VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 16-08-2011 à 14:06:20

A Port-Gentil pour la 4ème étape de sa tournée des chantiers, le Président Ali Bongo Ondimba lance les travaux du futur aéroport i

 Port-Gentil, le 13 août 2011 – Après Franceville et Libreville, Port-Gentil a reçu aujourd’hui la visite du Président Ali Bongo Ondimba. Au programme de cette journée dédiée aux multiples chantiers qui visent à transformer le Gabon en pays émergent, le chef de l’Etat a procédé au lancement des travaux de modernisation de l’aéroport de Port-Gentil, puis a inspecté le port commercial, le port môle et le site de la future université.
 

L'aéroport international de Port-Gentil

 

C’est en compagnie d’une forte délégation gouvernementale, comprenant notamment le Premier Ministre, le Ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures et le Ministre des Transports, que le Président Ali Bongo Ondimba a lancé officiellement le début des travaux qui visent à transformer l’aéroport de Port-Gentil en aéroport international.
Ce chantier est directement lié à une annonce du chef de l’Etat rendue public à Port-Gentil lors du premier Conseil des Ministres décentralisé de sa présidence en mars 2011. Au lieu de simplement acter la rénovation de l’actuel aéroport, le Président Ali Bongo Ondimba avait souhaité un projet d’une plus grande envergure économique pour Port-Gentil et avait décidé de la transformation de l’aéroport en aéroport international.

« Le lancement des travaux de l’aéroport est l'une des étapes très importantes pour la concrétisation du projet de société l’Avenir en Confiance grâce à des investissements mieux ciblés et en mettant l’accent sur les infrastructures de transport, véritable enjeux de développement. […] Hier, simple projet d’extension de l’aérogare, nous lançons aujourd’hui grâce à l’ambition du Président les travaux d’un aéroport international » a ainsi déclaré le Ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Alexandre Barro Chambrier, dans son allocution lors de la cérémonie de lancement des travaux.
Le Ministre des Transports, Julien Nkoghe Bekale, a pour sa part souligné que « l’aéroport international de Port-Gentil était un projet personnel du Président suite à son annonce du 4 mars 2010 en Conseil des Ministres délocalisé à Port-Gentil. Il montre son respect de ses engagements : un homme qui dit ce qu’il fait et qui fait ce qu’il dit. C'est un projet majeur pour le développement économique de Port-Gentil qui va renforcer l'implantation des grandes entreprises qui viendront sur la zone économique spéciale de l'Ile Mandji. »
En lançant lui-même le début des travaux ce 13 août à Port-Gentil, le Président confirme son engagement à tenir ses promesses faites aux Gabonais et à s’impliquer personnellement dans le suivi des chantiers.
Les travaux sont prévus en deux phases. La première consiste en :
• la réfection et l’allongement de la piste actuelle, qui passera de 1900 à 2600 mètres, afin d’accueillir des vols longs courrier de type Boeing 737-800 ;
• la modernisation des équipements électroniques d’aide à la navigation ;
• la construction d’une nouvelle aérogare de 5800 m².
Dans une seconde phase, dont la mise en œuvre dépendra de l’évolution du trafic, une seconde piste d’atterrissage de 3000 mètres parallèle à la première sera construite et la superficie de l’aérogare sera étendue de 5800 à 9500 m².

Le vol inaugural Paris – Port-Gentil est attendu pour le 1er semestre de l’année 2012. Il devrait être le premier des vols long-courriers qui pourront atterrir à Port-Gentil en provenance de toute l’Afrique, de l’Europe, du Moyen-Orient mais également d’Amérique du Sud (Brésil, Argentine).
 

Un nouveau type de partenariat entre l'Etat gabonaise et Total Gabon

 

Le coût de l’ensemble de ces travaux est estimé à 60 millions de dollars (environ 30 milliards de francs CFA). Il sera financé à 100% à travers un mécanisme de partenariat public-privé novateur : la Provision pour Investissement dans les Hydrocarbures (PIH).

Cet outil de financement a été mis en place entre l’Etat gabonais et Total Gabon et répond à la demande du Président de voir les grandes entreprises présentes dans le pays de s’investir plus concrètement pour le développement durable et pour la diversification de l’économie.
 

