VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 15-06-2011 à 04:28:35

Un Programme national de gestion urbaine partagée des déchets solides au Gabon

Un programme national de gestion urbaine partagée des déchets solides au Gabon (PRONAGUP) a été mis en place, mardi à Libreville, à l'issue d'une rencontre ayant regroupé autour du directeur général de l'environnement, M. Louis Léandre Ebobola Tsibah, des représentants du ministère des finances, des collectivités locales et du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

 

Le programme de trois ans va concerner, dans un premier temps, les municipalités de trois villes gabonaises, notamment Libreville, la capitale, Port-Gentil, la capitale économique (ouest), et Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, dans le nord du pays.

 

Le PNUD va débloquer 135.000.000 de FCFA dans le cadre du projet, exécuté par le gouvernement gabonais par le biais du ministère de l’habitat, de l’urbanisme de l’écologie et du développement, pour un coût global estimé à 450.000.000 FCFA.

 

Les promoteurs vont fournir 157.950.000 FCFA alors que les municipalités de Libreville, Port-Gentil et Oyem vont contribuer respectivement à hauteur de 30.000.000 FCFA, 21.000.000 FCFA et 15.000.000 de FCFA.

 

Outre la pré collecte des ordures, les trois municipalités gabonaises vont mener des campagne de sensibilisation en direction des ménages, pour un peu plus de salubrité dans les quartiers sous intégrés.

 

Pour résoudre l’épineux problème de la gestion des déchets urbains, l’Etat gabonais a sollicité et obtenu du PNUD un appui pour la mise en place d’un programme national de gestion des déchets solides.

 

Selon le PNUD, la mauvaise gestion des déchets ménagers dans les quartiers sous-intégrés constituent un danger pour l’environnement car ces déchets ont un impact considérable au niveau du sol, de l’eau et de l’air.

 

L’accumulation et l’infiltration dans le sol des jus de lixiviat, riches en métaux lourds (plomb, cadmium, zinc, mercure..), polluent le sol et la nappe phréatique.

 

La pollution de l’eau et le mauvais fonctionnement des ouvrages d’assainissement rejettent de grandes quantités de déchets sur la plage alors que l’incinération des déchets par les populations, dégage du phosgène, aussi nommé dichlorure de méthanoyle, oxychlorure de carbone ou dichlorure de carbonyle est un gaz très toxique à température ambiante, qui appartient à la classe des agents suffocants, comme le dichlore, le sulfure d'hydrogène ou le dibrome.

 

Pour leur part, les ordures non enlevées génèrent du méthane qui est un gaz destructeur de la couche d’Ozone. Dans leur phase de fermentation, ces ordures participent également à la pollution de l’air.

-------------

Fédération PDG de France

Source : AGP