posté le 10-03-2011 à 00:35:56

Gabon : Ouverture d’une unité de recherche sur la tuberculose

Le Directeur de l’hôpital Albert Schweitzer, Marc Libessart, a annoncé à l’occasion de la visite du Directeur Afrique de l’UNICEF, Gianfranco Rotigliano, l’ouverture prochaine d’une unité de recherche sur la tuberculose.

 

 

 

 

L’hôpital Schweitzer prévoit également de créer une radio communautaire et de mettre en place un programme de santé publique basé sur un module sur la mortalité infantile, avant la célébration de son centenaire en 2013. 

 

Créé en 1913 par le prix Nobel de la paix Albert Schweitzer, l’hôpital Schweitzer est l’un des plus performants du Gabon. Financé par l’Etat gabonais et de nombreux donateurs tels que la fondation Albert Schweitzer, il est également pourvu d’une clinique dentaire, d’un pavillon pour les personnes atteintes de la lèpre et de multiples services médicaux de pointe. 

------------------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 10-03-2011 à 00:24:32

Les jeunes étudiants gabonais récoltent le raisin : Les Vendanges

Les étudiants gabonais, confrontés à l'insuffisance du montant de la bourse pour boucler leurs fins de mois, passent leurs vacances d’été dans les champs de vignes. Cette récolte du raisin est appelée VENDANGES.

 

 

 

 

D’aucuns affirment que la vérité est au fond d’un verre quel qu’il soit. Avant d’en arriver là, s’étend un long chemin avec des étapes imposées. Des jeunes Gabonais ont voyagé à l’intérieur des vignes et ont participé à la première obligation…les vendanges.

« C’est dur ! Jamais nous n’avons rencontré un travail aussi dur dans nos villages. Mais.. c’est une culture très enrichissante. » 

 

 

Théodore Ndong résume d’un trait le moral des troupes dans les galipes. De même, Clément Sima, Hermine Engone, et Baltazar Endjembé ont travaillé à la sueur de leur front, à la veille de la rentrée universitaire, pour financer leurs inscriptions scolaires ou pour arrondir les fins de mois. Cette expérience, dans les vignes champenoises est aussi une façon d’aborder collectivement le monde du travail, et de découvrir les vertus de l’entraide.

Pour Théodore Ndong qui n’était pas à son premier coup d’essai, ce fut une aubaine de couper les grappes, dans la côte des blancs. Cependant, c’est dur de se lever tôt pour arriver dans les vignes.

 

« Ca nous apprend aussi ce que sera la vie professionnelle. Les vendanges constituent un ensemble de valeurs au nom desquelles, l’homme est le moteur du développement. Aujourd’hui, je me sens intégré dans cette aventure en posant un acte fort…La volonté. »

 

Tous, le nez entre ciel et galipes, ils ont coupé, coupé, les grappes de raisin.  Hermine est fatiguée.

 

« C’est mortel pour les membres inférieurs. » « Effectivement, quand il pleut, on est découragé », appuie Clément « mais c’est bon pour soi et pour le moral. Rien n’est donné gratuitement sur terre. Pour cela, il faut travailler encore et encore, » résume d’un ton sage Henri.

 

 

Ce n’est pas évident, certes, pour les jeunes Gabonais qui ont découvert les pinots noirs. Bref, tous ont eu un réflexe de solidarité devant la difficulté de cette tâche répétitive. Face à leur responsabilité, ils se sont entraidés pour aller jusqu’au terme de leur contrat.

 

 

 

 

Les « héros d’un jour « souhaitent faire partager cette expérience à d’autres compatriotes à condition d’être dans la mêlée, en 2011. En réalité c’est au mois de septembre que les vendanges reprennent, en Champagne-Ardenne. Bénie des « dieux », cette région où coule le vin accueille plus de 100.000 travailleurs saisonniers. La récolte s’étale sur trois semaines. Entre la vigne et le pressoir, le raisin est travaillé par des professionnels, après une maturation opportune qui précède la mise en bouteilles du champagne. Ce vin est réservé à tous les prestiges. Il accompagne à la découverte et à l’émerveillement.

-------------------------

Fédération PDG de France

 

 

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 09-03-2011 à 23:39:08

L'Espagne sollicite le soutien de Libreville pour sa candidature à la FAO

 Direction Générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'Agriculture : L'Espagne sollicite la voix du Gabon.

 

 

Le candidat espagnol au poste de Directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), l’ancien ministre des affaires étrangères Miguel Angèle Moratinos, séjourne à Libreville pour solliciter le soutien du Gabon à sa candidature.