Anticiper la croissance et la diversification de l'économie locale

 

La transformation de l’aéroport de Port-Gentil en aéroport international s’inscrit dans un programme national de réhabilitation et de modernisation des aéroports du Gabon qui, outre l’aéroport de Libreville, comprend 10 aéroports provinciaux.

Ce chantier répond également au double besoin de désenclaver la zone de Port-Gentil, qui n’est reliée à Libreville que par liaison aérienne et maritime, et d’anticiper la croissance du trafic prévue avec le projet de la zone économique spéciale de l’Ile Mandji.

La zone économique spéciale de l’Ile Mandji, d’une superficie de 1 500 hectares, a pour vocation de devenir un pôle de croissance économique de toute la région et permettra de diversifier son économie qui repose pour l’instant principalement sur l’exploitation des hydrocarbures. Un premier investissement de 1,5 milliard de dollars a été signé en 2010 avec Olam et le groupe indien Tata Chemicals pour la construction d’une usine d’engrais.

La venue d’autres investisseurs d’envergure au niveau de la zone économique spéciale entraînera une augmentation du trafic de biens et de voyageurs à laquelle la transformation de l’aéroport international de Port-Gentil répondra en partie.
 

Les infrastructures de transport : un enjeu majeur pour le développement.

 

Au-delà de la région de l’Ogooué Maritime, le développement des infrastructures de transport sur l’ensemble du territoire national est une des priorités de la stratégie du « Gabon Emergent » du Président Ali Bongo Ondimba.

Axe majeur du pilier « Gabon des Services », les infrastructures de transport constituent en effet une base primordiale pour dynamiser la croissance et accompagner la diversification et l’industrialisation de l’économie gabonaise.
Depuis l’élection du Président Ali Bongo Ondimba en 2009, un ambitieux programme d’investissements est mis en œuvre. Il concerne :
•le réseau routier avec le lancement de la seconde phase du PARR (Programme d’Aménagement du Réseau Routier) qui vise à doter le Gabon à l’horizon 2016 de plus de 3600 kilomètres de routes bitumées, de développer les axes nord-sud et est-ouest ainsi que les liaisons avec les pays voisins et d’améliorer l’accès à Libreville ;
• Les infrastructures portuaires à travers un vaste projet de modernisation (extension de la capacité du Port d’Owendo) et de construction de ports - qui assurent le transit de plus de 90% du trafic commercial – et d’aménagement de plus de 3 000 kilomètres de voies fluviales ;
• Les infrastructures aériennes avec l’étude d’un nouvel aéroport international pour Libreville et la rénovation et modernisation des aéroports de province. La modernisation de l’aéroport international de Franceville devrait être achevée pour la fin de l’année.
 

L'université de Port-Gentil

 

Le Président Ali Bongo Ondimba s’est également rendu sur le site retenu pour la construction d’une université à Port-Gentil afin de bien marquer sa volonté de voir ce projet, en suspens depuis longtemps, se matérialiser.
Le projet actuel prévoit la construction sur un site de 35 hectares :
• un campus universitaire ;
• un institut d’études océanographie et halieutique ;
• un institut supérieur du pétrole et de chimie appliquée ;
• une école supérieure de commerce ;
• un institut de gestion ;
• un pôle de recherche.
 

Maquette du projet pour l'université de Port-Gentil

 

L'ambition est ainsi de doter Port-Gentil d’un véritable pôle académique à dimension régionale et continentale.
L’enseignement supérieur est en effet l’une des priorités du chef de l’Etat qui mise sur la formation des jeunes gabonais pour accompagner l’émergence économique du Gabon. L’Etat a lancé un programme de développement de pôles universitaires :
• rénovation et modernisation des universités existantes ;
• création d’universités et d’écoles spécialisées : Ecole Doctorale en Infectiologie Tropicale de Franceville ; Institut du Gaz et du Pétrole de Port-Gentil ; Université d’Oyem spécialisée en agriculture ; Université de Mouila spécialisée en architecture ; création d’une école des métiers du bois.
--------------------
Fédération PDG de France