de Franceville, le chef-lieu de province, où sera basée l’une des deux poules de la CAN 2012, est aussi pratiquement achevé. Depuis la semaine dernière, ouvriers et experts s’occupent à poser le tapis synthétique, une opération pratiquement terminée.

 

A quelques pas de là, au centre de Franceville, se dresse majestueusement le grand stade de la Rénovation dont les travaux de construction sont achevés à plus de 90%. La pose de la charpente métallique est pratiquement achevée et la pelouse pousse gracieusement sur l’aire de jeu. L’infrastructure sera livrée dans les délais.

 

Le gros oeuvre étant achevé, il ne reste plus aux ouvriers qu’à s’attaquer aux finitions, notamment la peinture, la couverture du stade, la pose des sièges, l’équipement des salles...

 

Le stade d’entrainement de Ngouoni, localité à environ 50 km au nord-est de Franceville, était il y a deux mois encore le chantier le plus avancé. Aujourd’hui, il ne reste que la pose des sièges et la peinture.

 

A Bongoville également, il ne reste plus qu’à couvrir la deuxième tribune (ouest) du stade d’entrainement.

 

Dans deux mois, la construction des stades devrait être totalement achevée dans la province du Haut-Ogooué et les efforts redirigés ailleurs, sur d’autres infrastructures qui ont besoin d’un coup d’accélérateur.

---------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 28-07-2011 à 12:55:01

Le Gabon condamne la tentative de coup d’Etat au Niger

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a fermement condamné la tentative de coup d’Etat survenu mardi au Niger, visant à renverser les institutions démocratiques, dans un communiqué publié mercredi à Libreville.

 

‘’Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba condamne fermement ce moyen d’accession au pouvoir, et avec d’autant plus de vigueur que le président Mahamadou Issoufou a été élu au terme d’un processus électoral unanimement reconnu, par les Nigériens et la communauté internationale, comme transparent et démocratique’’, indique le communiqué.

 

‘’Ali Bongo Ondimba réitère son engagement constant en faveur de la démocratie et de la stabilité sur le continent, principes sans lesquels la construction d’une Afrique moderne ne se fera pas’’, poursuit le texte, rappelant ’’la longue et patiente marche du peuple nigérien vers la recherche de la paix et de la démocratie, étape essentielle au développement et à la stabilité de ce pays ainsi que de la sous-région".

 

Mardi dernier, plusieurs militaires ont été arrêtés après un putsch avorté tendant à renverser régime démocratiquement élu et une tentative d’assassinat du président Issoufou, arrivé au pouvoir au terme d’une transition militaire mise en place le 18 février 2010 après le renversement du président Mamadou Tandja.

----------------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 27-07-2011 à 16:59:32

Don de 2,5 millions de dollars du Gabon aux victimes de la famine dans les pays de la corne de l’Afrique

Le Gabon a fait don de 2,5 millions de dollars aux victimes de la famine dans six pays de la Corne de l’Afrique, frappés par une grave sécheresse, a annoncé la présidence gabonaise dans un communiqué rendu public mardi à Libreville.

 

Le don fait suite à la réunion internationale organisée lundi par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à son siège à Rome (Italie), afin de mobiliser la communauté internationale sur la crise alimentaire causée par la grave sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois à Djibouti, en Ethiopie, en Erythrée, au Kenya, en Somalie et en Ouganda.

 

"Réagissant avec promptitude à ce pressent appel, le président Ali Bongo Ondimba y a répondu favorablement en instruisant le gouvernement de faire un don, au nom du peuple gabonais, de 2,5 millions dollars aux populations ainsi sinistrées", indique le communiqué de la présidence gabonaise.

 

Selon les organisations humanitaires, près de 12 millions de personnes frappées par la famine ont besoin d’une assistance alimentaire dans la corne de l’Afrique, une région déjà fragilisée par les conflits armés et l’envolée des prix des produits de première nécessité, qui risque d’être déstabilisée davantage par la famine et la sécheresse qui y ont déjà fait des milliers de morts.

 

"Le chef de l’Etat gabonais reste convaincu que la solution à la question passe notamment par la mise en place d’un système alimentaire mondial plus juste, fondé sur une gestion durable des ressources, permettant à tous de manger à sa faim", souligne le communiqué de la présidence gabonaise.

 

En mars dernier, le Gabon a fait un don de 500 millions de FCFA au Japon, à la suite du tsunami dévastateur enregistré par l’archipel asiatique.

 

Le Gabon a également apporté une aide financière de 1 million de dollars à Haïti, après le tremblement de terre qui avait fait des milliers de morts dans ce pays des Caraibes en janvier 2010.

---------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 25-07-2011 à 20:29:35

Visite du premier ministre français au Gabon : Retour en images

Réception du Premier Ministre français par le Président Ali Bongo Ondimba, le 16 juillet 2011

 

 

  Discours de François Fillon

 

 

  Discours du Président Ali Bongo Ondimba

 

 

 

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011