VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 17-06-2011 à 03:30:11

Fédération PDG de France : Séminaire de formation du militant

Former les militants PDG du Comité Nord Pas-de-Calais à la défense active et perspicace des valeurs de leur parti politique : tel était l’objectif que s’étaient fixés les responsables de cette structure locale de la Fédération PDG de France, en organisant un Séminaire de formation du militant le samedi 28 mai dernier à Villeneuve d’Ascq.

 

Second rendez-vous d’une longue série d’actions de proximité, la session du 28 mai venait à point nommé car, le besoin de redynamiser les troupes du nord de la France se faisait pressant : le parti avait connu des dysfonctionnements importants dans cette circonscription depuis la dernière campagne électorale.

Sous l’impulsion de la Secrétaire de Comité, Véronique TSAKOURA, les militants PDG du Nord Pas-de-Calais voulaient avant tout traduire dans les faits, une importante recommandation du Secrétaire Fédéral du PDG en France. Le Camarade Aboubakar MAMBIMBA NDJOUNGUI, habituellement, défend en effet avec la dernière énergie que « Le PDG doit vivre avant, pendant et après les périodes de consultations électorales ». Et pour les responsables locaux du Comité PDG Nord Pas-de-Calais, cela ne peut être possible que si chaque militant est capable de porter en lui les valeurs qui fondent le PDG et de les distiller autour de lui. Aussi, le séminaire du 28 mai a-t-il porté sur un thème particulièrement important pour cette vision des choses :

« Comment communiquer autour des valeurs de son parti politique lorsqu’on est un bon militant ? ».

Mission a ainsi été confiée au Camarade Prince Essonne Mfoulou-Ze, en charge de la communication pour le compte du Bureau Fédéral du PDG France, d’animer ce séminaire et d’édifier les militants de base du Nord Pas-de-Calais sur cette question fondamentale.

Rendu sur place en compagnie du camarade Paul Bekale, Trésorier de la Fédération, Prince Essonne Mfoulou-Ze a construit son exposé sur trois principaux axes :

-          Que doit-on entendre par communiquer dans un contexte de défense et de promotion de valeurs politiques ?

-          Prendre la parole devant un auditoire plus ou moins important et parvenir à faire partager ses convictions.

-          De quelles valeurs le militant doit-il être porteur pour s’assurer le rayonnement de son parti ?

Le conférencier s’est ainsi attaqué à la problématique générale de la communication et de la pédagogie autour de l’image, du projet de société et du programme d’action gouvernementale d’un parti politique.

Une des bases de sa réflexion était de convenir avec Martin (2002) lorsqu’il stipule que « le simple fait d’être là nous inclut dans le phénomène communicatif ». À travers cette réalité, Prince Essonne Mfoulou-Ze voulait surtout démontrer qu’un individu lambda, reconnu comme appartenant à un groupe donné, parle nécessairement au nom de ce groupe ; quand bien même il ne s’exprime pas de manière directe et volontaire. Autrement dit, l’individu est d’autant plus responsable de l’image d’un groupe qu’il est reconnu comme appartenant à celui-ci.

En adhérant au PDG, que l’on soit un haut cadre de ce parti ou un militant de base, on doit se considérer comme un pilier et un ambassadeur de ce parti politique. Et à ce titre, on doit avoir en conscience qu’on est inclus dans le phénomène communicatif du PDG.

En tant que pilier, le militant s’investira dans le processus de structuration de son parti en se faisant partie prenante de ses diverses forces de propositions. Cela l’amènera à poser un regard attentif et d’avoir un avis sur les idées qui sont promues par le parti. Le militant aura d’ailleurs la même attention pour la gestion qui est faite de son parti. Il veillera également à ce que le parti récompense l’effort et assure la promotion juste des militants dont le travail est avéré ; cela afin d’éviter que cette promotion ne se fasse en dehors des schémas réguliers. Il dispose pour cela de toutes les occasions de réflexion qui lui sont offertes au sein du parti. Il peut aussi le faire dans le cadre des congrès, des conseils nationaux ou de toute autre assemblée réglementaire de son parti.

En tant qu’ambassadeur, le militant représente son parti, au quotidien, auprès de son entourage immédiat et plus lointain.  Cadre du parti ou non, il  doit tout faire pour s’impliquer dans la conception de la stratégie de communication que son parti met en place. Et il portera le projet de société construit par le groupe comme une base structurante de sa pensée, de son comportement et de ses actions.  Si en effet il doit servir de relais à l’action du parti, il faut qu’il soit lui-même le reflet de sa vertu. Cela suppose que le militant du PDG connaît les textes fondateurs de son parti ; mais également qu’il a une lecture claire du programme d’action gouvernementale qui a permis l’élection du candidat de son parti à la Présidence de la République. C’est de cette façon qu’il sera à même de s’investir dans une démarche pédagogique des réformes entreprises ; et aussi dans une logique de vulgarisation des actions posées par le gouvernement.

Il est évident que pour parvenir à faire tout cela, un bon militant doit maîtriser un certain nombre de techniques de communication. Car, l’action politique est une action qui se voit et qui se partage. Et le militant qui veut faire partie de la chaîne de propagation de l’action de son camp politique doit savoir être à l’aise, non seulement avec les idées qu’il défend, mais aussi devant son auditoire ; les conditions pour y arriver étant bien entendu la parfaite connaissance de son sujet, le soin de son expression, la compréhension exacte du contexte… toutes ces choses qui participent à l’éloquence et à l’élégance d’une prestation.

---------------------

Fédération PDG de France