 

Mardi, M. Moratinos a été reçu en audience par le président Ali Bongo Ondimba à qui il a remis un message du Roi d’Espagne Juan Carlos.

 

Six candidats sont en lice pour prendre la succession du Sénégalais Jacques Diouf à la tête de la FAO : Franz Fischler (Autriche), José Graziano da Silva (Brésil), Indroyono Soesilo (Indonésie), Mohammad Saeid Noori Naeini (République islamique d’Iran), Abdul Latif Rashid (Iraq) et Miguel Angèle Moratinos Cuyaubé (Espagne).

 

Aucun candidat africain n’est en lice pour l’élection du Directeur général de la FAO prévue en juin prochain.

 

Contrairement à Jacques Diouf qui a passé 18 ans à la tête de la FAO, le prochain Directeur général de la FAO sera élu pour la période allant du 1er janvier 2012 au 31 juillet 2015.

 

Il ne pourra donc briguer qu’un second et dernier mandat de quatre ans, selon les décisions prises à la 36ème Conférence de la FAO qui s’est déroulée en novembre 2009, dans le cadre du processus de renouveau de l’organisation onusienne.

 

Elu en 1994, Jacques Diouf a succédé au Libanais Edouard Saouma (1976-1993).

-------------------------

Fédération PDG de France

 

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 08-03-2011 à 23:30:19

Le Parti démocratique Gabonais fête ses 43 ans d'existence ce samedi 12 mars 2011

 43 EME ANNIVERSAIRE DU PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS

 

Crée le 12 mars 1968 par feu le Président Omar Bongo Ondimba sur les rives du fleuve bouéguidi à Koula-Moutou, dans la province de l'Ogooué lolo; le parti de masse fêtera samedi prochain ses 43 ans d'existence.

 

 
 Le 10ème congrès extraordinaire des 13 et 14 mars 2010 a porté Ali Bongo Ondimba à la tête du parti en qualité de Président. Dans son discours, le Président Ali Bongo Ondimba a exhorté les militants et militantes à plus d’ardeur au travail pour adapter le parti à la dynamique de l’Emergence ; « En réalité, notre combat pour le Gabon n'aura de sens que lorsque chacun des Militants aura réellement compris qu'il porte en lui le destin d'un Parti et partant, celui d'un Pays. Camarades Militantes et Militants, Comme vous le savez, j'ai toujours opté pour la franchise et je tiens à rester fidèle à mes convictions. »
 
La Fédération PDG de France se prépare également a fêté ce 43ème anniversaire dans l’hexagone.
 
-----------------------------
Fédération PDG de France
 
 

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 08-03-2011 à 22:14:47

La Banque Africaine de Développement soutient les opérateurs du secteur privé

Un séminaire sur les opportunités de financement des opérateurs économiques du secteur privé organisé par la Banque Africaine de Développement s’est récemment tenu à la Chambre de Commerce de Libreville.
 
Ce séminaire avait pour but de « fournir un forum d’échange entre le secteur privé, la Banque africaine de développement et les opérateurs économiques gabonais, dans le but d’identifier des projets pour la construction d’un portefeuille ayant un impact important », ainsi que l’a expliqué le Président de la Chambre de Commerce du Gabon, Jean Baptiste Bikalou.
 
La Banque Africaine de Développement a quant à elle réaffirmé à cette occasion son engagement à soutenir le secteur privé national, en présence des responsables du Ministère gabonais de l’Economie, des PME / PMI et du secteur du tourisme ainsi que de nombreux opérateurs économiques gabonais.
 
Ce soutien de la BAD s’est matérialisé par l’annonce par Boubacar Traoré, représentant résident de la Banque à Libreville, d’un financement de 175 millions de dollars USD de prêts en faveur des PME-PMI : « Nous allons soutenir à hauteur de 175 millions de dollars les PME-PMI gabonaises, notamment dans l’assainissement des routes avec une somme de 100 millions et 75 millions serviront au développement des infrastructures et pistes agricoles ».
 
Cette aide sera versée sous forme de prêts directs pour les grandes entreprises, en particulier celles qui ont des besoins s’élevant à plus de 10 milliards de francs CFA, et sous formes de prêts accordés par l’intermédiaire des banques locales pour les petites et moyennes entreprises. Ces prêts devront être remboursés sur une période de 15 ans.
 
La BAD est un soutien de poids pour la mise en œuvre de la politique de l’émergence. Elle a déjà financé à hauteur de 660 millions de FCFA l’extension des plantations d’hévéa et des palmeraies de la société SIAT Gabon.
 
--------------
Fédération PDG de France
 
Source : www.presidentalibongo.com
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011