posté le 15-10-2011 à 00:37:21

Rentrée Politique de la Fédération PDG de France le samedi 22 octobre 2011 à Paris

Pour sa rentrée politique, le bureau fédéral de la Fédération PDG de France tiendra une importante réunion le 22 octobre dans le 8ème arrondissement de Paris.

 

Au cours de ce conclave les membres du bureau fédéral aborderont le planning des activités de la Fédération et la restructuration des représentations décentralisées à Paris, ainsi que dans les principales villes de France à forte concentration de ressortissants Gabonais. 

 

Le bureau Fédéral examinera également le calendrier du renouvellement des structures dirigeantes de la Fédération PDG de France ainsi que le bureau des candidatures mis en place au mois de mai dernier.

------------------

Fédération PDG de France 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-10-2011 à 23:40:26

Transport : Julien Nkoghé Békalé devise avec le Secrétaire général du PDG

Le Ministre en charge des Transports et de l’Aviation civile, Julien Nkoghé Békalé a reçu en audience, le 12 octobre 2011, le Secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais, Faustin Boukoubi venu s’enquérir de la situation du Transport urbain en proie ces derniers mois à d’énormes difficultés.

 

Pour le membre du Gouvernement, plusieurs raisons expliqueraient des difficultés rencontrées dans la fluidité du trafic. C’est notamment les chantiers ouverts ça et là à travers le périmètre urbain et dans plusieurs artères du pays, ainsi qu’un parc automobile en plein expansion qui nécessite une réévaluation des voies de circulation.


Dans ces échanges, le Secrétaire général du parti au pouvoir qui était accompagné du Secrétaire général adjoint du PDG, chargé de la Communication et des Relations publiques, Porte-parole du parti, Charles Mvé Ellah et le Secrétaire National pour la province de la Ngounié, Sébastien Mamboundou Mouyama a plaidé pour une réévaluation de la demande en termes de Transport urbain dans la capitale Gabonaise. Faustin Boukoubi a déclaré  à la sortie de cette audience que le membre du Gouvernement avait donné des gages acceptables pour une plus grande attention sur les transports des personnes et des biens dans le périmètre urbain et hors du territoire national. 

 

La qualité et la quantité de l’offre de service ont aussi été largement abordées par les deux personnalités qui ont par ailleurs fait le tour d’horizon sur plusieurs autres préoccupations du moment. Notamment celles liées à la tenue imminente de la Coupe d’Afrique des Nations de football que le Gabon organisera en janvier et février prochain en partenariat avec la république de Guinée équatoriale. Pour l’hôte du Ministre des Transports, le PDG reste un acteur attentif de la vie publique et entend toujours appuyer l’action du Gouvernement dans son souci d’offrir des meilleures prestations aux usagers.

 

Faustin Boukoubi a quitté le cabinet du ministre des Transports satisfait des conclusions de sa rencontre avec le responsable de ce département ministériel. Il faut dire que depuis l’entrée en service de ce Gouvernement, le Secrétaire général du parti au pouvoir n’a cessé d’échanger avec les membres du Cabinet Paul Biyoghé Mba sur les problèmes qui touchent le vécu quotidien des populations.

---------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-10-2011 à 23:29:31

Législatives 2011 : le gouvernement entérine le calendrier électoral proposé par la CENAP

Le gouvernement gabonais a entériné, jeudi à Libreville, le calendrier électoral proposé par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) fixant les prochaines élections législatives au 17 décembre 2011.

 

La campagne électorale s’ouvrira mercredi 7 décembre 2011 à 00h0 pour clôturer vendredi 16 décembre à 24h00, selon le communiqué final ayant sanctionné le conseil des ministres réuni jeudi autour du président Ali Bongo Ondimba.

 

La date limite de dépôt des candidatures a été fixée au lundi 31 octobre à 18h00, tandis que le vote aura lieu samedi 17 décembre 2011 de 7h00 à 18h00 .

 

Les électeurs sont appelés à renouveler l’Assemblée nationale, la chambre basse du parlement gabonais qui comprend 120 députés dont 82 appartiennent au Parti Démocratique Gabonais (PDG).

