posté le 08-09-2011 à 17:42:05

Forum national de la Jeunesse

FORUM NATIONAL DE LA JEUNESSE

Le forum national de la Jeunesse s’ouvrira le 9 septembre à Libreville, et proposera durant tout le weekend des ateliers de réflexion, des débats et des propositions concrètes pour l’avenir des jeunes du pays.

 

Le Forum national de la jeunesse aura pour thème « Contrat de Partenariat pour une Jeunesse responsable », reprenant les idées chères au
Président. Il consiste à :

 

- Amener les jeunes de façon consciente et responsable à des analyses pertinentes sur leurs situations quotidiennes ;

- Signer un contrat de partenariat entre la jeunesse et le Président de la République ;

- Dégager des propositions qui permettront l’élaboration d’une Politique Nationale de la Jeunesse (PNJ).

Trois déclinaisons seront approfondies pour réfléchir sur ce thème :
•La formation et l’emploi ;
•Les loisirs, la culture et le sport ;
•La famille, l’éthique et les valeurs.

 

A l’initiative du Président Ali Bongo Ondimba, le Forum réunira des associations d’étudiants, des professionnels et des administrations publiques. Y prendront part 1820 jeunes dont 300 de l’intérieur, 10 de la diaspora et 1500 de Libreville et ses environs. Le Forum revêt une dimension de transparence, de bonne gouvernance et de respect des droits de l’Homme puisqu’il sera parrainé par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), organisme international reconnu pour la protection des droits de l’enfance.
 
Chronogramme des activités
 
Séminaire d'immersion : le 19 août 2011 à l'Assemblée Nationale ;

  • Participation à la collecte : du 22 au 26 août 2011 à Libreville, Owendo, dans l'Estuaire et dans toutes les provinces ;

  • Participation à l'analyse des données : du 26 août au 9 septembre 2011 ;

  • Participation au Forum : les 9 et 10 septembre 2011, à la Cité de la Démocratie à Libreville ;

  • Séminaire de validation du rapport du Forum : du 1er au 10 octobre 2011, à l'Assemblée Nationale ;

  • Elaboration de la stratégie nationale de la jeunesse : du 10 octobre 2011 au 15 janvier 2012 ;

  • Séminaire de restitution et de validation de la politique nationale de la jeunesse : le 19 janvier 2012 à l'Assemblée Nationale ;

  • Cérémonie officielle de remise du rapport de politique nationale de la jeunesse au Président de la République : dans le cadre de la fête nationale de la jeunesse.
  • -------------------------
  • Fédération PDG de France
  • source : Comité d'organisation du Forum de la Jeunesse
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 04-09-2011 à 19:02:32

Le Gabon, 4ème pays africain pour le bien-être social de l’enfant

L’éducation, une priorité pour un Avenir en Confiance
Une étude à l’échelle du continent africain, réalisée par African Child Policy Forum (ACPF), classe le Gabon en 4ème position africaine en matière de bien-être de l’enfant.
Selon cette étude, qui se base sur différents critères, notamment la santé, l’éducation, la protection sociale et le développement de la petite enfance, le Gabon arrive juste après la Tanzanie, le Mozambique et le Niger. Le Gabon consacre en effet l’un des budgets les plus élevés du continent à sa jeunesse, ainsi que l’a constaté l’organisme African Child Policy Forum.
Le Président Ali Bongo Ondimba est très attaché au développement du bien-être de l’enfant, qu’il associe au développement futur du Gabon mais aussi de l’Afrique. Le Gabon organisera d’ailleurs le 9 septembre prochain, à l’initiative du Président, un Forum National de la Jeunesse autour du thème « Contrat de Partenariat pour une Jeunesse responsable ».

Pour plus d’informations sur le Forum National de la Jeunesse, lire aussi :
http://www.presidentalibongo.com/l-actualite/toute-l-actualite/le-forum-national-de-la-jeunesse

----------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 02-09-2011 à 12:54:35

Rencontre du Président avec une délégation des Emirats du Qatar

 
Le Président Ali Bongo Ondimba rencontrera les 6 et 7 septembre prochains, une délégation des Emirats du Qatar dans le cadre de partenariats pour l'émergence.
-------------------
Fédération PDG de France
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 02-09-2011 à 12:29:43

Le Président prend part à un sommet de soutien à la Libye nouvelle

En réponse à l’invitation du Président français Nicolas Sarkozy, le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba participe depuis le 1er septembre au sommet des puissances internationales et régionales aux côtés d’une dizaine de Chefs d’Etats, dans l’optique de fixer la feuille de route de la communauté internationale en vue de la reconstruction de la Libye.
Autour de Nicolas Sarkozy, du Premier Ministre britannique David Cameron et des leaders du Conseil National de Transition libyen (CNT), seront regroupés une dizaine de Chefs d’Etats des puissances, des responsables d’organisations internationales et régionales (ONU, Union Africaine, Ligue Arabe, Conseil de Coopération du Golfe, Commission Européenne, OTAN, Union pour la Méditerranée, Conseil Européen...), ainsi que les dirigeants des pays ayant joué un rôle militaire, diplomatique et financier depuis le déclenchement de l’insurrection libyenne.

