posté le 15-06-2012 à 19:37:45

Conférence des Nations Unies sur le développement durable RIO + 20

 

Le Président Ali Bongo Ondimba participera du 20 au 22 juin à la Conférence RIO + 20, qui a pour objectif principal le renouvellement de l'engagement politique international en faveur du développement durable.

La conférence se déroulera autour de deux thèmes :

  • l’économie verte dans le cadre du développement durable et de l’éradication de la pauvreté ;
  • le cadre institutionnel du développement durable.

Rappelons que le Gabon a adopté il y a un mois en Conseil des ministres une loi d'orientation sur le développement durable.

-----------------------------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 14-06-2012 à 11:04:14

Recensement des militants PDG de France

COMMUNIQUÉ OFFICIEL

 

Relatif au renouvellement des structures de base la Fédération PDG France

------------------------------------------------------

À l’attention des membres du Bureau Fédéral, des Délégués Fédéraux à l’UJPDG et à l’UFPDG, de Secrétaires de Sections, des secrétaires de Comités et de l’ensemble des militants et sympathisants.  

 ----------------------------------------

 

Conformément aux statuts et règlement intérieur du PDG,

Suite aux instructions du camarade Faustin BOUKOUBI, Secrétaire Général du PDG à l’issue de la rencontre avec le Bureau Fédéral à Paris le 30 avril 2012,

Suivant les décisions prises par la réunion du Bureau Fédéral ayant suivi cette rencontre et en référence de la note d’orientation N° 078 du Secrétaire Général, relative au renouvellement des structures de base du PDG et stipulant que le parti procèdera cette année au renouvellement de ses structures de base sur la foi d’une bonne connaissance de l’état des lieux des structures décentralisées et la prise en compte des nouveaux adhérents,

 

Le Bureau Fédéral du PDG France porte à la connaissance des militants et sympathisants PDG de France qu’une opération de recensement des militants et sympathisants du PDG vivant en France est en cours depuis le début du mois juin 2012.

 

Ce recensement concerne l’ensemble des militants et sympathisants PDG de France. Il permettra notamment la mise en place d'UN COLLEGE ELECTORAL, avec pour objectifs premiers l'élection d'un nouveau BUREAU FEDERAL PDG France.

 

Afin de faciliter le déroulement dudit recensement, les militants et les sympathisants du PDG en France sont invités à procéder, à leur inscription ou réinscription, à titre individuel, via le fichier mis en ligne sur le Blog de la Fédération ou sur le Site de l’UJPDG France.

 

Il est, par ailleurs, rappelé à chacun que la centralisation desdites fiches d’inscription s’effectuera au terme du mois de juin en cours lors d’une réunion du Bureau Fédéral qui sera convoquée à cet effet.

 

Vu les délais impartis et compte tenu de l’importance accordée par les instances dirigeantes du PDG à cette opération de recensement, le Bureau Fédéral du PDG France vous serait obligé des dispositions que vous voudrez bien prendre en vue de sa réussite.

 Le Bureau Fédéral du PDG France

----------------------------------------

Fédération PDG de France

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 31-05-2012 à 14:08:24

Forum Economique Mondial sur l'AFrique : L'Afrique a besoin d'un leadership clair... et doit se construire par elle-même

La réussite de chaque pays reste tributaire de la capacité de ses dirigeants à avoir une vision claire et faire preuve d’une capacité managériale à mener leurs pays vers un mieux-être économique et social.A ce titre, le président Ali Bongo Ondimba et ses pairs ont échangé sur le style de leadership dont l’Afrique a besoin pour sortir de l’ornière et amorcer le processus de revitalisation de l’économie d’un Etat, nécessaire à son insertion dans le nouveau contexte de globalisation de l’économie mondiale. Deux Chefs d’Etats, deux premiers ministres, telle fut la composition du panel relatif au leadership africain. Les Présidents Ali Bongo Ondimba du Gabon et Jonathan Goodluck du Nigéria, et les Premiers Ministres Mélès Zénawi d’Ethiopie et Nahas Angula de Namibie ont été presque unanimes sur leur vision du nouveau type de leadership dont l’Afrique a besoin. Il s’agit d’un style de gouvernance axé sur une vision claire des ambitions stratégiques et qui place le citoyen au cœur de l’action. Le Président Ali Bongo Ondimba a ajouté aux propos de ses interlocuteurs que les pays africains doivent être puissants, travailler en symbiose au service du bien-être des populations. Ceci, en intégrant les sensibilités locales et spécifiques des citoyens.
 
DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE A LA TRANSFORMATION ECONOMIQUE
 
Le Forum Economique Mondial sur l’Afrique, à travers le panel ‘’Leadership Africain’’ consacré à la position de l’Afrique dans l’économie mondiale, s’est appesanti sur les nouvelles stratégies que doivent mettre en œuvre les Etats africains pour une croissance stable et soutenue, aux répercussions sociales positives.
 
L’ancien Secrétaire Général de l’ONU, Kofi Annan, l’actuel Président de la BAD (Banque Africaine de Développement), Donald Kaberuka, et d’autres acteurs importants de l’économie africaine et mondiale ont composé la plénière relative à la position de l’Afrique dans l’Economie mondiale. Pour ces intervenants, les perspectives économiques sont reluisantes pour l’Afrique, qui doit capitaliser sur ses acquis tels que : la relative résistance du continent à la récession économique mondiale, la stabilité et la progression de la croissance économique africaine, par rapport aux économies des pays développés avant, pendant et après la crise, etc.
 
