VEF Blog

Titre du blog : FEDERATION PDG DE FRANCE
Auteur : pdgfrance
Date de création : 23-02-2011
 
posté le 03-04-2012 à 09:33:08

Visite d'Etat du Président de la République, Chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba en Australie

La politique de diversification des partenariats en œuvre en Australie

Le Président Ali Bongo Ondimba et le Premier Ministre australien, Julia Gillard
Le Président Ali Bongo Ondimba et le Premier Ministre australien, Julia Gillard
 
Sydney, le 30 mars 2012 – Pour la deuxième journée de sa visite d’Etat en Australie, le Président Ali Bongo Ondimba a continué à explorer des voies de coopération entre le Gabon et l’Australie.
L’objectif principal de cette visite d’Etat est la recherche de nouveaux partenaires aptes à appuyer le Gabon dans la mise en œuvre de sa stratégie de développement du Gabon Emergent. A cette fin, 4 Ministres sont présents dans la délégation gabonaise : le Ministre des Affaires Etrangères, Emmanuel Issoze Ngondet ; le Ministre en charge de la Promotion des Investissements et des Transports, Magloire Ngambia ; le Ministre de l’Industrie et des Mines, Regis Immongault Tatagani ; et le Ministre de l’Agriculture, Julien Nkoghe Bekalé.

 

Un focus particulier a été porté le vendredi 30 mars sur les thèmes du management portuaire et de la promotion des opportunités d’investissement.

S’inspirer des meilleures pratiques pour le management portuaire

Dans la matinée, le Président Ali Bongo Ondimba s’est rendu au centre des opérations portuaires de Sydney.

Deuxième ensemble portuaire d’Australie, Sydney est la porte d’entrée d’un tiers du trafic maritime australien avec une valeur estimée à près de 2,5 milliards Usd. Les ports de Sydney emploient directement ou indirectement près de 17 000 personnes. En 1995, le gouvernement australien a créé la Sydney Ports Corporation, une entreprise publique en charge des 5 ports dépendants de l’agglomération de Sydney.

Au cours de sa séance de travail avec les responsables de la Sydney Ports Corporation, le Chef de l’Etat gabonais s’est principalement intéressé à la gestion de l’intermodalité de cet ensemble portuaire qui interconnecte les ports de l’agglomération avec les transports routiers, ferroviaires et avec les aéroports international et régional de Sydney.

Présent à cette réunion de travail, le Ministre Magloire Ngambia, dont le portefeuille comprend notamment les Transports, a souligné l’importance primordiale des infrastructures portuaires pour l’économie gabonaise : « Près de 90% de nos échanges commerciaux transitent par nos ports. Il s’agit donc d’infrastructures d’une importance primordiale pour le Gabon. Pour mener à bien notre stratégie de développement économique, il est essentiel que les ports du Gabon développent l’intermodalité des moyens de transport et s’inspirent des meilleures pratiques en termes de gestion portuaire. C’est le but de notre visite aujourd’hui à la Sydney Ports Corporation. C’est également pour cette raison qu’en 2010 nous avions conclu un accord avec la Port of Singapor Authority ».Lors de la visite officielle du Président de la République gabonaise à Singapour en novembre 2010, une première convention de gestion du secteur maritime avait été signée entre l’OPRAG (Office des Ports et Rades du Gabon) et PSA (Port of Singapor Authority).

Actuellement, plusieurs projets sont en cours ou en étude pour davantage valoriser la façade maritime du Gabon :

  • modernisation et extension en cours des ports d’Owendo (Libreville) et de Port-Gentil ;
  • projet de construction d’un port sec multimodal à Port-Gentil ;
  • projet de construction d’un port en eaux profondes à Mayumba (sud du Gabon) destiné à l’exportation de bois et de minerais.

La promotion de l’ouverture économique du Gabon

A l’issue de cette visite, le Président Ali Bongo Ondimba a rencontré Barry O’Farrell, le Premier Ministre de l’Etat de la Nouvelle Galles du Sud.

A l’identique de ce qu’il fait lors de chacun de ses déplacements à l’étranger, le Chef de l’Etat gabonais a présenté la stratégie de développement du Gabon Emergent qu’il met en œuvre depuis 2009 et son corollaire : l’ouverture économique du Gabon aux investisseurs étrangers de tout horizon.

A ce titre, il a indiqué à son interlocuteur que depuis 2010 le Gabon jouit d’une croissance économique supérieure à 5% par an et a été capable d’attirer pour plus de 4 milliards Usd d’investissements directs étrangers dans des secteurs non extractifs en provenance aussi bien d’Asie que d’Amérique du Nord et du Sud ou d’Europe.
Le Président Ali Bongo Ondimba a ainsi encouragé les entreprises australiennes à être présentes pour profiter des nombreuses opportunités d’investissement aussi bien dans l’exploitation et la transformation des matières premières que dans le transport, le tourisme, les nouvelles technologies de l’information ou les services financiers.

Le Gabon était en 2010 le troisième partenaire africain de l’Australie derrière l’Afrique du Sud et le Nigeria, avec des échanges commerciaux s’élevant à près de 400 millions Usd, composés principalement par l’exportation vers l’Australie de pétrole.

Le Chef de l’Etat gabonais a également déclaré que le Gabon était intéressé par l’appui que l’Australie pourrait lui apporter en termes de renforcement des capacités, soulignant que le développement devait être accompagné par un effort constant de formation.
Le Premier Ministre Barry O’Farrell a pour sa part indiqué partager cette stratégie de développement et son intérêt pour développer la coopération entre les deux pays.

Les deux responsables politiques ont également évoqué la possibilité d’organiser des missions de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Gabon en Australie et la mise en place d’un cadre juridique entre les deux pays pour faciliter la venue d’investisseurs australiens.
----------------------------
Fédération PDG de France
Source : COCOM