----------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 13-10-2011 à 19:21:24

Les partis de la majorité signent un code de bonne conduite en vue des prochaines législatives

Les formations politiques membres de la majorité républicaine pour l’émergence, une coalition de partis qui soutient l'action du président Ali Bongo Ondimba, ont signé, mercredi à Libreville, un code de bonne conduite, dans la pespectives des législatives du 17 décembre prochain.

 

’’Ce code de bonne conduite prend en compte les questions disciplinaires car pendant les joutes électorales, les partis de la majorité se livrent parfois des +batailles+ qui sont contraires aux statuts de la charte qui les lient’’, a expliqué le porte-parole adjoint de la majorité, M. Nicaise Sikout-Inguendja.

 

Le code vise à aborder la campagne électorale, le 7 décembre prochain, sans heurt entre la vingtaine de formations politiques de la majorité présidentielle pour l’émergence.

 

Coiffée par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), la majorité républicaine pour l’émergence regroupe notamment le Rassemblement pour le Gabon (RPG) de Paul Mba Abessole et l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE) de l’ex vice président de la République, Didjob Divungi Di Ndinge.

----------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 09-10-2011 à 22:11:02

Le Président Ali Bongo Ondimba révolutionne la politique urbaine pour offrir un habitat de qualité aux Gabonais

C’est l’annonce majeure faite par le Président de la République Gabonaise Ali Bongo Ondimba lors du 8ème Conseil des Ministres décentralisé à Mouila : la réforme complète de la politique d’urbanisme et de l’habitat au Gabon qui va révolutionner le cadre de vie des Gabonais.

 

 Acceuil du Président Ali  Bongo Ondimba à Lebamba

La nouvelle politique urbaine répond à des exigences d’efficacité, de transparence et de pragmatisme dans les procédures et propose un nouveau plan d’urbanisme, le SMART CODE, qui vise dans les moindres détails les meilleurs standards internationaux.

 

Telle qu’indiquée par le Chef de l’Etat, cette réforme, devenue indispensable face à la pénurie de logements et à la gestion opaque qui prévalait jusqu’à présent, a été pensée selon deux axes :

 

• une organisation administrative moderne, souple et efficace au bénéfice des populations ;
• une procédure simplifiée et transparente, passant de 134 à seulement 7 étapes, pour permettre aux Gabonais d’accéder à la propriété.

 

Pour ce faire, 5 actions d’envergure ont été décidées par le Chef de l’Etat :
• la réorganisation du Ministère en charge de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Cadastre ;
• la création de l’Agence Nationale de l’Urbanisme, des Travaux Topographiques et du Cadastre ;
• la création d’un Conseil National de l’Habitat ;
• la réorganisation et la réactivation des Brigades Spéciales d’Urbanisme et de la Construction (BSUC) ;
• la mise en place des plans d’urbanisme de détail dans les zones d’extension des villes, autrement appelé SMART CODE.

 

La volonté politique de mettre fin aux blocages et aux dérives du passé

La construction de 5 000 logements par an avait été une des promesses phares du candidat Ali Bongo Ondimba à la Présidence de la République. Dès son ascension au pouvoir, le nouveau Chef de l’Etat s’est penché sur ce dossier qu’il a érigé en priorité pour l’amélioration des conditions de vie des Gabonais.

 

Mais face à de nombreuses entraves, le Président Ali Bongo Ondimba avait ralenti ce programme de construction pour décider de rebâtir dans les moindres détails la politique urbaine du Gabon. Lors du Conseil des Ministres délocalisé de Koula-Moutou en mai dernier, il avait également pris la décision de réformer l’administration de l’Urbanisme et du Cadastre, et plus largement le secteur de l’accès à la propriété.

 

L’ensemble de ces décisions a pour objectif de trouver une solution durable face à la situation de pénurie et d’occupation anarchique des sols qui existe actuellement du fait : de la forte urbanisation du Gabon (85%), de l’afflux de main d’œuvre étrangère, du développement des bidonvilles, la lenteur de la procédure d’attribution d’un titre foncier qui nécessite 134 étapes et peut prendre jusqu’à 5 ans, de la faiblesse technique des administrations publiques en charge de la production de logement et également de l’ancienneté du Schéma d’Aménagement du Territoire, qui date de 1984, et des plans de planification urbaine.

 

La réorganisation du Ministère en charge de l'Habitat, de l'Urbanisme et du Cadastre pour plus d'efficacité et de transparence.

