VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 09-06-2011 à 09:03:42

2ème anniversaire du décès du Président Omar Bongo Ondimba : L’archevêque du Gabon invite à préserver son héritage

L'archevêque du Gabon, Mgr Basile Mvé Engone, a invité, mercredi à Libreville, les nouvelles autorités gabonaises à préserver l'héritage du président Omar Bongo Ondimba, décédé le 8 juin 2009 à Barcelone, dans le nord-est de l'Espagne.

 

"Le président Omar Bongo Ondimba a donné une place importante à la concertation, allant même jusqu’à s’humilier pour rendre possible la paix des braves", a déclaré le prélat, dans son homélie, lors d’une messe d’action de grâce célébrée à la cathédrale Notre Dame de l’Assomption de Libreville, à l’occasion du 2ème anniversaire du décès du président Omar Bongo Ondimba.

 

"Ceux qui étaient contre lui sont revenus à lui en convivialité, en corresponsabilité, et parfois même en complicité’’, a poursuivi Mgr Mvé Engone, lors de l’office religieux qui a rassemblé la famille du disparu, le gotha politique et de nombreux fidèles.

 

"La concertation pour lui prenait en compte la contradiction dans le but d’une conception commune en vue de la construction positive de notre pays’’, a-t-il expliqué, fustigeant l’exploitation abusive d’un discours qualifié de testamentaire prononcé par le président Omar Bongo quelques mois avant son décès.

 

"Nous nous souvenons des adieux de feu le président Omar Bongo Ondimba à travers les derniers messages et discours et beaucoup aujourd’hui en font des slogans, des refrains comme pour dire qu’ils ont compris".

 

"Il ne s’agit pas de faire des slogans ou des refrains, il s’agit de prendre conscience et de se convertir, de changer ses comportements", a martelé l’Archevêque de Libreville.

 

"Dieu ne nous a pas dit de faire du Gabon ce que nous sommes entrain de faire", a déclaré le prélat, paraphrasant le président Omar Bongo Ondimba. "Alors que nous a-t-il dit ?", a-t-il interrogé.

 

"Jésus sait que la victoire entre le mal et le bien ne s’obtient qu’en donnant sa vie pour les hommes, en refusant la logique égoïste de l’amour pour soi. Donc, je vous invite à vivre dans l’unité, la fraternité (...). C’est cela l’exemple à suivre", a déclaré Basile Mvé Engone, ajoutant : "d’autres modèles conduisent au chaos à l’échec".

 

"Nous sommes rassemblés pour faire mémoire d’un illustre fils de notre pays qui avait ses qualités et ses défauts, qui a conduit pendant plus de quatre décennies notre pays le Gabon. Chacun peut faire le bilan mais nous pouvons nous accorder de l’importance qu’Omar Bongo Ondimba a eu pour garantir l’unité de notre pays", a-t-il conclu.

 

Mort à Barcelone, le 8 juin 2009, à l’âge de 73 ans, Omar Bongo Ondimba avait succédé à Léon Mba, le père de l’indépendance, décédé le 28 novembre 1967 à Paris (France).

 

Faustin Boukoubi, le secrétaire genéral du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir), une formation créée par le président Omar Bongo Ondimba le 12 mars 1968, a fait le déplacement de Franceville, dans le sud-est du pays, pour déposer une gerbe de fleurs sur le mausolée de l’illustre disparu, à l’occasion du 2ème anniversaire de sa mort.

 

Les télévisions nationales ont voulu marquer cette journée du souvenir en rediffusant de larges extraits des obsèques et des évènements majeurs de la vie et des réalisations politiques et économiques d’Omar Bongo Ondimba.

---------------

Fédération PDG de France

Source : AGP