posté le 10-03-2011 à 23:55:01

CAN 2012 : Le Gouvernement gabonais préoccupé par le respect des délais

Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a exprimé, mercredi à Libreville la préoccupation du gouvernement concernant le respect des délais de livraison des chantiers de la Coupe d’Afrique des nations que le Gabon va co-organiser avec la Guinée Equatoriale en 2012.

 

 

 

 

Pour la énième fois, le chef du gouvernement a reçu les responsables des entreprises exécutant les chantiers de la CAN pour débattre de la question. ‘’Si on se retrouve plusieurs fois pour un dossier, c’est que le dossier ne va pas bien. Quand les choses vont bien, on n’a pas besoin de se réunir’’, a déclaré M. Biyoghe Mba.

 

Il a également insisté sur la qualité des travaux à réaliser et leur durabilité. ‘’Si les investissements qui vont se réaliser dans les tous prochains jours vont de prime abord servir à la CAN, ceux-ci doivent rester le plus longtemps possible à la disposition des Gabonais et des Gabonaises", a-t-il dit.

 

‘’Les stades, les hôtels et les voies d’accès que nous construisons doivent pouvoir tenir au moins 50 ans et les faire selon les normes internationales’’, a poursuivi le Premier ministre.

 

Il y a moins d’une semaine, le président Ali Bongo Ondimba a eu une séance de travail avec les membres du gouvernement et ceux du Haut-commissariat à l’organisation de la CAN 2012, pour faire le point sur les différents projets en cours d’exécution à Libreville, la capitale gabonaise, et à Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué (sud-est), deux sites qui accueilleront au Gabon deux poules du tournoi continental.

 -----------------

Fédération PDG de France

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 10-03-2011 à 23:39:43

La croix rouge gabonaise placée sous administration provisoire

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a décidé de placer sous administration provisioire la Croix rouge gabonaise et nommé son conseil spécial Serge Maurice Mabiala, administrateur provisoire, indique le communiqué final du conseil des ministres tenu jeudi au présidentiel.

 

‘’Le président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, prenant la mesure de la situation qui prévaut actuellement à la section gabonaise de la Croix rouge et soucieux de maintenir le caractère hautement humanitaire de ladite structure, a décidé, après concertation avec le Comité international de la croix rouge (CICR), de la placer sous administration provisoire’’ précise le communiqué.

 

Selon toujours le texte, l’administrateur provisoire a pour mission de suspendre l’actuel conseil de direction et les membres élus des comité locaux et organiser un audit des ressources financières et humaines.

 

Il aura aussi pour chantier, de mener une campagne d’adhésion de membres en vue de l’organisation des élections des comités locaux et préparer l’assemblée générale extraordinaire et élective qui votera le nouveau bureau.

 

En janvier dernier, les responsables de la Croix rouge gabonaise dont son président ont été entendus dans le cadre d’une enquête judiciaire pour présumées ‘’malversations financières.

 

--------------------

Fédération PDG de France

 

Source : AGP

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 10-03-2011 à 23:22:36

Coopération internationale : Le Gabon et l'Amérique

Coopération Gabon -  USA

 

Le Président Ali Bongo Ondimba, qui s'était rendu à New York  en mars  dernier pour participer aux séances de travail du Conseil de Sécurité de l'ONU, a rencontré à cette occasion le Secrétaire d'Etat américain Hillary Clinton. 

 

 

 

 

 

Ensemble ils avaient abordé la coopération entre le Gabon et les Etats-Unis, et Hillary Clinton a assuré le Président de son soutien à la politique de développement de l'économie gabonaise pour le bien-être des populations, dans le cadre de l'émergence : "Nous soutenons les efforts entrepris par le Gabon pour diversifier son économie, élargir son cercle de prospérité et créer de nouvelles possibilités pour sa population. Et tout comme le Président, nous savons que le progrès économique dépend d'une gouvernance responsable, qui va à l'encontre de la corruption, renforce l'État de droit, et d'une bonne politique de ses ressources naturelles permettant d'améliorer la vie des Gabonais."