Son activité devra dorénavant se concentrer sur les tâches d’orientation, de conception, de contrôle et d’évaluation des politiques publiques. Pour des questions d’efficacité, l’affectation aux postes de responsabilité du Ministère devra se faire à travers une définition claire des tâches, l’établissement des profils pour chaque poste et l’instauration de lettres de mission en vue de faciliter l’évaluation.

 

La création de l'Agence Nationale de l'Urbanisme, des Travaux Topographiques et du Cadastre

 

Dotée d’un Guichet Unique, l’Agence simplifiera grandement aux Gabonais les procédures d’obtention d’un titre de propriété en faisant passer le nombre de procédures de 134 à 7.
Cette Agence sera également chargée entre autre :

• d’organiser et de réaliser des programmes de travaux en matière d’urbanisme, d’aménagements fonciers, de travaux topographiques et cadastraux ;

• d’organiser et d’exécuter les procédures cadastrales en vue de l’établissement par les services provinciaux de la Direction Générale des Impôts des actes de cession des terrains et de concession des baux ordinaires et emphytéotiques ;
• d’élaborer les schémas directeurs d’aménagement urbains et les Plans d’occupation des Sols ;
• d’organiser et de mettre en œuvre des opérations topographiques et cadastrales nécessaires à la réalisation des travaux d’infrastructures.

 

Parallèlement, le Chef de l’Etat a décidé de la création des Conservations Foncières dans tous les Chefs-lieux de provinces. Il convient donc maintenant de mettre en place une administration de la Conservation Foncière.

 

La création d'un Conseil Nationa de l'Habitat

Ce Conseil aura pour mission principale d’organiser la concertation, le suivi de la mise en œuvre et l’évaluation de l’ensemble des décisions prises en matière d’Urbanisme et de Logement. Ce Conseil réunira les acteurs publics et privés concernés par la question de l’Habitat aux fins de mutualiser les énergies dans la mise en œuvre de cette politique publique.

La réorganisation et la réactivation des Brigades Spéciales d’Urbanisme et de la Construction (BSUC) afin de lutter contre l’occupation illégale et anarchique des terrains.

 

La mis en place du SMART CODE : Plan d'urbanisme de détail dans les zones d'extension des villes.

Ce Code, dont la mise en application va révolutionner le cadre de vie des Gabonais et dont l’application concrète va débuter dans le quartier d’Angondjé à Libreville, vise notamment à :
• la systématisation de l’assainissement dans nos villes ;
• la protection de l'environnement ;
• la préservation des espaces verts avec les bénéfices sanitaires d'un environnement piétonnier ;
• la réduction des encombrements liés à la circulation des véhicules ;
• la préservation de l'histoire, de la santé, de l'éducation et des loisirs ;
• la réduction de l'étalement urbain et l'amélioration de l'environnement bâti.

 

Conçu pour être adapté aux conditions locales, idéalement avec la participation des élus et des citoyens locaux, le SMART CODE pense dans les moindres détails la politique de rénovation et de croissance urbaine du Gabon. Il concerne aussi bien les régions, que les communautés, les îlots et les batîments. Il définit des normes précises, selon les meilleurs standards internationaux, pour les voies de circulation pour piétons comme pour les automobiles, les logements, la densité de population souhaitable par zone, les espaces publics, industriels et de stationnement, les normes pour les paysages en zone urbaine et les normes de signalisation.

 

Véritable plan de développement des zones habitées pour le Gabon de demain, le SMART CODE privilégie avant tout l’accès pour les Gabonais à des logements de qualité, dans des quartiers privilégiant la qualité de vie en étant doté de toutes les infrastructures socio-économiques nécessaires (parcs, écoles, hôpitaux, zones de loisirs et de développement économique, transports en commun).

 

Renovation et agrandissement du Port Môle de Libreville

L’ensemble de ces décisions s’inscrivent pleinement dans la vision d’un « Gabon Emergent » mise en œuvre avec volonté et constance par le Président Ali Bongo Ondimba depuis son ascension au pouvoir et qui privilégie une croissance forte, diversifiée et durable de l’économie nationale et une amélioration concrète des conditions de vie de l’ensemble des Gabonais.

---------------------

Fédération PDG de France.

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011