VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 28-05-2011 à 02:53:25

Gabon-Climat : Le Premier Ministre Paul Biyoghé Mba souhaite l’élaboration d’un plan climat national de référence

Le  Premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba, a appelé jeudi 26 mai 2011 à Libreville, les membres du  Comité de gestion du Conseil climat  conduits par Etienne Massard Cabinda à s’atteler  à l’élaboration de ce plan de référence avant  la mission que le président gabonais  Ali Bongo Ondimba effectuera dans les tous prochains mois à Durban en Afrique du Sud, au cours d’une séance de travail.

 

Réunis ce jeudi 26 mai 2011 autour du Premier ministre Paul Biyoghé Mba pour recevoir ses instructions sur le travail qui leur revient de droit, les membres du Conseil de gestion, un des organes opérationnels du Comité Climat qui est une instance chargée de définir les grandes orientations de la politique gabonaise sur les changements climatiques, ont été appelés à élaborer instamment un plan climat national de référence qui sera validée par le président de la République, chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba avant la tenue du Sommet de Durban en Afrique du Sud.

 

Cette séance de travail  qui intervient après la réunion de mai 2010 présidée par le Chef de l’Etat lui-même Ali Bongo Ondimba, a permis au Premier ministre Paul Biyoghé Mba, en sa qualité de vice-président du Conseil Climat de rappeler aux experts du Comité de gestion composé de 12 départements ministériels, l’exigence d’élaborer le plan climat national d’autant plus que le Gabon sera présent à la 17ème conférence des Nations unies sur les changements climatiques prévue en novembre prochain à Durban en Afrique du Sud.

 

 Il s’agit de garantir une meilleure préparation de la participation du Gabon à ce rendez-vous mondial qui impose un certain nombre d’exigences nécessitant une forte implication de tous aux réunions. Aussi le Premier ministre a-t-il fustigé le comportement des absentéistes et de ceux qui prennent part aux réunions de manière dilettante.

 

‘’Il est totalement inadmissible qu’un fonctionnaire désigné pour prendre part à une structure aussi importante soit absent cinq fois sur huit aux réunions’’, a-t-il dit, ajoutant qu’il a déjà fait l’observation aux ministres et leur a donné instructions de changer cette manière de faire, de mettre la discipline et de laisser la place à ceux qui veulent travailler, qui veulent mettre leur connaissance au service du pays. Histoire de constituer une véritable ‘’cellule de laboratoire’’ afin d’offrir au Chef de l’Etat le fruit de leur réflexion.

 

‘’Je veux un travail de qualité, un travail de référence, celui qui marque l’opinion internationale. Je veux que le plan climat soit apprécié au point de valoriser les experts gabonais’’, a souligné Paul Biyoghé Mba qui ne néglige pas l’apport des compétences extérieures.

 

Selon lui le Conseil Climat étant l’un des piliers de la politique du Chef de l’Etat, il  ne saura tolérer les dérapages sous prétexte que certains n’ont pas compris l’importance du Conseil climat.

 

Le Conseil Climat a pour mission l’élaboration et l’orientation stratégique de la politique nationale en matière de changements climatiques, avec pour objectif final de formuler un Plan Climat National.

 

Le Plan Climat National du Gabon vise la formulation d’une stratégie de développement du Projet de Société du Président, et de la politique gouvernementale qui en découle, dans un contexte propre et durable. Cette stratégie reconnaît que les ressources naturelles du Gabon sont le premier capital du pays et qu’il convient pour construire la prospérité future des Gabonais d’exploiter ce capital sans le fragiliser, que la protection de l’environnement et le développement économique ne doivent pas s’opposer, que la prise en compte de l’environnement doit aller de pair avec l’amélioration des conditions de vie des Gabonais.

 

Des comités sectoriels (Energie, Industrie, Agriculture, Forêt et Pêche, Transport, Déchets, Sensibilisation, Formation et Recherche, Télécommunications) composés d’experts vont analyser tous les projets sous l’angle du développement durable et propre. Ils formuleront des recommandations techniques et définiront le coût financier de l’intégration de la dimension environnementale dans ces projets. 

 

Sur la base du travail des comités sectoriels, des ateliers de concertation nationale seront organisés entre l’administration publique, le secteur privé et la société civile autour des thématiques Energie et Industrie, Agriculture et Forêt, Déchet et Transport, Formation/Recherche et Financement.

 

L’objectif est d’impliquer dès le début toutes les parties prenantes – l’administration publique, le secteur privé, les citoyens gabonais, les partenaires du développement – dans l’élaboration du Plan Climat National afin d’en assurer la cohérence et l’applicabilité.

 

L’ensemble de tous ces travaux sera ensuite évalué et consolidé par le Comité de Gestion, composé des représentants des ministères impliqués dans la future mise en œuvre du Plan Climat (Environnement, Affaires Etrangères, Economie, Budget, Aménagement du Territoire, Recherche Scientifique, Energie, Eaux et Forêts, Mines et du Pétrole, Agriculture, Communication, Transports). Le Plan Climat National sera alors présenté au Conseil Climat pour validation.

 

Le Plan Climat National va ainsi définir les lignes directrices du modèle de développement du Gabon aussi bien au niveau politique qu’économique. Pour cette raison, le Conseil Climat en charge de l’élaboration du Plan Climat est placé directement sous l’autorité du Chef de l’Etat.

----------------

Fédération PDG de France

Source : Primature