VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 11-07-2011 à 22:30:48

L'ÉMERGENCE EN MARCHE : BILAN DES ACTIONS DU 1ER SEMESTRE 2011

Depuis son investiture, le Chef de l’Etat n’a de cesse de concrétiser chacun des 9 axes de son Projet de Société, prioritairement pour le bien être des Gabonais ainsi que pour la sous-région, l’Afrique et le monde entier. Le Président Ali Bongo Ondimba a donné une résonance concrète à l’Emergence du Gabon au travers de décisions, d’actions et de réformes qui sont de véritables leviers de développement pour le Gabon.

 

« L’heure est à l’action, cette action pensée, programmée, prompte, cohérente et structurante. C’est dans cette optique que se justifient tous les projets initiés à ce jour. » avait-il déclaré.

 

La création d’emplois et de richesses, le partage juste et équitable de ces richesses, la transformation et la diversification de l’économie gabonaise, le renforcement de la démocratie et des institutions ; tels sont les engagements pris par le Président Ali Bongo Ondimba à travers son projet « Le Gabon Emergent».

 

Voici le résumé des principaux chantiers et réformes réalisés ou en cours mis en place par le Président au cours du premier semestre 2011. 

 

Axe 1 : Consolider l’Etat de droit

 

Juin 2011 :

- Publication par le Gouvernement d’un rapport sur la situation des Droits de l’Homme au Gabon.

Une étude réalisée avec des partenaires indépendants a dressé en toute transparence le bilan des actions réalisées pour les Droits de l’Homme au Gabon au cours des sept dernières années. Cette étude démontre une dynamique globale de forte progression vers un respect de l’humain et de l’égalité des droits des Gabonais.

 

- Concertation pour l’introduction de la biométrie dans le système électoral.

 

Le Chef de l’Etat, soucieux de la bonne organisation des prochaines élections et de la mise en place de la biométrie dans le processus électoral, avait en effet demandé au gouvernement de prendre des mesures pour « initier et conduire des actions transparentes et constructives de nature à organiser des élections législatives 2011 de manière à rassurer les uns et les autres aussi bien avant qu’après le scrutin »
Les deux chambres du Parlement ont adopté à l’unanimité, le 17 juin à Libreville, le texte de loi sur la protection des données à caractère personnel, qui constitue un préalable à l’introduction de la biométrie dans le processus électoral.

 

Le texte de loi est constitué de quatre chapitres, qui définissent respectivement :

=> les dispositions générales et les définitions ;
=> les droits des personnes concernées par le traitement des données à caractère personnel ;
=> la commission nationale pour le transfert des données à caractère personnel ;
=> les dispositions légales du transfert des données à caractère personnel.

Mars 2011

- Abolition de la peine de mort et mise en place d’un âge minimum d’admission à l’emploi

=> Etablissement à 16 ans l’âge minimum légal pour travailler au Gabon.

=> Entérinement de l’abrogation de la peine capitale de la législation gabonaise.

 

Janvier 2011 :

- Remaniement du gouvernement gabonais.

Ce nouveau gouvernement Paul Biyoghe Mba II témoigne de la volonté du Président d’impulser une nouvelle dynamique à la réalisation des grands chantiers de l’émergence.

 

Axe 2 : Faire de la décentralisation une réalité

 

Juin 2011:

- 6ème Conseil des Ministres délocalisé à Lambaréné.

=> Construction du Centre Hospitalier Universitaire Albert Schweizer de Lambaréné, premier CHU en milieu rural. Il souhaite en faire un modèle de recherche, d’efficacité de soins pour les populations et de formation du personnel.

=> En matière de réforme foncière, le Président Ali Bongo Ondimba a instruit le Gouvernement de mettre en place dans les meilleurs délais des structures visant à améliorer l’exécution des procédures en matières cadastrales et domaniales. Sur le plan général, la mise en place de ces structures permettra à l’Etat : une maîtrise de la régulation foncière, la production des règles d’occupation des sols et de construction à travers une planification urbaine, la suppression des titres de propriété provisoire et le renforcement de la propriété privée.

=> En matière juridique, afin de promouvoir la cohérence et la transparence au niveau de la gestion de la chose publique, il a été décidé la mise à jour des lois, codes (pétrolier, minier…) et textes d’application employés dans de multiples secteurs. A Lambaréné, une commission visant à superviser et à mettre en oeuvre l’ensemble des projets relatifs à la mise à jour des différents codes et textes d’application a été officiellement mandatée.

=> Les prestations de la GNAMGS seront élargies à l’ensemble des étudiants gabonais.

