posté le 09-08-2011 à 19:03:55

17200 dossiers de bourses : L’Agence nationale des bourses et stages du Gabon en commission durant 1 mois.

Au total, 17200 dossiers de demandes de bourses sont examinés depuis lundi dernier à Libreville par les membres de la commission technique de l’Agence nationale des bourses et stages du Gabon (ANBG).

 

C’est la première réunion de cette structure dont la plupart des membres sont des hauts fonctionnaires de l’administration gabonaise, qui doit siéger un mois durant sous la présidence de M. Etienne MASSARD CABINDA.

 

La commission examine aussi bien les cas des nouveaux bacheliers à la recherche d’une première inscription dans une institution de l’enseignement supérieur que ceux des étudiants déjà inscrits dans les universités et les grandes écoles du Gabon et de l’étranger.

 

Impatients de connaître le sort réservé à leurs demandes, futurs et anciens étudiants font le pied de grue devant les locaux de l’ANBG au centre ville de Libreville.

 

Pour être agrées, toute demande doit répondre aux critères établis par le gouvernement disposant que tout nouveau demandeur de bourse doit être âgé de 18 à 22 ans, avoir obtenu 10/20 en moyenne de classe et à l’examen du Bac.

 

En outre, les bourses pour l’étranger ne sont accordées qu’en fonction de l’importance de la formation et du bénéfice que peut en tirer le pays.

 

A l’ouverture des premières assises de la commission technique, le président du conseil d’administration de l’ANBG, le Pr Ngou Milama, a exhorté ses membres "à faire preuve de beaucoup de justice et d’équité dans le traitement des différents dossiers".

 

Pour sa part, le président de la Commission technique, M. Etienne Massard Cabinda, a invité les membres à s’appuyer sur les textes pour un travail efficace et efficient.

 

Il leur a également recommandé d’appliquer les dispositions du décret du 3 février 2011, accordant la priorité aux nouvelles demandes de bourses.

 

La création de l’ANBG a été décidée par le président Ali Bongo Ondimba, lors du conseil des ministres délocalisé qui s’est tenu du 27 au 31 avril 2011 à Makokou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo, dans le nord-est du Gabon.

 

Elle faisait suite à l’audit sur la gestion des Bourses et Stages commandité, par le chef de l’Etat, auprès du Gouvernement, lequel avait révélé de nombreux dysfonctionnements et insuffisances de nature à dévoyer les objectifs initiaux de cet important instrument de soutien à la formation des Gabonaises et des Gabonais.

 

L’ANBG doit orienter son action vers une formation de qualité et compétitive, en adéquation avec les besoins en emplois liés au développement économique du pays.

 

Sa mission consiste à appliquer la nouvelle politique de soutien à la formation basée sur les principes d’adéquation formation-emplois, promouvoir le mérite et aider les populations les plus vulnérables, maîtriser le circuit de la dépense, afin d’éviter les désagréments, notamment les retards dans le paiement des bourses enregistrés chaque année par les étudiants gabonais.

----------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 09-08-2011 à 14:12:23

Coopération/U.E/PDG : Bernard PIETTE reçu par Sécretaire Général du PDG Faustin BOUKOUBI

 

Bernard PIETTE, Ministre Conseiller de l’Union européenne en service à la Délégation au Gabon, pour la Guinée Equatoriale, Säo Tomé et la C.E.E.A.C a déclaré, au cours de la rencontre qu’il a eue le 4 août 2011 avec le Secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Faustin Boukoubi, que l’Union européenne soutenait et encourageait la démocratie gabonaise.

 

Les échanges entre les deux personnalités qui étaient focalisés sur plusieurs sujets d’actualité et d’intérêt général ont permis au diplomate européen de jauger l’implication des partis politiques dans le processus démocratique amorcé par les pouvoirs publics actuellement.

 

Bernard PIETTE s’est félicité de l’initiative du Chef de l’Etat à convoquer les acteurs politiques et la société civile en vue de trouver des solutions concertées pour la résolution des éventuelles difficultés qui pourraient naître des incompréhensions entre les uns et les autres.

 

Il s’est dit avoir trouvé en le Secrétaire Général du PDG, un interlocuteur à même de booster le processus démocratique entre les partis politiques présents dans l’arène politique nationle. De même qu’il a réitéré la disponibilité de l’U.E à soutenir les pays qui se soumettent à la volonté démocratique, à l’instar du Gabon.

 

L’hôte de Faustin Boukoubi l’a également félicité pour l’image que reflètent les formations politiques gabonaises sur l’échiquier continental. Un rôle envié et qui s’est fortement manifesté lors de la gestion de la récente transition, suite à la mort du Président Omar Bongo Ondimba.

