VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 09-06-2011 à 08:53:11

Les élections législatives maintenues au Gabon avant la fin 2011

Le Gouvernement gabonais a décidé de maintenir les élections législatives prévues au Gabon avant la fin de l’année 2011, suite au rejet, par la Cour constitutionnelle, de sa requête plaidant pour un report du scrutin pour permettre l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. 

 

"Le gouvernement de la République prend acte de cette décision de la haute juridiction", souligne un communiqué de la Primature lu mardi soir à la télévision nationale par le ministre gabonais de la communication Paul Ndong Nguema.

 

"Cette décision ne peut faire l’objet d’aucun recours. En conséquence, le gouvernement va organiser les élections législatives conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur", indique le communiqué.

 

Appelée à une large concertation le 9 mai dernier par le président Ali Bongo Ondimba, la classe politique gabonaise (pouvoir, opposition et société civile) avait, de manière consensuelle, souhaité le report du scrutin.

 

Les acteurs politiques estimaient en effet que l’administration ne pouvait, dans les délais constitutionnels, organiser les élections législatives en intégrant les données biométriques dans le processus électoral.

 

Après audition des acteurs politiques, la Cour constitionnelle n’aurait pas été convaincu par les arguments développés pour évoquer un cas de force majeure, seul susceptible de motiver un report éventuel des législatives.

 

Dans son communiqué, le gouvernement a toutefois réaffirmé aux acteurs politiques et à l’ensemble des citoyens sa ferme volonté à promouvoir et à renforcer la transparence électorale à chacune des étapes du processus électoral.

 

"Le gouvernement est déterminé à oeuvrer pour l’introduction de la biométrie dans le processus électoral en s’assurant préalablement des capacités financières et humaines qu’exige l’appropriation de cette technologie", poursuit le communiqué.

 

Avant la décision de la Cour constitutionnelle, le gouvernement avait convoqué la commission mixte paritaire du parlement (Assemblée nationale et Sénat) pour l’adoption, en termes identiques, de la proposition de loi fixant les limites de l’usage de l’informatique, loi conditionnant la mise en oeuvre de la biométrie, conclut le communiqué.

-----------------

Fédération PDG de France

source : AGP