VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 17-04-2011 à 23:56:43

Environnement : Création d’une unité spéciale pour lutter contre le braconnage

 Le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, vient d’annoncer la création immédiate d’une unité militaire de 240 hommes au sein de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN). Baptisée « la brigade de la jungle », cette unité aura pour mission de sécuriser les parcs du Gabon et de protéger la faune et la flore sauvage, notamment contre le braconnage et le trafic illégal d’ivoire.

 

Cette mesure fait suite à la découverte, le 6 avril dernier par des agents de l’ANPN, d’une trentaine de carcasses d’éléphants de forêt qui sembleraient avoir été tués récemment dans la réserve de Wongo Wongué, à une centaine de kilomètres au sud de la capitale Libreville.

 

Le Gabon avait déjà pris en mars de cette année la décision de classer l’éléphant de forêt comme espèce « intégralement protégée » en raison d’un niveau de braconnage jamais atteint jusqu’à présent.

 

L’éléphant de forêt d’Afrique - Loxodonta cyclotis – désormais reconnu comme une espèce biologique distincte de son cousin des savanes, réside dans les forêts d’Afrique Centrale et de l’Ouest. Il se caractérise par des oreilles généralement plus petites et plus circulaires que l'espèce des savanes et possède des défenses plus minces et plus droites. L’ivoire légèrement rosé de ses défenses a également un grain de meilleure qualité que celui de l’éléphant des savanes, ce qui en fait une proie de choix pour les braconniers.

 

Découverte d’une trentaine d’éléphants massacrés dans une réserve

 

Le 6 avril dernier, lors d’un survol de la réserve de Wonga Wongué, qui était encore récemment l’un des derniers refuges où les éléphants de forêt pouvaient circuler librement, le Directeur technique de l’ANPN Mike Fay et le conservateur de la réserve Norbert Pradel, ont dénombré plus de 30 carcasses d’éléphants tués récemment.

 

« Nous avons découvert un corps, puis un autre, et encore un autre, et en quelques minutes nous avons réalisé que quelque chose de grave s’était passé » a indiqué Mike Fay, qui a été un des acteurs clés dans la création du réseau des parcs nationaux du Gabon en 2002, en révélant l’extraordinaire beauté du patrimoine naturel du Gabon à l’ancien Président Omar Bongo Ondimba. Mike Fay a acquis une renommée internationale avec le récit de sa traversée à pied de l’Afrique Centrale, diffusée par National Geographic sous le titre de « Megatransect ».

 

« Nous avons alors décidé de contrôler la zone et en à peine une heure nous avons découvert 28 carcasses d’éléphants, tous massacrés ces derniers mois. La réserve de Wonga Wongué est en grande partie recouverte de forêt. Nous ne pouvons donc pas savoir le nombre exact d’éléphants tués mais nous sommes certains que ce niveau de braconnage est sans précédent dans l’histoire du Gabon. Ce n’est pas un acte isolé. Nous constatons actuellement une croissance exponentielle du nombre d’éléphants braconnés à travers le pays ».

-----------------------

Fédération PDG de France

Source : Présidence de la République