VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 14-04-2011 à 01:58:37

Le Haut débit comme gage d’un développement de l’Afrique centrale

Le Ministre de la Communication et de la poste, Paul Ndong Nguema, assisté de son collègue chargé des relations avec le Parlement, des droits de l’homme, chargé du Népad, Aurélien Ntoutoume, a ouvert, le 11 avril 2011 à Libreville, les travaux de l’atelier de validation des projets de lois types, relatifs à l’établissement et à l’exploitation des infrastructures et des réseaux de communication électroniques en zone C.E.E.A.C Organisé en partenariat avec la Communauté économique des états de l’Afrique centrale (C.E.E.A.C) dont le secrétaire général,  Louis Sylvain Goma était présent et l’Union internationale des télécommunications, la rencontre de la capitale gabonaise, prévue du 11 au 14 avril 2011 a pour but principal de revoir, d’amender et de valider les avant-projets de lois types portant sur le cadre juridique et institutionnel du développement  des infrastructures, des réseaux et des services de communications électroniques.

 

Plusieurs autres projets de lois seront portés à l’appréciation des délégués venus de nombreux pays du continent et du reste du monde. Il s’agit du projet de loi relatif sur le service universel et les mécanismes de financement, ainsi que celui relatif aux fréquences radioélectrique.

 

Dans son allocution de circonstance, le Secrétaire général de la C.E.E.A.C, le général Louis Sylvain Goma  a indiqué que la sous-région d’Afrique centrale pouvait, compte tenu des potentialités dont elle regorge, anticiper sur certaines situations liées à l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). « Les pays d’Afrique centrale se doivent d’anticiper sur leur avenir fondé sur les NTIC, plus précisément le haut débit, parce qu’il est prouvé que non seulement 10 points de croissance des abonnements aux services internet haut débit entraînent une croissance de l’ordre de 1,3 à 2 points du PIB.

 

Mais, aussi, les investissements privés étrangers  sont principalement dirigés vers les régions du monde  qui sont bien desservies en infrastructures de communication, notamment les routes, les ports, les télécommunications et les aéroports, avec une main d’œuvre qualifiée en NTIC » a t-il déclaré. Le général Louis Sylvain Goma appelle à un renforcement des acquis et à un véritable engagement afin que le haut débit soit désormais à la portée de tous à l’horizon 2020.

 

Le Ministre de la Communication, dans son mot d’ouverture, a fait remarquer que, l’Afrique, disposant d’un important potentiel de développement et compte tenu de sa position centrale, en fait, un espace stratégique en termes de zones d’échanges commerciaux, d’opportunités d’investissement  et d’interconnexion des infrastructures des télécommunications continentales.

 

Il a aussi déclaré que le projet HIPPSA, projet continental d’harmonisation des politiques des TIC en Afrique subsaharienne  et financé par l’UE après une mise en œuvre de l’Union internationale des télécommunications (UIT), constituait la base de la présente rencontre. Les travaux de cet atelier se poursuivent jusqu’au 14 avril 2011 avec plusieurs thèmes de débats prévus.

---------------------

Fédération PDG de France

Source : Primature