En outre, l’impact de la croissance économique étant relativement faible sur le quotidien des populations, il s’agira désormais de passer à une étape supérieure en amorçant la phase de transformation économique.
 
Pour un développement inclusif et durable, les panelistes ont estimé que l’Afrique devra amorcer la phase de transformation économique, qui se traduira par une croissance dans l’ensemble des secteurs de l’économie. Cette perspective de mutation économique consistera fondamentalement à passer du cap de l’économie agraire à faible revenu à des économies industrialisées aux revenus plus conséquents.
 
Une ambition qui entre en phase avec la vision du Chef de l’Etat Gabonais, qui, dans sa perspective de faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025, a bâti sa stratégie sur la construction des fondements de son émergence à travers trois piliers forts : le Gabon Vert, le Gabon Industriel et le Gabon des Services. Préalables à la mise en place de conditions favorables à un saut qualitatif majeur et irréversible de l’économie. 
-----------------------
Fédération PDG de France
Source : CoCom
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 31-05-2012 à 09:47:00

Le Gabon lance le processus de régularisation des sans-papiers

Dans un communiqué, rendu public le 29 mai dernier sur les antennes de Gabon Télévision, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, a annoncé que le Gabon a décidé de régulariser ses sans-papiers sur une période de trois mois, du 4 juin au 2 septembre 2012.

 

Le chronogramme publié s’étale en effet sur trois mois. Ainsi, les expatriés qui ont besoin de ce sésame pour circuler en toute liberté sur le territoire gabonais, pourront le faire dans les 9 provinces du pays.

 

Le calendrier annoncé par le Ministère de l'Intérieur est le suivant :

 

Libreville: réception aux heures habituelles pendant toutes la durée de l’opération ; Cocobeach du 4 au 10 juin 2012 ; Port-Gentil du 11 au 24 juin 2012 ; Gamba du 25 juin au 1er juillet 2012 ;

 

Franceville du 2 au 15 juillet 2012 ; Oyem du 16 au 29 Juillet 2012 ; Makokou du 30 juillet au 5 août 2012 ; Lambaréné du 6 au 12 août 2012 ; Mouila du 13 au 19 août 2012 ; Tchibanga du 20 au 26 août et Koulamoutou du 27 au 2 septembre 2012.

 

Le ministre, a indiqué le porte-parole, relève en effet que passé ce délai de trois mois qui ne connaîtra aucune prorogation, le gouvernement se réserve le droit de reconduire à la frontière tout étranger en situation irrégulière sur le territoire national.

------------------------

Fédération PDG de France

Source : Gabon Review 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 15-05-2012 à 09:29:54

Le Président Ali Bongo Ondimba prend part aux discussions à Cotonou sur l’élection à la Commission de l’UA

Les chefs d’État membres du comité ad hoc chargé d’examiner les questions liées à l’élection des membres de la Commission de l’Union africaine (UA), se sont réunis hier lundi 14 mai à Cotonou, pour faire le point des démarches entreprises depuis la mise sur pied de ce comité des huit.

 

Sommet Cotonou chefs d’États

Réunis pour la deuxième fois après la tenue de la dernière réunion le 17 mars dernier dans la même ville, la capitale économique béninoise, les chefs d’Etats des huit pays qui forment ce comité, notamment l’Afrique du Sud, de l’Algérie, de l’Angola, de la Côte d’Ivoire, de l’Éthiopie, du Gabon et du Tchad, feront un bilan à mis étape de l’exécution de la mission qui leur a été assignée en perspective de la 19e session ordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africain (UA), et pour examiner à nouveau l’épineuse question du choix du prochain président de la commission de l’Union africaine (UA).

 

«La rencontre de Cotonou est importante et nous espérons qu’elle va nous permettre de trouver la solution pour régler l’équation de l’élection du président de la Commission de l’UA», a déclaré le ministre béninois des Affaires étrangères, Arifari Bako à l’Agence française de presse.

 

Après s’être heurté sur l’intransigeance de l’Afrique du Sud à respecter les recommandations des chefs d’État et de gouvernement sur la recherche de solutions à travers des consultations bilatérales en vue de parvenir, par la voie du dialogue, à une solution concertée quant à la désignation du prochain président de la commission de l’UA, le Gabon, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de la Francophonie chargé du NEPAD et de l’Intégration régionale, Emmanuel Issoze Ngondet a, à la veille de cette énième rencontre du genre, lancé un appel à tous les pays qui souhaitent préserver l’unité et l’intégrité de l’organisation continentale pour qu’ils agissent individuellement et collectivement dans l’intérêt supérieur du continent africain.

 

La XVIII è conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine qui s’est tenue à Addis-Abeba les 30 et 31 janvier 2012 s’est achevée sans réussir à départager les deux candidats au poste de président de la commission l’UA, notamment le Gabonais, Jean Ping, candidat à sa succession face et la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. Cette situation inédite a engendré un malaise profond dans le fonctionnement de l’organisation continentale, illustrée notamment par la division au sein des États membres, l’affaiblissement des institutions, le découragement des partenaires au développement et la projection d’une image négative des avancées démocratiques de l’Afrique sur la scène internationale.

-----------------

Fédération PDG de France

Source :  Gabonreview

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011