VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 30-04-2011 à 19:08:34

Politique : le scrutin législatif de 2011 hypothéqué

Au sortir de la rencontre que le Président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a tenue, le 28 avril 2011 au palais du bord de mer avec les partis politiques légalement constitués (majorité et opposition), la difficile résolution de l’équation de la biométrie a laissé présager un éventuel report du prochain scrutin législatif.

 

En présence du ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou en charge de l’organisation matériel et technique des élections, des responsables du groupe Safran, sollicitée par le gouvernement gabonais pour la fourniture du matériel et de l’ingénierie nécessaires à l’introduction de la biométrie et des partis politiques, le Président de la République a interpellé chaque partie à s’exprimer sur la capacité du pays à organiser les élections législatives prévues courant 2011 et avec ou sans la biométrie. 

 

La présentation du groupe « SAFRAN » et l’exposé du Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation, Jean François Ndongou sur ce projet aura tout simplement laissé présager un éventuel report du scrutin.

 

Selon un responsable de cette structure, le premier scenario dénommé « express » est prévu s’effectuer sur une durée de 5 mois et devrait mobiliser près de 2000 stations de vote contrairement au second projet devant se faire en temps normal, c'est-à-dire réalisable en 13 mois avec 200 stations.

 

S’attardant sur la première proposition, le Ministre de l’Intérieur Jean François Ndongou, qui a estimé à 30 milliards de francs CFA les dépenses du projet auxquels devront s’ajouter 40 millions d’euros (environ 24 milliards de francs CFA) pour la prestation de l’opérateur, a averti que la réalisation de l’opération nécessitait d’énormes moyens en vue de l’achat des véhicules, de matériels techniques, des groupes électrogènes, ainsi que pour le déploiement des agents.

 

Il a en outre souligné la nécessité de modifier le code électoral pour l’enrôlement des compatriotes sur la base des données biométriques.
A la lecture de tous ce qui précèdent, il sera difficile d’organiser des élections législatives dans les délais constitutionnels (25 juillet - 24 décembre 2011), car le renouvellement du bureau de l’Assemblée Nationale étant prévu au 24 janvier 2012, au plus tard.

 

Face aux engagements pris par notre pays quant à l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) dès janvier 2012, il serait donc difficile d'honorer à ces deux préoccupations.

 

Tenant compte de tous ces paramètres et décidé d’engager chaque acteur dans l’organisation de la vie politique du pays, le Chef de l’Etat a renvoyé les uns et les autres à une prochaine rencontre qui se tiendra le 9 mai 2011.

-------------------

Fédération PDG France

source : Primature