------------------

Fédération PDG de France

Source : Bureau Exécutif

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 09-08-2011 à 13:50:07

Coopération Chine - Gabon

A la faveur d’une signature récente d’un protocole d’accord, le 17ème du genre, dans le domaine de la santé, le Gabon et la Chine, par le biais du Ministre des Affaires Etrangères, Paul Toungui et l’Ambassadeur de Chine au Gabon, S.E. Li Fushin ont scellé, le 27 juillet dernier, un nouveau départ dans une coopération mutuellement bénéfique.

 

Il s’agissait pour ce protocole, d’ouvrir des nouvelles perspectives de coopération entre les deux pays et un renforcement de capacités dans le domaine aussi sensible que la Santé. Aussi, pour l’Ambassadeur, Haut-Représentant de la Chine au Gabon, le contenu du nouveau protocole prévoit l’envoi au Gabon par la Chine, d'une mission médicale de haut niveau, composée de 27 membres du corps médical destiné aux hôpitaux de la coopération Sino-gabonaise de Libreville et de Franceville. Toujours dans ce protocole, il est prévu des activités  diagnostiques,  thérapeutiques et de formation du personnel en collaboration avec le personnel médical gabonais en vue des échanges d’expériences. La partie Chinoise se propose également  de mettre dans des hôpitaux concernés, un département de médecine traditionnelle chinoise. Les deux hôpitaux choisis bénéficieront chaque des dons de médicaments  et de matériaux médicaux.

 

Au terme de cette signature, les deux personnalités ont rendu un hommage à leurs gouvernements respectifs pour leur rôle pleinement joué dans l’aboutissement de ce projet et ce, en tenant et en respectant les engagements pris. Pour chaque hôpital, la mission chinoise sera composée d’un médecin généraliste, d’un chirurgien, d’un gynécologue, d’un pédiatre, d’un ORL, d’un Ophtalmologue, d’un radiologue, d’un anesthésiste, d’un stomatologue, d’un acupuncteur, d’une infirmière de salle d’opération, d’un ingénieur, d’un interprète, d’un cuisinier. Il faut dire que ce protocole couvre une période de deux ans renouvelable un an avant son expiration.

---------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 08-08-2011 à 13:15:38

FOOTBALL : GABON - GUINEE CONAKRY match amical en France

 

Dans le cadre de sa préparation pour la CAN 2012, l'équipe de football du Gabon affronte en match amical ce mercredi 10 août la Guinée Conakry.

 

Le match se dérourela au stade municipal de Saint Leu La forêt sis au boulevard André bremont 95320 Saint Leu la forêt à 17h.

-----------------
Fédération PDG de France
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 05-08-2011 à 18:53:18

Ali Bongo Ondimba et Jean Ping pour un même combat en faveur du Gabon et de l’Afrique

Jean Ping à Malabo en juin 2011
 
Pour la deuxième fois consécutive depuis la fin du 17e Sommet de l’Union Africaine qui s’est tenu à Malabo en Guinée Équatoriale, le Président de la Commission de l’organisation panafricaine, M. Jean Ping, a été reçu par le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, au Palais de la Présidence de la République.
Il faut dire que l’actualité étant encore assez chaude, compte tenu des mouvements de contestation qui secouent la Libye et la Syrie, les deux hommes ont discuté de la situation préoccupante que vivent les populations dans ces deux pays, mais également des pistes de solutions envisagées par la communauté internationale pour une sortie de crise qu’ils souhaitent plus prompte. Il convient de rappeler que le Gabon, qui siège encore au Conseil de Sécurité des Nations Unies, entend continuer à jouer un rôle majeur à travers des propositions concrètes sur des options de pacification durable des régions en conflit.
Le numéro un gabonais et son compatriote n’ont pas manqué d’évoquer d’autres questions brûlantes de l’actualité en Afrique, à l’exemple de l’attentat manqué contre le Président Alpha Condé, un faux pas qui a fait chanceler le processus démocratique en Guinée Conakry. Ali Bongo Ondimba et Jean Ping se sont également émus de la situation alimentaire devenue critique en Somalie. Il s’agit d’une crise humanitaire qui commence déjà à toucher l’Ethiopie et le Kenya. Jean Ping, en son nom personnel et au nom de l’Union Africaine, a exprimé toute sa reconnaissance au Président gabonais pour l’aide de deux millions et demi de dollars apportée aux populations en détresse.
Sur un autre plan, le Président de la Commission de l’Union Africaine s’est dit heureux du soutien d’Ali Bongo Ondimba et du peuple gabonais concernant sa candidature pour un second mandat. Le Chef de l’Etat a en effet dépêché des émissaires dans plusieurs pays importants de l’Afrique pour confirmer que le Gabon et son Président parlent d’une seule voix en faveur de leur candidat Jean Ping.
------------------
Fédération PDG de France
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011