=> Réduction des coûts de facteurs dans le secteur immobilier : demande expresse du Président de voir les coûts des matières premières destinées à la construction de logement écologiques réduits.

=> Harmonisation des Contrats de Conventions et de Concessions en République Gabonaise : constatant la multiplication des contentieux mettant en cause l’Etat à travers des contrats et conventions signés par les différents Ministères et Organismes, il a été décidé d’instaurer un visa de conformité de la Présidence de la République. Il concerne tous les titres miniers, les concessions de toute nature conduisant à un partage concessionnel du domaine régalien de l’Etat ainsi que tout contrat de type partenariat public/privé donnant naissance à des obligations de l’Etat.

=> Constitution d’une Commission chargée de la reconnaissance légale des mariages coutumiers et religieux.

=> Amélioration de l’environnement économique et social de l’Ogooué comme objectif assumé du Président : poursuite de la construction des routes pour désenclaver la région, expansion de la politique d’électrification, intégration à l’agenda de l’Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT), les études de faisabilité relatives au port fluvial et lagunaire permettant la navigation de l’Ogooué en toute saison, 22 véhicules supplémentaires pour l’administration, couverture radio et télévisuelle, reprise des fêtes tournantes.

 

- 5ème Conseil des Ministres délocalisé à Koulamoutou.

=> Concernant l’habitat : le Président annonce son ambition de construire 5000 logements sur place afin de réduire la demande;

=> Lutte contre le braconnage et l’orpaillage : en vue de ces pratiques, le Président annonce la création d’une autorité chargée de réguler le marché national de l’or ainsi que d’un comité de réflexion sur le rétablissement de la sécurité dans les zones où de telles activités étaient pratiquées du fait de la désorganisation des autorités locales;

=> Annonce de la construction de route en béton bitumineux sur les axes Koulamoutou-Pana, Koulamoutou-Popa-Mbigou, Lastourville-la Gare ;

=> L’aménagement et l’entretien des voiries à Lastourville ;

=> L’électrification de l’axe Koulamoutou-Popa et Lastourville-Okondja;

=> L’extension de l'éclairage public à Koulamoutou;

=> Des aménagements en eau potable à Popa, la construction d'un château et d'une usine de traitement d'eau à Lastourville et dans les districts de Matsatsa et Ndangui;

=> La construction d'une station de traitement d'eau, d'un château d'eau et d'un réseau de distribution à Pana, ainsi que l’aménagement du réseau d'eau et d’électricité à Dienga;

=> La construction d'une micro-centrale hydroélectrique à Iboundji, avec un aménagement du réseau d'eau et d'électricité;

=> Le lancement d'un programme d'hydraulique villageoise et la poursuite d'installations d'énergie solaire;

=> La construction d'une caserne militaire à Lastourville;

=> L’installation d'une ferme agricole à Koulamoutou;

=> La réhabilitation et l’extension de la plantation industrielle de cacao à Koulamoutou;

=> La création d’une zone économique spéciale sur la transformation du bois à Lastourville, la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) devant y implanter une usine pour la valorisation du produit de la forêt;

=> Le renforcement des capacités opérationnelles de l'administration par l'octroi de 31 véhicules;

=> Le Président se donne comme délai pour toutes ces mesures les fêtes tournantes de l’indépendance organisées dans les provinces.

 

Mars 2011:

- 4ème Conseil des Ministres délocalisé à Makokou.

=> Le Président de la République a annoncé des mesures portant sur les domaines ci-après : Finances publiques, Politique de l’emploi, Secteur des Mines et Hydrocarbures, Secteur agricole.

=> En matière de Finances publiques : audit du secteur pétrolier afin de mieux cerner les flux financiers issus de l’industrie pétrolière, et de renforcer sa gouvernance.

=> En ce qui concerne la Politique d’emploi : demande d’établir dans les meilleurs délais la législation en matière des modalités d’emploi des travailleurs étrangers en République Gabonaise.

=> Le Chef de l’Etat a instruit le Gouvernement à mener une large concertation avec les partenaires sociaux, secteur par secteur, afin d’élaborer un texte visant, d’une part, à promouvoir l’emploi des jeunes Gabonais et endiguer l’accroissement du chômage, et, d’autre part, définir les conditions d’accueil des travailleurs étrangers susceptibles de participer au développement de notre pays par l’apport de leur savoir-faire.

=> S’agissant du Secteur des Mines et Hydrocarbures : la Société Nationale des Hydrocarbures du Gabon, dénommée « Gabon Oil Company (GOC) » et la Compagnie Nationale des Mines, dénommée « Compagnie Equatoriale des Mines (CEM) » sont effectives.

