VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 31-05-2011 à 01:31:55

Tournée Républicaine du Chef de l’Etat : koula-Moutou adopte la politique de l’Emergence

Véritable liesse populaire à la place de fêtes de koula-Moutou, ce 30 mai 2011, à l’arrivée du Président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, présent dans la province de l’Ogooué Lolo, dans le cadre de la tenue des conseils des ministres délocalisés qu’il a initiés depuis son avènement à la magistrature suprême.

 

Comme un seul homme, les koulois ont réservé un accueil de grand jour au Chef de l’Etat sur une place de fêtes qui a refusé du monde. On pouvait apercevoir à la tribune officielle, outre le premier ministre, le gouvernement au complet, les responsables administratifs et politiques, les élus locaux et nationaux, les hauts cadres ressortissants de l’Ogooué Lolo, ainsi que de nombreux invités.

 

Pour le maire de la commune de Koula-Moutou, premier à prendre la parole, Alphonse Ndjandja, c’est une immense joie et un agréable plaisir de recevoir, une illustre personnalité de la trempe du Chef de l’Etat. Alphonse Ndjandja a déclaré que la marraine de sa ville se déclinait en la « Paix- fidélité et l’unité nationale », gage de la réussite légué par feu Omar Bongo Ondimba.

 

Le premier magistrat de la ville s’est réjoui de la décision du président de la République, de réunir à Libreville, la quasi-totalité de la classe politique et des forces vives pour réfléchir sur l’avenir du pays. Evoquant les deux sujets sur lesquels étaient basées les discussions, c'est-à-dire, le problème de l’Ile Mbanié et l’introduction de la biométrie dans le système électoral national, le maire de koula-Moutou a dit que l’heure était à l’unité sur tous les fronts. Il a aussi noté qu’en un laps de temps de l’exercice du pouvoir, le Chef de l’Etat a engagé plusieurs chantiers sur l’ensemble du territoire qui font la fierté du pays au delà des frontières nationales.

 

Il a cité la construction des grands ouvrages tels que les barrages, les ponts et les échangeurs. Le maire de Koula-Moutou a aussi évoqué le grand défi pris par Ali Bongo Ondimba dans la tenue de la 18 è Coupe d’Afrique des nations de football au Gabon. Alphonse Ndjandja a engagé la population de sa circonscription à se ranger résolument derrière le Chef de l’Etat.

 

S’exprimant pour le compte des élus de la province, le député Jean Massima dira au chef de l’Etat que, du fait que sa tournée républicaine s’inscrivait dans le cadre de la tenue des conseils des ministres délocalisés, il était mieux que l’expression du projet de société de son programme soit expérimenté dans la province de l’Ogooué Lolo. Ainsi, il a déclaré que les populations de la province en général et celles de la commune en particulier étaient attachées à l’émergence.

 

Il a par ailleurs évoqué les difficultés rencontrées par les populations au quotidien ; c’est notamment le manque d’eau potable, l’électricité, les routes et la formation des jeunes. Jean Massima a également évoqué la possibilité de finaliser les travaux de construction d’un 2è château d’eau afin de palier au manque de cette denrée devenue par moment rare dans la commune de koula-Moutou. L’élu de la commune de Koula-Moutou a aussi sollicité l’intervention personnelle du Chef de l’Etat afin que certains routes principales soient bitumées et facilitent ainsi la circulation et la commercialisation des produits vivriers.

 

S’agissant de la résorption du chômage des jeunes, il a sollicité la réhabilitation des étangs, le développement du tourisme dans les localités qui regorgent d’énormes potentialités en la matière. Un autre problème et non des moindres évoqué par Jean Massima est celui de l’absence d’une structure bancaire dans la province. Il a cependant salué l’apport inestimable de la première dame du Gabon aux côtés de son époux de président dans la défense des droits de la veuve et de l’orphelin. Pour lui, tout cela montre un signal fort de la politique de l’émergence.

 

Avant de clore son propos et implorer la protection et l’assistance divine pour le Chef de l’Etat, Jean Massima a déclaré que l’Ogooué Lolo était totalement acquise au Parti démocratique Gabonais (PDG) où il a été créé un 12 mars 1968, par feu le président Omar Bongo Ondimba.

 

Très ému par les propos aimables distillés à son endroit, le Chef de l’Etat a dit être touché du fond de lui-même par la mobilisation et la chaleur humaine qui ont caractérisé son accueil. Il a salué l’hospitalité légendaire de la province de l’Ogooué Lolo qui s’est une fois de plus, manifestée en cette visite. Ali Bongo Ondimba a déclaré que la tenue des Conseils des ministres délocalisés représentaient des occasions pour l’exécutif dans son ensemble, d’échanger directement avec les populations. Occasion également pour lui, de partager sa vision de développement intégré, sa foi en l’avenir du pays, sa confiance envers ce peuple qui a répondu positivement à son appel lancé lors de la dernière campagne électorale.

 

Ali Bongo Ondimba a salué la bravoure des Logovéens qui ont placé leur confiance en lui et ont cru en son projet de société, « L’avenir en confiance ». «  On est toujours ensemble » a-t-il lancé. Il a estimé qu’après le temps de semence, l’heure de la récolte a sonné et elle se déroulera avec tous ceux qui ont mouillé le maillot pour la victoire finale. A ceux qui daigneraient encore ignorer le slogan, le Chef de l’Etat leur a dit de « Nous laisser avancer ». Oui, Ali Bongo Ondimba veut satisfaire les populations gabonaises en général et celles de l’Ogooué Lolo en particulier. Il a alors décidé de prendre le taureau par les cornes en invitant les compatriotes plus nantis à faire preuve de générosité vis-à-vis des plus démunis.

 

Le Président de la République veut faire de la route, son cheval de bataille afin de relier les départements de l’Ogooué Lolo entre eux. Conscient des potentialités économiques que regorge cette partie du Gabon, le Chef de l’Etat a appelé la population à lui rester fidèle comme depuis belle lurette. « Continuez à me suivre car, ma voie mène vers les lendemains meilleurs »  a-t-il déclaré. L’effort du développement, selon le président de la République, concerne tout le monde.

 

Pour ce qui concerne les jeunes, considérés comme l’avenir du pays, Ali Bongo Ondimba a demandé que les hauts cadres des provinces créent des emplois qui pourraient utiliser des jeunes formés dans des établissements de formations  disséminés sur l’ensemble du territoire national. Le Chef de l’Etat ne veut pas d’une formation au rabais car, dira t-il, l’Excellence rime avec l’émergence.

 

Il a par ailleurs fait un clin d’œil à la femme gabonaise  par laquelle passe nécessairement le développement du Gabon. Il a ainsi souhaité une bonne fête des mamans aux femmes du Gabon à partir de celles de l’Ogooué Lolo. Le Chef de l’Etat a dit avoir foi en l’avenir de ce pays qu’il souhaite de tout son cœur émergent. Le séjour du Président de la République dans la province de l’Ogooué Lolo se poursuivra le mardi 31 mai 2011 par les localités de Lastourville et de Pana.

-------------------

Fédération PDG de France

Source : Primature