VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 27-03-2011 à 01:37:06

Environnement : Un cadre légal et institutionnel pour la gestion des produits forestiers non ligneux dans le bassin du Congo

Les pays d’Afrique centrale sont à la recherche d’un cadre légal et institutionnel susceptible d'optimiser les retombées des produits forestiers non ligneux dans le renforcement de la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté dans la sous-région.

 

 Pays de l'Afrique centrale

Plus de 100 millions de personnes vivent des produits forestiers non ligneux dans les pays du bassin du Congo, second massif forestier de la planète, après l’Amazonie.

 

Les spécialistes estiment sous-estimées l’importance et la contribution, à la sécurité alimentaire, des PFNL qui procurent aux populations des aliments, des plantes médicinales, de l’énergie, des équipements de pêche et des matériaux de construction…

 

‘’Les produits forestiers non ligneux (PFNL) jouent un rôle prépondérant dans le processus de croissance accélérée, de création d’emplois et de richesses pour les populations rurales, les peuples autochtones et les jeunes qui constituent une force de travail importante’’, a expliqué le chargé des forêts à la FAO, M. Jean Claude Nguinguiri.

 

Les petites et moyennes entreprises de la filière produits forestiers non ligneux ne peuvent prospérer, ni être performantes en l’absence d’un cadre légal et institutionnel adapté et incitatif, a ajouté M. Nguinguiri, à l’occasion d’un atelier organisé à Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué (centre), pour faire l’évaluation du projet visant ‘’le renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique centrale à travers la gestion durable des produits forestiers non ligneux’’.

 

Financé par le ministère fédéral Allemand de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Protection des consommateurs, le projet qui doit être exécuté en trois ans (1er octobre 2009-30 septembre 2012), prévoit d’identifier deux sites pilotes en République centrafricaine, au Gabon et au Congo pour y mener des études de base, en intégrant les marché ruraux, semi ruraux et urbains, afin de dresser l’état des lieux de l’utilisation et de la commercialisation des PFNL.

 

Au nombre des activités devant être réalisées en 2010 dans le cadre du projet, figurent notamment l’internalisation des différentes directives sous-régionales relatives à la gestion durable du secteur produits forestiers non ligneux d’origine végétale en Afrique centrale, l’élaboration des stratégies pour le développement de la filière PFNL.

 

Les autres missions concernent la création d’un sous groupe de travail sur la biodiversité en Afrique centrale (BTBAC) de la Commission des forêts de l’Afrique centrale (COMIFAC), l’organisation et la formation sur le droit à l’alimentation, le voyage d’études et d’échanges d’expériences sur le développement entrepreneurial du secteur PFNL, la sensibilisation et la vulgarisation sur les thèmes du projet.

 

L’atelier organisé à Lambaréné avait pour but de dresser le bilan des activités de l’agenda élaboré à Brazzaville (Congo) lors du lancement, en février 2010 du projet, qui bénéficie du soutien de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) et d’identifier celles de 2011.

 

La FAO fournit aux gouvernements des conseils en matière de gestion durable des PFNL que l’organisation onusienne définit comme des biens d’origine biologique autres que le bois, provenant des forêts, d’autres terrains boisés ou d’arbres hors forêts.

-----------------

Fédération PDG de France

source : AGP