posté le 25-08-2011 à 01:18:14

Près de 255 millions de FCFA de la mairie de Franceville pour réaliser des infrastructures communautaires

Le conseil municipal de Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué (sud-est) a investi 252.830.729 FCFA en appui au Programme de développement des infrastructures (PDIL) en cours d’exécution dans le 3ème arrondissement de cette ville.

 

Ce programme a déjà permis de réaliser 36 projets dont l’aménagement d’une voie en pavé, la réhabilitation d’une école, la construction des passerelles pour relier des quartiers difficile d’accès, ainsi que des lavoirs publics de type moderne et de nombreux abris bus dans cet arrondissement de Franceville.

 

Franceville est l’un des bénéficiaires de ce programme, au même titre que Lambaréné, Port-Gentil, Oyem, Mouila et Libreville.

 

Le PDIL est un cofinancement de la Banque mondiale et de l’Etat gabonais. Il est coordonné sur place par la commission nationale des TIPPEE.

-------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 24-08-2011 à 22:26:21

La progression du CA de Rougier confirme la pertinence de l’interdiction de l’exportation des grumes initiée par le Président

La société Rougier annonce un chiffre d’affaires de 74,1 millions d’euros pour le premier semestre 2011, soit une progression de 9,3% par rapport à la même période sur l’exercice précédent.
Le Président Ali Bongo Ondimba voit ses efforts récompensés puisque ce chiffre ne se base pas uniquement sur la vente de grumes, bien au contraire.
 
En effet, la société affiche une bonne santé même depuis l’interdiction de l’exportation des grumes : au premier trimestre, une telle exploitation était encore autorisée, ce qui n’était plus le cas au second semestre. Les marchés craignaient une baisse du résultat de la compagnie, or l’augmentation du chiffre de Rougier a perduré au 2ème trimestre, avec + 5,9% par rapport au 2ème trimestre 2010 pour un montant de 39,6 millions d’euros pour cette seule période.
De plus, l’augmentation du chiffre d’affaires n’est pas seulement due à une augmentation de la quantité vendue : il est du majoritairement à une augmentation de la qualité du produit exporté et de sa valeur ajoutée. En effet, le bois transformé localement représente 75,8% des ventes enregistrées au 1er semestre 2011, avec une augmentation significative des sciages et des contre-plaqués, et une diminution d’autant de la proportion des grumes.
Ces deux faits montrent non seulement que l’interdiction d’export des grumes n’a pas fait baisser le chiffre d’affaires, mais a fait augmenter la valeur ajoutée des produits, puis le chiffre d’affaires du groupe, qui trouve ici un partenariat gagnant-gagnant souhaité par le Président : plus de travail local, pour plus de retour sur investissement des entreprises.
Les chiffres enregistrés pas la branche Rougier Afrique International abondent dans ce sens, en enregistrant une hausse de 7,9% pour le seul second trimestre 2011, confirmant les bonnes orientations choisies par le Président.
Le groupe continuera d’aller de l’avant, et a déclaré lors de la publication de ces chiffres : «Le premier semestre 2011 confirme la pertinence d'une stratégie axée sur l'industrialisation croissante des productions, la certification de bonne gestion forestière et la diversification des marchés géographiques. Il conforte l'objectif de croissance de l'activité sur l'ensemble de l'exercice 2011».
---------------
Fédération PDG de France
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 24-08-2011 à 00:24:11

Un émissaire du président burundais chez le Président Ali Bongo Ondimba

Le ministre burundais des Relations extérieures et de la coopération internationale, Augustin Nsanze, a été reçu lundi par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba à qui, il a transmis un message de son homologue, Pierre Nkurunziza.

 

M. Nsanze a remis le message du président Pierre Nkurunziza, invitant son homologue à se rendre prochainement en visite au Burundi.

