VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 22-08-2011 à 19:57:48

La deuxième ville du Gabon adopte son budget après l’élection du nouveau maire

 

Le conseil municipal de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon a finalement adopté ce lundi son budget exercice 2011 arrêté à la somme de 4,8 milliards de FCFA, près de deux semaines après l’éviction du maire André Jules Ndjambé.

 

Le vote a eu lieu, à l’issue d’un conseil municipal extraordinaire convoqué par le nouvel édile de cette commune, Bernard Apérano, que les 63 conseillers dont onze procurations se sont prononcés à l’unanimité pour un montant de 4 800 000 000 de FCFA correspondant à la partie ‘’investissements’’ d’un projet de budget primitif rejeté au mois de décembre 2010.

 

Depuis deux ans, une majorité des conseillers municipaux ayant retiré leur confiance au maire André Jules Ndjambé, en place depuis juillet 2008, n’avaient plus voté le budget communal et conditionnaient ce vote au remplacement à la tête du bureau du Conseil du président d’alors.

 

Aux termes de la loi 15/96 du 6 juin 1996 relative à la Décentralisation, la conséquence d’un rejet du budget par un conseil municipal se traduit par la reconduction du budget de fonctionnement de l’exercice précédent, la collectivité étant ainsi privée, pour l’exercice en cours, du budget d’investissement.

 

Cependant, malgré un rejet du budget de l’exercice 2010, le Conseil d’Etat avait estimé que ce rejet avait été motivé par des considérations politiciennes et avait autorisé l’exécution du budget dans son entièreté. C’est donc la partie ‘’fonctionnement’’ du budget 2010, qui s’élevait à 6 249 273 461 francs, qui est exécutée depuis le 1er janvier 2011.

 

A partir du vote intervenu ce lundi, la capitale économique sera autorisée à dépenser, en plus des 6 249 273 461 francs, le budget de fonctionnement qui lui faisait défaut, à savoir 4 800 000 000 de francs CFA.

 

Dans l’intervention qu’il a faite devant les conseillers, M. Apérano a indiqué que ce montant servira à régler des projets en cours d’exécution, d’une part, et à en financer de nouveaux, d’autre part.

 

Parmi les projets laissés par son prédécesseur, il y a l’achèvement de la construction de la mairie du 2ème arrondissement, la poursuite des travaux du marché du Grand Village, celle de la construction d’un établissement préscolaire au 4ème arrondissement et la réalisation des V.R.D. de la mairie du 1er arrondissement.

 

Le maire a affirmé que ce budget servira aussi à réaliser la construction de la résidence du président du conseil municipal, la réhabilitation de diverses voiries dans les arrondissements et la préparation du lotissement municipal de la zone Agripog.

 

Le Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) a conservé la mairie de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon (ouest), grâce à l’élection de son candidat Bernard Apérano par 62 voix sur 63, à l’issue d’un vote à bulletin secret.

 

M. Apérano par ailleurs secrétaire provincial du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a été élu maire de Port-Gentil en remplacement d’André Jules Ndjambé, également haut cadre du parti qui était très contesté par une grande majorité des membres du conseil municipal, notamment ceux de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) et de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition) qui occupent 40 des 63 sièges de conseil.

----------------------

Fédération PDG de France