VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 24-04-2011 à 17:35:49

Agriculture : Une assistance israélienne pour lancer six fermes agropastorales au Gabon

Le ministre gabonais de l’agriculture, Raymond Ndong Sima, a signé vendredi dernier à Libreville une convention avec la société israélienne ‘’LR Group’’ pour la mise en place effective de six fermes agropastorales sur le territoire national en vue de mettre fin aux exportations de légumes et de volaille.

 

‘’Financé à hauteur de 9,5 milliards de francs CFA par l’Etat gabonais, le projet vise à booster le développement rural par la construction des fermes mères et fermes écoles », a déclaré M. Ndong Sima, affirmant que ces fermes mères vont servir de base pour une agriculture utilisant les techniques modernes compatibles avec la production du Gabon.

 

Par contre les fermes écoles constitueront des centres d’apprentissage et de pratiques des techniques modernes d’élevage et d’agriculture par une formation ou un encadrement adapté, a-t-il indiqué.

 

Pour sa part le directeur du développement commercial de la société ‘’Mori Investments’’, filiale du groupe ‘’LR Group’’, Victor Tiroch, a rassuré que le Gabon, dans un an, peut stopper l’importation des légumes et de la volaille.

 

« Nous avons déjà réalisé ce genre de projet dans d’autres pays africains. Nous commençons aujourd’hui avec six fermes, après nous allons continuer avec les villages modernes comme nous l’avons fait au Nigeria. Je pense que dans un an maximum, nous pourrons stopper l’importation des légumes et de la volaille, qui seront produits au Gabon », a dit M Tiroch.

 

En vue de garantir la sécurité alimentaire et de réduire la dépendance alimentaire du Gabon vis-à-vis de l’extérieur, le conseil des ministres délocalisé à Makokou du 30 mars dernier avait entériné la mise en place effective sur l’ensemble du territoire de six fermes agropastorales.

 

Ce projet à caractère périurbain permettra : une plus grande disponibilité des produits sur le marché ; une baisse substantielle des prix des produits alimentaires ; une vulgarisation des techniques modernes d’élevage et d’agriculture par une formation et un encadrement adapté et la construction de villages modernes et de centres sociaux (écoles, centres médicaux, etc.).

-------------------

Fédération PDG de France

Source : AGP