Le groupe réuni autour du CNT aura pour but de rechercher des solutions durables pour assurer l’avenir d’un pays à reconstruire, notamment sur le plan économique.

La présence du Président Ali Bongo Ondimba à ce sommet témoigne de la reconnaissance du rôle diplomatique joué par le Gabon, en particulier par la prise de décisions courageuses concernant la crise libyenne. Membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU jusqu’à la fin 2011, le Gabon avait approuvé la résolution de l’ONU autorisant les opérations militaires en Libye, avec pour fondement la sauvegarde, la défense, et l’intérêt des populations libyennes réprimées. Le Gabon a également reconnu officiellement le CNT le 19 août dernier.

C’est d’ailleurs dans cette logique que le Président avait reçu le 5 août Mahmoud Jibril, numéro deux du CNT. Cette rencontre avait pour objectif de clarifier les positions respectives du CNT et du Gabon.

Aussi le Gabon a-t’il reconnu le CNT comme « seul représentant du peuple et des intérêts libyens », tout en assurant la Libye de son soutien : « Le gouvernement continuera, au demeurant, de déployer les efforts nécessaires en concert avec la communauté internationale, dans la recherche d’une solution à la crise que traverse la Libye. »

La rencontre au sommet de ce 1er septembre devrait donc permettre aux grands responsables internationaux de confirmer leur soutien au CNT, à l’heure où la Libye se trouve face à un long et difficile processus de reconstruction économique, politique, et sociale, qui sera engagé par les nouvelles autorités. Celles-ci devront assurer le développement et l’instauration d’un véritable état de droit, et restaurer la stabilité et la sécurité, indispensables à la reconstruction et à la mise en place d’un état démocratique.
--------------
Fédération PDG de France
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 28-08-2011 à 10:36:11

Débat sur le 51ème anniversaire de l’indépendance du Gabon.

Le camarade Prince Essonne Mfoulou-Ze, invité :  « Un nombre important de Gabonais vivent et travaillent dans des pays occidentaux alors que leurs études supérieures ont été financées par l’État. C’est une façon de spolier le pays ! ».

 


 

Prince Essonne Mfoulou-Ze était, le 17 aout dernier, invité à une émission spéciale sur le 51ème anniversaire de l’indépendance du Gabon sur Africa24.

 

À cette occasion, le Secrétaire Chargé de la communication à la Fédération PDG de France, a bien voulu se prêter au jeu de questions/réponses  des deux journalistes sur le plateau. Il était question de débattre de la situation sociopolitique et économique du Gabon plus d’un demi-siècle après les indépendances ; mais également, le camarade devait rassurer les journalistes sur le fait que le pays serait prêt pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations à l’échéance 2012.

 

Prince Essonne Mfoulou-Ze s’est attelé à aborder chaque volet de l’émission sans langue de bois. Ainsi, lorsqu’il lui est par exemple posée la question de savoir ce qui pouvait expliquer le retard que le Gabon, malgré l’étendue de ses richesses, a accumulé sur le plan de son développement, il a répondu en somme qu’il était, à ses yeux, préférable de poser la question du développement du Gabon en évitant de se laisser enfermer dans un passé qui est résolument derrière nous. « Nous avons hérité d’un pays qui, dans un contexte précis, est devenu ce que nous en avons fait, à divers niveaux de responsabilité », a-t-il souligné, « maintenant, qu’est-ce que nous en faisons ? telle est la vrai question ».

 

Le camarade Prince Essonne Mfoulou-Ze donnait ainsi la réplique à d’autres invités de la même émission qui, à l’instar de la plupart des frustrés de la présidentielle de 2009, n’ont jamais réussi à sortir la tête d’un contentieux électoral pourtant épuisé depuis deux ans.

 

Reprenant un d’entre eux qui parlait d’une « clanocratie » qui aurait pillé les richesses du pays depuis 42 ans, le camarade Essonne Mfoulou-Ze a fait la lumière sur la responsabilité des uns et des autres par rapport à la situation du Gabon avant l’arrivée à la tête du pays du Président Ali Bongo Ondimba.

 

Il a d’ailleurs étayé son raisonnement avec l’exemple de nombreux Gabonais qui vivent et travaillent à l’étranger, alors que leurs études dans ces pays-là ont été financées par l’Etat. « C’est aussi une façon de spolier le pays », a-t-il relevé.

 

D’autres questions importantes ont été abordées tout au long de cette émission. Si vous avez raté l’émission en direct, nous vous communiquons ci-après le lien qui vous permettra de vous rattraper : http://www.africa24tv.com/section/les_emissions_debats.html

---------------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011