=> Au sujet du Secteur agricole : entérinement de la mise en place effective sur l’ensemble du territoire de six (6) fermes agropastorales en vue de garantir la sécurité alimentaire et de réduire notre dépendance alimentaire vis-à-vis de l’extérieur.

 

Janvier 2011:

- 3ème Conseil des Ministres délocalisé à Tchibanga.

=> Pour la CAN 2012 : réorganisation des structures chargées de la coordination et de la préparation de cet important évènement.

=> En matière d’environnement des affaires : élaboration par le Gouvernement d’un projet portant cadre institutionnel et législatif de Partenariat Public Privé (PPP) à présenter à la prochaine session parlementaire.

=> Secteur des mines : création de la Compagnie Nationale des Mines, afin de se doter d’un outil de développement pouvant traduire dans les faits la politique du Gouvernement dans ce secteur à fort potentiel.

=> Au titre des infrastructures : aboutissement du projet de construction d’un port à Mayumba, véritable porte de sortie des productions et des ressources naturelles du Sud Gabon.

 

Axe 3 : Réussir la moralisation de la vie publique et assurer une meilleure gouvernance des affaires publiques.

 

Juin 2011:

- Concertation pour l’introduction de la biométrie dans le système électoral.

Le Chef de l’Etat, soucieux de la bonne organisation des prochaines élections et de la mise en place de la biométrie dans le processus électoral, avait en effet demandé au gouvernement de prendre des mesures pour « initier et conduire des actions transparentes et constructives de nature à organiser des élections législatives 2011 de manière à rassurer les uns et les autres aussi bien avant qu’après le scrutin »
Les deux chambres du Parlement ont adopté à l’unanimité, le 17 juin à Libreville, le texte de loi sur la protection des données à caractère personnel, qui constitue un préalable à l’introduction de la biométrie dans le processus électoral.

Le texte de loi est constitué de quatre chapitres, qui définissent respectivement :

=> les dispositions générales et les définitions;

=> les droits des personnes concernées par le traitement des données à caractère personnel;

=> la commission nationale pour le transfert des données à caractère personnel;

=> les dispositions légales du transfert des données à caractère personnel.

- Signature d’un partenariat avec le groupe HEC Executive pour la création d’un institut de formation des cadres de haut niveau.

Le but est de former l’administration gabonaise pour une meilleure prise en compte de l’usager.

- Audience du Président : rencontre avec le Vice-président du sénat français.

Le Président Ali Bongo Ondimba a reçu le 22 juin dernier, le Vice-président du Sénat français, Jean-Pierre Raffarin, à l’occasion de la 12ème édition de la journée africaine de l’administration et du service public. Les échanges entre les deux hommes ont porté sur l’importante rencontre des experts africains de l’administration.

 

- Renforcement des capacités opérationnelles de l’Administration par l’octroi de 22 véhicules pour la province du Moyen-Ogooué.

- Renforcement des capacités opérationnelles de l'administration par l'octroi de 31 véhicules pour la province de l’Ogooué-Lolo.

 

Mars 2011:

- Un audit du secteur pétrolier va être effectué afin de mieux cerner les flux financiers issus de l’industrie pétrolière et renforcer sa bonne gouvernance.

- Réalisation d’un audit sur la gestion des bourses et stages et projet de création de l’Agence Nationale de Bourses et Stages.

- En matière de politique de l’emploi, établissement d’une législation concernant les modalités d’emploi des travailleurs étrangers au Gabon.

A qualifications et compétences égales, les entreprises devront favoriser l’emploi des Gabonais et s’assurer d’un transfert de compétences nationales.

- Le Président a rendu compte du sommet sur l’Ile Mbanié aux forces vives de la Nation.

- Le Président suit de très près les projets d’envergure avec l’Agence Nationale des Grands travaux.

- Le Gabon doit se doter d’un nouveau cadre juridique réglementant et régissant les stages professionnels dans la fonction publique.

=> Le nouveau cadre juridique doit permettre l’amélioration des compétences des agents publics, la mobilité professionnelle, la prise en compte de la diversité des corps de métiers dans la Fonction Publique, la réflexion sur le processus du développement des compétences et le processus de promotion interne qui sont actuellement gérés par un seul dispositif.

 

Janvier 2011:

- Modernisation de l’administration publique : signature d’un accord cadre pour le financement à hauteur de 120 milliards de FCFA d’un programme de construction d’un complexe administratif à Libreville.

La construction de ce complexe, qui a démarré en mars 2011 et qui donnera une nouvelle impulsion à la modernisation du centre de Libreville, devrait être achevée dans un délai de 3 ans.

 

A suivre les axes 4, 5, 6, 7, 8 et 9...

-------------

Fédération PDG de France

Source : COCOM