VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 29-03-2012 à 20:05:10

UFPDG France : On the road again

En mal d’activités et de mobilisation de la base de ses militantes jusqu’au début de l’année en cours, l’UFPDG retrouve petit à petit de sa superbe depuis quelques temps. Les militantes et sympathisantes reprennent goût aux activités. La structure s’inscrit désormais dans une logique d’ouverture qui tend à rassembler les femmes de notre diaspora en France autour des idées fortes de la politique du Gabon Émergent du Président de la République Ali BONGO ONDIMBA, bien au-delà des lignes de démarcation habituellement  admises ; et, souvent par simple manque de contact ou de dialogue avec les compatriotes. Un programme d’activités riche et varié se met petit à petit en place. Bref… le renouvellement des structures et la promotion des énergies en latence dans les masses militantes peuvent avoir des vertus revitalisantes pour ces dernières. L’UFPDG le prouve aujourd’hui. La structure est de nouveau sur les sentiers de la mobilisation depuis qu’un changement a été apporté à la tête de cet important organe de la Fédération PDG de France.

 

 

Tout commence le dimanche 12 Février 2012. La camarade Laurence NDONG, militante du PDG de longues dates qui, par la suite, avait fait preuve d’un grand dynamisme en prenant part à plusieurs travaux de réflexion du Bureau Fédéral alors même qu’elle n’était que simple militante, est désignée pour assurer la transition à la tête du Bureau de l’UFPDG France. Cette mesure intervient alors que la camarade Yvonne OKOMO ONDO,  jusque-là Déléguée Fédérale en titre, annonce son retour au Gabon après plus de deux années passées à la tête de la structure des femmes de la Fédération PDG de France.

 


 

Figure 1: La camarade Laurence NDONG au sortir de la réunion de Février 2012

(Photo Emmanuella AZON GAMCE)

 

À titre de rappel, au lendemain de l’élection présidentielle de 2009 qui a abouti à la victoire du Président Ali BONGO ONDIMBA, les activités politiques ont connu une légère baisse pour la quasi-totalité des structures de la Fédération. La grande mobilisation de l’avant campagne avait cédé le pas à une sorte d’euphorie générale qui, elle-même, avait fini par installer un sentiment de devoir accompli dans la tête des militants. Mis à part quelques irréductibles qui ont continué à marteler avec le Secrétaire Fédéral que le parti devait vivre « avant, pendant et après les périodes électorales », chacun, on l’imagine, attendait de voir comment cet effort conjugué des militants de la première heure et de tous les soutiens spontanés du candidat du PDG pouvait avoir d’éventuelles implications sur un plan personnel. Cette situation a d’ailleurs conduit le Secrétaire Fédéral à requérir le renouvellement transversal de toutes les structures de la Fédération PDG de France lors de la célébration en différé de l’anniversaire du parti en avril 2011. Mais l’éminence du scrutin pour les législatives passées avait amené les instances centrales du PDG à différer ce renouvellement.

 

Avec l’arrivée d’une nouvelle personne à la tête de l’UFPDG, les activités des femmes ont repris. Très vite, cette militante du PDG est entrée de plein pied dans le nouveau rôle qui lui était défini. La camarade Laurence NDONG, habituée de la vie associative (elle est elle-même présidente de Joseph une association de promotion de l’éducation et de VEDAP une association de défense des droits des veuves), s’est empressée d’instaurer de nouvelles méthodes de travail dans l’équipe qui l’entoure. Aujourd’hui, une autre approche de l’activité politique et citoyenne des femmes de l’UFPDG est en marche.

 

En l’espace de quelques semaines, Laurence NDONG a convoqué deux réunions élargies qui ont vu la participation de plusieurs militantes de base, même celles qui avaient, pour des raisons diverses, mis leur participation aux activités de l’UFPDG en veilleuse. L’observation veut que la mobilisation autour de la nouvelle responsable des femmes au sein de la Fédération PDG de France va dans un sens croissant. Ce qui est surtout retenu à son actif, c’est la force que la camarade Déléguée Fédérale met dans la sensibilisation des militantes sur la connaissance et le respect des textes fondamentaux du Parti. Et surtout, le fait qu’elle mette un point d’honneur à faire de l’UFPDG une force de proposition pour la Fédération et le parti d’une manière générale. Son discours se construit ainsi autour de plus d’ouverture et de la participation massive des femmes à la politique du Gabon Émergent instituée par le Président de la République, Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA. Sur ce point précis, il faut noter que les attentes sont nombreuses pour toutes les structures du PDG. Car, soutient-elle, c’est maintenant que doit se préparer sur le terrain les échéances futures.

 

La dernière réunion en date du 25 mars 2012 a surtout consisté à programmer un événement autour de la célébration prochaine de la journée de la femme Gabonaise. En effet, le Gabon est l’un des rares pays au monde à avoir institué une Journée Nationale de la Femme, en marge de la Journée Internationale de la Femme que le monde entier célèbre le 8 mars de chaque année. Au Gabon, cette journée se célèbrera le 17 avril prochain. Pour les femmes de la Fédération PDG de France, cette célébration est prévue dans le courant du mois avril sur le thème : « L’apport des femmes de la Diaspora Gabonaise pour un Gabon émergent ».

 

 

 


 

-           Figure 2: Sortie de salle des femmes de l'UFPDG France le 25 mars 2012

-           (Photo Emmanuella AZON GAMCE)

Un peu plus de 150 personnes sont attendues à cet événement. Et les objectifs principaux de l’organisation tourneront autour de la mobilisation des femmes Gabonaises de tous bords dans un élan de solidarité ; la promotion des activités économiques, sociales, culturelles sportives et artistiques des femmes Gabonaises en France.

Le remplacement intervenu à la tête de l’UFPDG France a contribué à relancer les activités de cette structure. De nouveaux visages apparaissent à chaque réunion. Et les femmes sont de plus en plus volontaires pour faire entendre leur voix. Cette réalité est l’occasion de rappeler qu’en Avril 2011, le camarade Secrétaire Fédéral, avait préconisé un renouvellement général de la Fédération PDG de France. Les textes du parti le commandent au bout de 3 ans. La préoccupation du Bureau Fédéral au terme de son second mandat était particulièrement axée sur le besoin de renouveler les énergies et par là, relancer la mobilisation des militants. Il existe en France aujourd’hui de nombreux compatriotes qui souhaitent apporter leur force au travail de mobilisation et de sensibilisation qui est celui du PDG autour de l’action du Président Ali BONGO ONDIMBA. Mais le fait de rester trop longtemps sans redynamiser les structures se présente souvent comme un frein à l’adhésion des militants et des sympathisants.

----------------------

Fédération PDG de France

Service Communication Fédération PDG France