 

Hillary Clinton avait également soutenu les efforts entrepris par le chef de l'Etat pour son pays ainsi que pour le maintien de la stabilité régionale en Afrique centrale : "J'ai remercié le Président Bongo pour ses efforts ainsi que ceux de son pays pour le maintien de la stabilité régionale en Afrique centrale et pour le rôle que le Gabon joue sur la scène internationale, particulièrement aux Nations Unies. Ce mois-ci, le Gabon assure la présidence tournante du Conseil de Sécurité des Nations Unies, et nous sommes impatients de coopérer sur certains défis et objectifs communs."

 

----------------

Fédération PDG de France

 

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 10-03-2011 à 22:43:22

Le Gabon et l'Afrique : Renforcement des accords bilatéraux avec l'Afrique du Sud

Coopération bilatérale avec l'Afrique du Sud.

 

Il existe pas moins de 14 accords entre le Gabon et l’Afrique du Sud, dans les domaines de l’aéronautique, du transport aérien, du tourisme, de l’éducation, de la formation, de l’enseignement supérieur, de la marine marchande ou encore de la Défense. Le commerce, la promotion et la protection réciproque des investissements sont également l’objet d’un accord qui permet d’éviter la double taxation des produits gabonais et sud-africains, et qui encourage les échanges d’expérience et de compétence.

 

Plusieurs autres projets de collaboration sont en négociation dans les secteurs de la santé, notamment concernant les évacuations sanitaires ; de l’enseignement supérieur, avec la validation des études et la reconnaissance des diplômes, ou encore de l’agriculture et de l’élevage. 

 

Le Président Ali Bongo Ondimba avait rencontré son homologue Jacob Zuma et des industriels sud-africains il ya un an pour échanger sur la coopération diplomatique et économique.

-------------------------

Fédération PDG de France

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
posté le 10-03-2011 à 22:07:17

Les actions du Président Ali Bongo Ondimba à l'international

A l’heure de la mondialisation et de la multiplication des échanges internationaux, le Président Ali Bongo Ondimba a pour ambition de renforcer la coopération internationale et d’inscrire le Gabon au rang des grands pays émergents au niveau économique, et au rang de moteur de l’intégration régionale et internationale au niveau politique.
 

 
Pour cela, il détaille dans l’axe 4 de son Projet de société, comment « Préserver l’intégrité territoriale et consolider les rapports avec les pays voisins et amis » :
 
« Dans un monde où les pays sur tous les continents se regroupent dans des ensembles plus grands, un Gabon fort, ce sera aussi une Afrique centrale plus forte, et vice-versa.
 
C'est la raison pour laquelle, je poursuivrai, avec une intensité renouvelée, les chantiers de l'approfondissement de l'intégration régionale en Afrique, à commencer par la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC) qui doit progressivement devenir une vraie Union économique et monétaire, dotée d’un marché unique et de politiques sectorielles communes dans tous les domaines économiques, et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). Au-delà, il nous faut maintenir le rang de moteur de l'intégration africaine que notre pays a toujours su occuper, dans le cadre de l'Union Africaine. Le Gabon continuera également d'être très actif dans la promotion du Nouveau Partenariat pour le Développement en Afrique (NEPAD) qui reste un important levier de développement de l'Afrique et de son intégration dans la dynamique de la mondialisation.
 
Sur la scène internationale, particulièrement en Afrique, le Gabon s'est imposé comme un acteur écouté et respecté, un militant actif de la paix et de la compréhension mutuelle entre les peuples. Notre pays a soutenu, à plusieurs reprises, les initiatives des Nations Unies et intégré dans son arsenal juridique interne la plupart des conventions internationales. Je veillerai donc à consolider et à amplifier la place et le rôle du Gabon dans les organismes internationaux, notamment au sein du système des Nations Unies et des institutions financières internationales. Au niveau bilatéral, en même temps que nous consolidons les relations avec les partenaires traditionnels, il nous faudra consolider et diversifier notre coopération afin de mieux nous inspirer des expériences des pays émergents et en développement. »
------------------------
FédérationPDG de France
 
source : www.presidentalibongo.com
 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Tous droits réservés Fédération PDG de France 2011