 

Le Gabon et le Burundi appartiennent à un même espace économique, la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

 

Cette organisation est composée de 10 membres : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, le Gabon, la RDC, le Congo, les Sao Tomé et Principes, le Tchad, la Centrafrique et la Guinée Equatoriale. Le Rwanda qui était membré s’est retiré de la Communauté en juin 2007.

---------------

Fédération PDG de France

source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 24-08-2011 à 00:12:11

Le Forum national de la Jeunesse

L’éducation, une priorité pour un Avenir en Confiance
Le forum national de la Jeunesse s’ouvrira le 9 septembre à Libreville, et proposera durant tout le weekend des ateliers de réflexion, des débats et des propositions concrètes pour l’avenir des jeunes du pays.
Le Président Ali bongo Ondimba souhaite entamer une profonde rénovation de sa politique concernant la jeunesse du pays. Il a cependant été catégorique sur un point particulier : aucune politique ne sera établie ou entreprise sans une concertation préalable avec les forces vives et les représentants de la société gabonaise.
 
Il a été décidé d’instaurer du 9 au 10 septembre 2011, le Forum national de la jeunesse, qui aura pour thème « contrat de Partenariat pour une Jeunesse responsable », reprenant les idées chères au Président. Le Forum National de la Jeunesse consiste à :
- Amener les jeunes de façon consciente et responsable à des analyses pertinentes sur leurs situations quotidiennes ;
- Signer un contrat de partenariat entre la jeunesse et le Président de la République ;
- Dégager des propositions qui permettront l’élaboration d’une Politique Nationale de la Jeunesse (PNJ).
 
Trois déclinaisons seront approfondies pour réfléchir sur ce thème :
• La formation et l’emploi ;
• Les loisirs, la culture et le sport ;
• La famille, l’éthique et les valeurs.
 
Placé sous le patronat du Ministère de la jeunesse et des Sport, le Forum réunira des associations d’étudiants, des professionnels et des administrations publiques. Y prendront part 1820 jeunes dont 300 de l’intérieur, 10 de la diaspora et 1500 de Libreville et ses environs. Le Forum revêt une dimension de transparence, de bonne gouvernance et de respect des droits de l’Homme puisqu’il sera parrainé par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), organisme international reconnu pour la protection des droits de l’enfance.
 
Tout au long de ce weekend seront proposés des concours, comme celui de la meilleure vidéo, du meilleur débateur et du meilleur jeune entrepreneur, afin de récompenser les jeunes talents du pays.
L’objectif attendu est qu’à l’issue de ces deux jours de concertation, les autorités puissent établir un document National Jeunesse qui sera officiellement remis au Chef de l’Etat, rendant compte plus exactement des aspirations réelles des jeunes, et des moyens humains et techniques pour les concrétiser.
 
La position de vulnérabilité des jeunes dans la société gabonaise a été très évoquée par le Président Ali Bongo Ondimba, qui souhaite que cette frange de la population puisse accéder à ce qui se fait de meilleur au Gabon en les aidant à entreprendre et à créer leurs opportunités.
-----------------
Fédération PDG de France
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 23-08-2011 à 00:22:13

Libreville, la capitale gabonaise en images

La capitale gabonaise en images

 

  L'esclave libéré de ses chaînes
 

Oeuvres d'art au bord de mer
 
 

Palais du sénat
 

  Palais de l'Assemblée Nationale
 

Immeuble du pétrole
 

  Ministère de l'économie et des finances
 
 

 Boulevard triomphal by night
 
 

 Mairie de Libreville
 

  Mosquée centrale
 

  Café Pelisson
 

  Cathédrale saint-Pierre
-----------------
Fédération PDG de France

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

koumba  le 23-08-2011 à 11:09:43

juste pour indiquer qu'il s'agit du ministère de l'Economie forestière et non celui de l'Economie et des Finances - Par contre, les chantiers en cours et avenir, augurent d'un Libreville moderne sous peu - Courage monsieur le Président de la république

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011