VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 05-05-2011 à 23:43:31

L’Assemblée nationale lève l’immunité du député Mba Obame

L’Assemblée nationale gabonaise a finalement levé jeudi, l’immunité de M. André Mba Obame, député du 1er siège du département du Haut-Como, dans la province du Woleu-Ntem (nord), après une première tentative avortée mercredi.

 

La procédure a été approuvée par 79 députés, trois se sont prononcés contre alors que trois autres se sont abstenus, lors du vote à bulletin secret organisé à cette occasion.

 

Les députés du groupe des Forces du changement, constitué pour l’essentiel des élus de l’Union nationale (UN dissous) dont l’opposant Mba Obame était le secrétaire exécutif n’ont pas pris part à cette séance plénière de l’Assemblée nationale.

 

Mercredi, M. Mba Obame n’a pu accéder à l’hémicycle, empêché par des centaines de ses partisans qui tenaient à assister à la séance plénière.

 

Ces derniers ont été dispersés par un important dispositif des forces de l’ordre déployé devant le palais de l’Assemblée nationale.

 

Le 25 janvier 2011, M. André Mba Obame, qui fut ministre de l’intérieur sous le président Omar Bongo Ondimba, s’était autoproclamé président de la République et formé un gouvernement parallèle de 18 membres.

 

Il s’était ensuite réfugié dans les locaux du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) avec les membres de son gouvernement et quelques cadres de son parti dissous.

 

Le gouvernement gabonais avait dénoncé un ‘’acte de haute trahison’’, pronconcé la dissolution de l’Union nationale et rayé des effectifs de la fonction publique les agents de l’Etat nommés dans le gouvernement de Mba Obame.

 

Le député de Medouneu et ses partisans sont sortis des locaux du PNUD en février dernier, grâce à une médiation onusienne, alors que le président gabonais Ali Bongo Ondimba rencontrait à New York le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon.

 

La levée de l’immunité de M. Mba Obame a été demandée par le ministre de la Justice Ida Reténot Assonouet, afin d’engager des poursuites judiciaires contre le secrétaire exécutif de l’UN, accusé d’avoir porté atteinte à l’ordre publique, à la sécurité et à l’autorité de l’Etat.

 

Candidat indépendant à l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009, Mba Obame est arrivé en 3ème position avec 25,33% des suffrages, derrière Pierre Mamboundou, classé 2ème avec 25,64% des voix et le président Ali Bongo Ondimba, vainqueur du scrutin avec 41,79% des suffrages.

------------

Fédération PDG de France

source : AGP